Tendances

Elon Musk dévoile le projet interplanétaire Terre-Mars !

Envie de voyager ? De changer d’air, de planète ? Ça tombe bien, on a peut-être trouvé une solution pour aller plus loin qu’aucun humain auparavant. Le chef d’entreprise, ingénieur et inventeur, Elon Musk prévoit d’envoyer un million de personnes sur la planète Mars.

 

C’est durant le Congrès international d’astronautique à Guadalajara au Mexique, il y a quelques jours, que le fondateur et directeur de la technologie de la société SpaceX, Elon Musk (souvent comparé au personnage de fiction Tony Stark), a dévoilé l’Interplanetary Transport System (ITS), qui combinera la fusée la plus puissante jamais construite avec un vaisseau spatial conçu pour transporter au moins 100 personnes sur la planète rouge par vol. « Ce que je veux vraiment faire, c’est présenter Mars comme une destination possible – faire paraître ce voyage comme une chose que nous pourrions faire dans nos vies » dit Elon Musk lors d’une conférence. Si tout se déroule conformément au plan du directeur de SpaceX, les ITS recyclables aideront l’humanité à établir une colonie autonome permanente sur la planète rouge dans les 50 à 100 prochaines années.

 

Système de Transport Interplanétaire de SpaceX

La fusée ITS sera plus ou moins une version réduite de la première étape du Falcon 9 de SpaceX. Mais le booster de 254 pieds de hauteur (77,5 mètres) mettra en opération 42 moteurs Raptor, alors que le Falcon 9 est alimenté par neuf Merlins. Lorsque la fusée est combinée avec son vaisseau spatial comprenant l’équipage, l’ITS se tiendra d’une hauteur de 400 pieds (122 m). Le vaisseau spatial se positionnera sur le sommet d’un booster de 162 pieds (49,5 m) de hauteur et 56 pieds (17 m) de large. Le booster lancera le vaisseau spatial en orbite de la Terre, puis reviendra faire un atterrissage en douceur sur son site de lancement, qui est actuellement envisagé comme aire de lancement 39A au Centre spatial Kennedy de la NASA en Floride.

Elon Musk

www.space.com

Le vaisseau spatial sera donc en orbite avec peu ou pas de carburant à bord, afin de maximiser la cargaison – des personnes, des marchandises, etc. – que l’engin est capable de transporter dans l’espace. Un autre booster ITS va à nouveau être lancé, comprenant une citerne, et rejoindra le vaisseau spatial en orbite pour remplir son réservoir. Ainsi, il sera le plus grand système de vol spatial jamais construit, plus grand encore que le légendaire Saturne V, fusée lunaire de la NASA.

Destination Mars pour Elon Musk

Ensuite, quand le timing sera idéal – la Terre et Mars étant alignées favorablement pour les missions interplanétaires une fois tous les 26 mois – la partie de vaisseau spatial du ITS va enclencher ses moteurs et quitter l’orbite terrestre vers la planète rouge. Le vaisseau spatial sera capable de transporter au moins 100 et peut-être jusqu’à 200 personnes, affirme Musk. Il mettra probablement à disposition des cinémas, des salles de conférence et un restaurant, donnant aux pionniers de la planète rouge une expérience bien différente que celle dont jouissaient les astronautes d’Apollo de la NASA.

Elon Musk

www.space.com

Un voyage Aller-Retour

SpaceX prévoit également de construire une usine solaire sur Mars qui va utiliser le dioxyde de carbone et de la glace d’eau dans l’air et le sol de la planète, respectivement, pour générer du méthane et de l’oxygène. Elon Musk n’a pas élaboré d’autres aspects de la colonie sur Mars. Les vaisseaux spatiaux ITS seront ravitaillés sur Mars et reviendront sur Terre, ce qui signifie que les colons pourront ne pas rester sur la planète rouge à tout jamais si elles souhaitent retourner sur Terre.

 

De la théorie à la pratique

Moins de 5% du personnel de SpaceX travaillent sur les ITS en ce moment selon Elon Musk. Et la société dépense actuellement seulement quelques dizaines de millions de dollars sur ce projet chaque année. Mais ce que le PDG de SpaceX a estimé serait en fin de compte un investissement de l’entreprise d’environ 10 milliards de dollars.

Elon Musk envisage aussi que d’autres organisations prennent part éventuellement à la colonisation de Mars, en soutenant que l’effort sera un « grand partenariat public et privé ». Le fondateur de SpaceX espère terminer le premier développement du vaisseau spatial dans les quatre ans, puis commencer à le tester. Si tout se passe vraiment bien, l’ITS se lancera sur sa première mission sur Mars « dans le délai de 10 ans ».

 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !