Rubriques

Escooter : la fusion entre innovation et énergie verte

Il semblerait que la fin du moteur thermique soit inéluctable. La pénurie de pétrole finira bien par arriver un jour ou l’autre, nous obligeant, à terme, à changer notre mode de consommation et de déplacement. Qui voudrait se retrouver en mode Mad Max ? C’est tout de même avec un esprit plein d’optimisme que nous sommes tombés sur le Escooter à Maurice, une petite deux roues à énergie verte, qui va donner une toute nouvelle tournure à vos balades.

 

 

Même si le marché des moyens de transport écologiques se fait doucement, mais surement une toute petite place sur notre petite ile, les véhicules verts commencent tout de même à attirer les regards. Ces dernières années, de nombreuses entreprises ont travaillé d’arrache-pied pour proposer aux Mauriciens quelques véhicules du genre, un peu plus viables, telles que la Nissan Leaf, la BMW i3 et i8. Par ailleurs, cette année a vu l’apparition d’un scooter électrique qui risque de faire des « ravages » auprès des amateurs du genre, leur promettant des déplacements en toute « zénitude ». N’en déplaise aux irréductibles ne jurant que par l’essence, présentation du nouveau venu, l’Escooter.

eScooter

A la conquête du Escooter

Inspiré d’une Harley, l’escooter est un engin électrique conçu d’un alliage en métal. Simple et léger, ce scooter électrique tire son énergie d’une batterie lithium 12ah et d’un moteur 1000 w, permettant de rouler à 45 et 65 km. Très facile à manier, l’escooter nécessite entre cinq à sept heures de charge uniquement pour une vitesse maximum de 45km/h. Importé de Chine, ce scooter électrique est également disponible en plusieurs couleurs (bleu, blanc, rouge, etc.) et peut transporter deux personnes. Stable et silencieux, il possède des freins avant et arrière à disque hydraulique, et peut également rouler sur divers terrains. L’escooter est actuellement à 35 000 RS.

 

eScooter

 

Un véhicule innovant

Pour Crisnen Aurmoogum et Daven Moorghen, importateurs-revendeurs de l’escooter à Maurice, l’idée était d’introduire un nouveau type de véhicule innovant à énergie verte. C’est à travers une vidéo dédiée à l’escooter que les deux associés ont décidé d’importer un échantillon à Maurice, suivi par plusieurs autres exemplaires destinés à la vente au public mauricien. « En Europe et en Chine, l’escooter est grandement apprécié dans les grandes villes, parce que c’est un moyen de locomotion qui ne demande pas de permis, qui peut rouler sur les pistes de vélo, et qui n’est pas assujetti aux redevances annuelles, taxes, etc. » ajoute Crisnen.

 

Une nouvelle génération

Avec l’évolution des besoins en termes de mobilité urbaine, le scooter électrique a vu ses modèles évoluer au fil du temps partout à travers le monde. Bien que certains constructeurs promettent d’y associer un châssis pliant, un toit rigide ou encore une gestion électrique / thermique hybride, les véhicules électriques saura-t-il séduire les Mauriciens ? Pour Daven, la réponse est oui et non. « Oui parce qu’il y a beaucoup de personnes qui encouragent l‘écologie à Maurice, et non parce que d’un autre côté, certains affectionnent toujours les gros moteurs. Je pense que les véhicules à énergie verte toucheront davantage la nouvelle génération. Il faudra tout de même attendre 5 à 10 ans pour que cela s’implante à grande échelle. »

 

Testé et Approuvé!

Testé et Approuvé!

Alors que la voiture électrique prend son temps pour séduire, le scooter électrique, quant à lui, fait discrètement son petit bonhomme de chemin dans l’océan Indien. Silencieux, économique, et diablement tendance, ce véhicule vert connaît une forte hausse de popularité depuis qu’une multitude de start-ups s’est lancée dans la mobilité durable, un peu partout à travers le monde.

 

 

Ainsi, si vous voulez vous balader sur l’escooter en contemplant un coucher de soleil, n’hésitez pas à vous rendre sur la page Facebook : E.scooter. Plus d’infos sur 52 53 09 59 ou au 52 54 09 88.

2 Comments

2 Comments

  1. Chanakya Tiger Jheengut

    1 décembre 2016 at 3:10

    Salut, quels sont les chemins qu’ont peut utiliser.

    Car on n’ai pas besoin de license

  2. Olivier Edouard

    Olivier Edouard

    1 décembre 2016 at 4:30

    La grande route est grandement déconseillé! Mais plutôt pour les pistes de vélo ou les petites routes de plage par exemple!

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !