Tendances

L’atelier “Genetics and Bio-Informatics” : un événement organisé par Habaka et la Penn State University

Un atelier intitulé « Genetics and Bio-informatics « et dirigé par le Professeur Georges Perry s’est tenu les 19, 20 et 21 juin dernier à Habaka Innovation Hub, dans le quartier bien connu de Tsimbazaza. Cet atelier est issu d’un partenariat entre Habaka et la Penn State University des Etats-Unis.

 

 

Un atelier centré sur la Bio-Informatique

Au Habaka Innovation Hub, les choses bougent et évoluent très rapidement. C’est dans ce décor propice aux innovations et aux découvertes que s’est tenu l’atelier “Genetics and Bio-informatics”. Cet événement s’est étalé sur trois jours. La première journée a été dédiée à une introduction à la génétique et à la familiarisation avec les outils utilisés lors de l’atelier (computing environment setup). La seconde a porté sur des séances de travail concernant ces outils. Enfin, la troisième s’est concentrée sur les diverses applications de la bio-informatique, et sur une présentation des recherches publiées par les intervenants. On y a d’ailleurs présenté une étude menée sur la génétique de la population malgache.

 

Habaka genetics and bioinformatics

 

L’atelier a été orchestré par le Pr. Georges Perry, de la Penn State University ( Etats-Unis) , ainsi que par des étudiants en doctorat de bio-informatique issus eux aussi de la Penn State University et de l’Université d’Antananarivo. Les participants – des étudiants – ont tous une spécialité, allant  de l’anthropologie à la biochimie en passant par la médecine, la biologie ou encore l’informatique. L’objectif était de les  initier aux  informatiques d’analyse de variation génétique humaine avec des applications dans le domaine médical, industriel, ou génétique .

 

Genetics and Bio-Informatic

 

Qu’est-ce que la bio-informatique?

On a bien évidemment entendu parler de biologie et encore de l’informatique, mais qu’induit le terme de bio-informatique ? Il s’agit d’un champ de recherche où plusieurs disciplines travaillent côte à côte : biologie, médecine, informatique, mathématique, physique… et ce, dans le but de résoudre un problème de biologie. Il apparaît donc logique que les domaines de prédilections des étudiants y ayant participé soient hétéroclites.

 

Des étudiants aux profils variés

L’origine des étudiants était multiple : Antananarivo, Antsiranana, Toliara, Fianarantsoa, Mahajanga… Ils sont tous venus assister à l’atelier pour apprendre, discuter et échanger. La plupart ont découvert le monde de la bio-informatique au cours de l’événement et y ont assimilé la manière dont les nouvelles technologies pouvaient être utilisées à des fins de recherche scientifique.

“Etant passionné d’informatique, j’y ai découvert un moyen d’allier ma passion et les études de médecine que je poursuis en usant du champ très vaste qu’est la bio-informatique” déclare un des participants à l’atelier, Tsinjoniaina Rakotovao, étudiant en médecine de troisième cycle.

 

Georges Perry

 

Des participants triés sur le volet

Près de 90 étudiants venant des quatre coins de la grande Île ont candidaté en ligne à  l’atelier “Genetics and Bio-informatics”. Après sélection, une petite vingtaine de participants ont été retenus. Triés sur le volet, ils ont été choisi non seulement en fonction de leur background en terme de codage informatique ou compétences technologiques mais aussi en fonction de leur motivation à assister à l’atelier. Tsinjoniaina Rakotovao, ayant fait partie des quelques étudiants sélectionnés a été particulièrement  marqué  par  » le fort potentiel des étudiants Malagazy ». Les étudiants ont pu prendre conscience de l’aspect extrêmement vaste de la recherche scientifique à Madagascar grace à cet usage de la bioinformatique. L’atelier se renouvellera l’année prochaine et sacrera une nouvelle promotion.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !