Associations

DevCon 2016 : Hackers.mu nous dévoilent leur savoir

Les membres de Hackers.mu ont été invités pour la DevCon 2016, conférence tant attendue par les amoureux de l’informatique. Qui sont-ils et pourquoi vous seriez perdants si vous hésitiez toujours à assister à la conférence, c’est ce qu’ICT.io a voulu découvrir.

Hackers.mu, qui sont-ils ?

L’aventure commence en 2005 avec Pirabarlen Cheenaramen, plus connu comme Selven, qui crée un forum d’échanges regroupant des experts en sécurité. Toutefois, ce n’est qu’en 2015 que Hackers.mu commence à voir le jour, quand Selven demande à Loganaden de lui prêter main forte dans sa quête de faire progresser Maurice dans le domaine de Linux.

La machine s’enclenche rapidement et Hackers.mu est aujourd’hui ce que l’on considère comme le premier groupe de développeurs Linux de Maurice, mais aussi les promoteurs des potentiels mauriciens en matière d’ingénierie informatique.

 

 

Selven 

DevCon 2016

Quand Jochen les a approchés pour être conférenciers lors de la DevConb2016, c’est sans hésitation qu’ils ont répondu positivement. C’est avec un grand plaisir qu’ICT.io braque son appareil sur ces conférenciers qui vous feront rêver durant la DevCon 2016. 

… Zoom sur Logan

Logan, peux-tu nous parler de toi et de ce que tu fais dans la vie?

Je suis ingénieur en Recherche et Developpement chez Afrinic, et mon temps est divisé entre l’analyse de données et la sécurité de nos services. Afrinic gère les allocations IPv4 et IPv6 pour la région de l’Afrique et l’ocean Indien.

Comment t’est venue cette passion pour Linux ?

Très tôt. Tout a commencé en 2001-2002, quand  mes parents ont acheté des magazines avec des CD Linux. On avait déjà un ordinateur à la maison et j’étais tenté par l’aspect fiable du système Linux.

Très vite, j’ai lu des livres sur la programmation en C et j’ai commencé à apporter des améliorations pour mes besoins personnels. A l’époque, je ne me sentais pas assez confiant pour publier mes modifications sur internet, mais après quelque temps et les encouragements d’amis développeurs Linux, je me suis finalement jeté à l’eau.

Par la suite, le reste s’est enchaîné naturellement et j’ai ainsi contribué à presque tout ce qui touche de près ou de loin à Linux, par exemple : le noyau, l’utilitaire de base, l’application serveur, et beaucoup d’autres.

A présent je continue mon développement personnel et approfondis mes connaissances, j’utilise des morceaux de code que je retrouve dans des smartphones Android, des routeurs CISCO, des ordinateurs Apple et dans des centres de données tels que la NASA, Google, Facebook, Akamai et encore plein d’autres compagnies américaines.

Pour toi, que signifie la DevCon ?

L’occasion de partager avec les invités les dernières évolutions concernant Linux et le monde de l’open source, mais aussi inspirer des utilisateurs de Linux à aller plus loin.

Qu’est qui t’inspire le plus dans le fait d’être conférencier pour la DevCon 2016 ?

J’ai réalisé que je ne pourrais pas faire que du code toute ma vie et que mon temps est limité, alors j’essaie de partager mon savoir avec le plus de personnes possible et être conférencier est selon moi une des meilleures façons d’atteindre cet objectif.

Peux-tu nous dire ce que tu aborderas lors de la DevCon 2016 et pourquoi c’est un sujet d’intérêt ?

Chiffrer vos services web avec Letsencrypt. Jochen m’en avait parlé durant la conférence sur MariaDB, et vu que Hackers.mu est la première organisation mauricienne à utiliser Letsencrypt, j’ai décidé d’en faire mon sujet pour la conférence.

Aujourd’hui, avec les révélations de Snowden, beaucoup d’utilisateurs, qu’ils soient à Maurice ou en Europe, demandent des mesures de sécurité pour les sites faits à Maurice. D’ailleurs, j’ai remarqué que certaines entreprises en Europe font même appel à des firmes de sécurité pour auditer le travail fait par une SSII à Maurice pour identifier des failles.

Letsencrypt
permet d’utiliser du SSL, ce qui permet de sécuriser la connexion internet entre un site web et un utilisateur. Cependant, sa mise en production a un coût et un impact sur l’entreprise.

Je vous invite à découvrir Letsencrypt en profondeur lors de la conférence.

Pour terminer, quel serait ton message pour ceux qui hésitent toujours à participer à la conférence ?

Profitez-en 🙂 Et surtout, demandez à votre entreprise d’allouer du temps à la DevCon. La formation continue est très importante, surtout dans un domaine comme le nôtre où l’évolution prime.

 

 

Logan et Nitin

 

Focus sur Codarren

Codarren, parle-nous de toi et de ce qui te passionne dans la vie.

Je bosse comme Advanced Skills Specialist chez Orange Business Services. Là-bas, je suis essentiellement dans le domaine du Cloud Computing.

J’aime comprendre comment les choses fonctionnent, et c’est pourquoi l’informatique présente justement ce genre d’opportunités. Je ne connais pas tout, loin de là, mais  je dois avouer que j’apprends de nouvelles choses tous les jours.

Enfin, j’adore la nature et je suis un brin écolo. Comme j’essaie tant bien que mal de protéger la nature, c’est à vélo que je me rends au boulot.

Comment est née ta passion pour Linux ?

Les possibilités qu’offre un système d’exploitation libre sont infinies. Vous pouvez améliorer le système et du coup vous sentez une certaine appartenance à cette communauté. C’est mon frère qui m’a initié à Linux et m’a aidé à voir le code d’une toute autre façon. Depuis ce jour je suis devenu accro, je vois des problèmes dans le code que tout le monde utilise et j’essaie de les corriger du mieux que je peux.

Pour toi, que signifie la DevCon ?

L’union fait la force. On se regroupe et on partage nos idées afin de rendre la communauté meilleure. C’est une autre façon de réunir plusieurs cerveaux dans un endroit commun et de s’aider mutuellement. L’aspect qui m’intéresse le plus dans la DevCon, c’est le hackathon Linux que l’on fera pour la première fois à Maurice.

Qu’est qui te motive le plus dans le fait d’être conférencier pour la DevCon 2016 ?

Partager mon expérience personnelle et ma perspective avec les personnes qui seront peut-être amenées à nous rejoindre. Essentiellement, j’aime aider les gens, les aider à s’améliorer. On a tous un certain potentiel que nous devons exploiter !

Durant la DevCon 2016, peux-tu nous donner un avant goût de ce que tu présenteras et pourquoi c’est un sujet d’intérêt ?

Comment créer son propre patch dans Linux. Il y a certainement des gens qui ont remarqué des failles au système mais qui ont été découragés par le nombre de démarches à faire avant que son patch soit accepté par la communauté. Mon but est de présenter le plus simplement possible ce procédé ‘obscure pour beaucoup’.

Pour ceux qui hésitent toujours à assister à la conférence, quel est ton message ?

Je révélerai les secrets de l’open-source et surtout le noyau Linux. C’est à prendre ou… à prendre !

 

Codarren et Nitin

 

Arrêt sur Nitin

Nitin, parle-nous de ton parcours et de ce qui t’a amené à rejoindre Hackers mu.

J’ai débuté dans le monde informatique en tant qu’étudiant de la British computer Society implantée à l’île Maurice. Par la suite, j’ai animé plusieurs conférences dans plusieurs groupes open source et Linux.

Cela fait déjà deux ans que je suis administrateur système exploitation et applicatifs Linux à Linkbynet Indian Ocean. J’ai rejoint le groupe Hackers Mauritius comme numéro 3 pour approfondir mes connaissances en matière de développement et de recherche. Je sens maintenant une vague de connaissances au sein de Hackers.mu pour m’aider à m’épanouir plus rapidement dans le monde de la programmation Python et C.

Comment as-tu développé cette passion pour Linux ?

Je me suis initié à Red Hat en 2004. Je me souviens bien d’avoir utilisé cinq disques pour faire l’installation, qui m’a pris deux heures avec toutes les fonctionnalités. Par contre à cette époque un Windows était très cher et je n’avais pas d’argent pour acheter les licences, c’est pourquoi j’ai renoncé à Windows.

Linux était plutôt un jeu pour moi depuis très longtemps. À l’époque, je ne savais pas qu’un jour j’allais en faire mon métier.

Pour toi, que représente la DevCon ?

La DevCon est un médium ‘technopathie’ pour tous ceux qui ont soif de connaissances IT et Linux. Le DevCon est faite pour les passionnés. Une journée à la DevCon signifie une journée plongée dans un monde immense afin d’acquérir et partager ses connaissances.

Qu’est qui t’inspire le plus dans le fait d’être conférencier pour la DevCon 2016 ?

Ce qui m’inspire le plus, c’est le fait de partager mon savoir avec les sociétés et individus en matière de sauvegarde de données. D’un autre côté, je suis motivé par le fait d’être un représentant de Hackers Mauritius.

Peux-tu nous parler du thème que tu aborderas lors de la DevCon 2016 et pourquoi c’est un sujet d’intérêt ?

Mon thème pour la conférence sera « backup in the cloud for the paranoid « . Aujourd’hui, n’importe qui peut sécuriser et sauvegarder ses données encryptées pour beaucoup moins cher qu’on ne le pense, ainsi durant la conférence je vous ferai découvrir un service en ligne basé sur un principe différent des autres cloud providers.

Le mot de la fin, pourquoi devrait-on assister à la DevCon 2016 ?

Que vous soyez un entrepreneur, un étudiant, un passionné ou un professionnel, si vous voulez réveiller le ninja en vous, rejoignez-nous à la DevCon 2016. 🙂

La surprise

Petite surprise, les Hackers.mu ont pensé à vous car durant la conférence vous aurez droit à un Hackathon. Cet événement, très répandu en Amérique, sera une première à Maurice.

« Nous avons axé notre Hackathon sur la sécurité de Linux, d’où le nom du Hackathon SAD : Search and Destroy. Mon équipe va faire un audit de Linux afin de trouver des failles et par la suite les corriger.
C’est un vrai challenge car ce que nous allons créer changera la donne pour beaucoup d’entreprises mauriciennes et internationales, mais plus encore, cela permettra de montrer au monde entier que les Mauriciens font partie des meilleurs ingénieurs informatiques », dit Logan.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !