Tendances

5 clichés sur le travail à Maurice

Le travail à Maurice

 

L’Ile Maurice vous évoquera surement des tas d’images d’îles paradisiaques : sable blanc, plage, cocotiers, transat et mer d’azur… Mais soyons sérieux cinq minutes, la réalité du marché est bien différente des nombreux clichés et des images de cartes postales de l’Ile Maurice.

 

1) Ce n’est pas les vacances tous les jours !

Je me souviens lorsque j’ai annoncé à mon entourage que je partais vivre à l’Ile Maurice, leur réaction a été immédiate : « Tranquille, tu seras en vacances à vie ! ».

Oui, nous  sommes sur une île mais non on n’est pas tous les jours à la plage, à l’ombre d’un cocotier. Non, on n’est pas tout le temps au bar en train de danser le Sega, une bière « Phoenix » à la main, car ici comme partout ailleurs, il faut travailler pour gagner sa vie et chez nous pas de 35h ni de RTT. Nous  avons des horaires normaux 9h-17h, et non on ne vient pas au travail en short et en tongs.

Admettons-le quand même, c’est vrai qu’il est plus agréable de travailler sous le soleil, et il n’est pas rare qu’une fois la journée terminée, j’aille me baigner et boire un cocktail sur la plage qui se trouve à cinq minutes à pied de chez moi. Pour ma part, j’appelle cela le bonus de la journée. ☺

 

2) Maurice est un peu au centre de rien et au carrefour de tout.

Nous avons beau être sur une île au milieu de l’Océan Indien, cela ne veut pas pour autant dire que nous sommes coupés de tout. Nous aussi, nous avons Internet et Skype pour nous relier au reste du monde.

Le pays est d’ailleurs l’un des leaders dans les Technologies de l’Information et de la Communication en Afrique. 3e pilier de l’économie mauricienne, les TIC attirent sur l’île de nombreux investisseurs et entrepreneurs des quatre coins du monde.

 

3) Il n’y a pas que du sable blanc

Beaucoup de monde pense à tort que Maurice n’est qu’un petit point sur la carte, où vous ne trouverez que du soleil et des champs de cannes. Non, nous ne roulons pas en 4×4 dans des dunes de sables ou traversons des rivières dans des jungles de cocotiers pour nous rendre au supermarché.

De nombreuses infrastructures se sont développées à Maurice ces dernières années. Depuis 2001, la Cyber-Cité d’Ebène, premier quartier d’affaires réservé aux TIC et BPO (centre d’appel) n’a fait que s’étendre et  aujourd’hui, le gouvernement envisage même d’en construire d’autres.

 

4) On ne vit pas de noix de coco et de cacahuète (ou pistache)

Ils sont de plus en plus nombreux à venir à Maurice pour profiter d’une fiscalité attrayante, d’un environnement propice aux affaires et d’un coût de la vie plutôt bas. Cela ne signifie pas pour autant que l’île n’offre pas de véritables services de qualité, bénéficie d’un savoir-faire unique et de main d’œuvre compétente.

L’Ile Maurice est l’une des seules destinations qui offre une diversité linguistique et des profils parfaitement bilingues anglais/français et aujourd’hui les mauriciens apprennent encore à l’école ces deux langues dès le plus jeune âge, héritage de leur passé colonial.

 

5) On se connait tous… ou presque

S’il y avait un seul cliché qui pouvait se révéler exact c’est bien celui-là.

Vivre sur une île entraîne une certaine proximité. Les mauriciens sont réputés pour être très accueillants, et d’’un naturel ouvert. L’importance d’avoir un réseau professionnel est essentiel pour faire progresser votre carrière ou vos affaires et l’Ile Maurice est « the place to be » pour se créer un réseau.

Ici, on peut faire des rencontres très rapidement. Il y aura toujours quelqu’un qui connait quelqu’un, qui connait quelqu’un… C’est d’autant plus capital pour des personnes, comme moi, qui travaillent en free-lance. Cela devient nettement plus facile de se faire des relations et créer des opportunités à travers son réseau, c’est aussi ça la force de cette île.

 

Si aujourd’hui ces clichés ont encore la vie dure, c’est probablement à cause de la progression très rapide du développement économique de Maurice.

En l’espace de trente ans, l’île s’est sortie de la pauvreté et a réussi à doubler sa croissance.

Personnellement, je ne regrette pas d’avoir fait le déplacement. La vie y est tranquille et le travail ne manque pas, alors je vous invite à venir voir cette magnifique île et vous pourrez constater par vous même à quel point ces clichés sont « old school ».

 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !