Web

BotSearch, le ChatBot qui donne la possibilité d’accéder à Google sur Messenger 

Rendre Google accessible à ceux qui n’ont pas un forfait Internet illimité sur leur mobile : c’est l’objectif que s’est fixé et qu’a atteint BotSearch. Cette invention de Rabearison Tsiory et Tokiniaina Eddy de young : dev Madagascar, va révolutionner l’accès à internet pour l’Afrique.

 

 

 

Un chabot conçu pour les étudiants malgaches

Développé par deux étudiants, BotSearch est le résultat d’un travail en commun et d’une envie irrépressible de changer les choses. En effet, à Madagascar l’étudiant lambda n’a pas toujours accès à Internet et n’a pas forcément un ordinateur portable en sa possession. Faire une recherche sur un thème donné pour un exposé ou la rédaction d’un document d’étude est loin d’être une mince affaire lorsque les seuls outils en mains sont un téléphone portable et le forfait à moindre coût qui sert généralement à envoyer certains messages et se logger sur Facebook. Accéder à un cybercafé est la solution la plus évidente mais qui, malheureusement, peut s’avérer coûteuse. C’est là qu’intervient BotSearch.

 

 

D’abord, qu’est-ce qu’un ChatBot ? Il s’agit d’une entité semi-autonome qui pour une requête donnée, donne une réponse prédéfinie. L’introduction des Bots dans Messenger est ce qu’on peut appeler un gamechanger. En effet, ils mettent à la disposition de l’utilisateur une myriade de fonctionnalités jusqu’alors inexistantes. Les Bots sont un moyen efficace – par exemple – pour une personne qui a accès à Facebook de savoir le temps qu’il fait ou de recevoir sur son téléphone – à sa demande – des suggestions de looks à mettre pour la journée. Rien que ça !

BotSearch a surfé vaillamment sur cette vague et a décidé de proposer aux étudiants malgaches un bot qui leur permette de faire des recherches internet via Messenger. Comment ? En envoyant tout bonnement et simplement un mot clé ou un lien à BotSearch, l’utilisateur recevra ensuite une version PDF de cette page internet qui lui permettra de la consulter en tout temps et en toute heure. Grâce à ce chatbot, tout ce qu’il faut avoir en sa possession pour faire une recherche c’est un téléphone portable avec un forfait permettant à Monsieur ou Madame X d’accéder à Facebook. Rappelons que dans la capitale, les offres de la sorte sont pléthoriques.

 

L’avenir de Botsearch Madagascar

En outre, BotSearch fonctionne sur la base d’un serveur gratuit qui permet à nos young:dev Rabearison Tsiory et Tokiniaina Eddy de proposer ce service gratuitement à leurs utilisateurs. Actuellement, le bot développé par nos deux étudiants reçoit en moyenne près de 1 500 requêtes par jour. Récemment, BotSearch en est même arrivé à dépasser la limite instaurée par Facebook en terme de nombre de messages reçus, qui est de 2001 messages au maximum. Ces chiffres démontrent à quel point cette innovation technique a été bien accueillie par le public malgache. 

 

young-dev-logo

 

Cependant, la gratuité de ce service est subordonnée au nombre d’utilisateurs qui, étant en constante croissance, pourrait ne plus être supporté par le serveur gratuit. En l’absence de sponsoring ou de proposition de partenariat, afin de pouvoir basculer sur un serveur premium – qui serait plus à même de supporter la demande actuelle – BotSearch pourrait fort bien être commercialisé, ce qui en ferait un service payant. Ses développeurs déclarent toutefois que, leur objectif étant d’aider les étudiants n’ayant pas accès à Internet dans leur vie de tous les jours, la commercialisation est une case qu’ils ont à coeur d’éviter.

BotSearch est d’ailleurs en constante amélioration et plusieurs fonctionnalités – outre que celle permettant un accès au réservoir intarissable d’Internet – pourraient voir le jour dans les temps à venir. Le bot pourrait en effet être d’une grande aide aux entreprises, particuliers,…

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top