Tendances

Gartner Executive Breakfast : sommes-nous prêts pour les ‘digital opportunities’ ?

Digital era

‘ To grasp the digital opportunity, incrementally improving IT performance isn’t enough. Enterprises and their CIOs need to “flip” from old to new in terms of information and technology leadership, value leadership and people leadership.’

Pour ceux qui n’ont pas pu y assister, cette déclaration résume parfaitement le Gartner Executive Breakfast qui s’est tenu ce mercredi 25 mai au Henessy Park Hotel à Ebène. Animé par Clifford Martin, Executive Partner chez Gartner, qui bénéficie de plus de 16 années d’expérience dans le domaine de l’informatique, nous pouvons d’emblée dire que les professionnels présent en sont ressortis gagnants.

Les représentants de diverses compagnies, notamment Air Mauritius, Omnicane, Mauritius Commercial Bank, Afrasia et SWAN General Ltd parmi tant d’autres, ont ainsi pu exprimer leurs craintes et en même temps trouver des réponses à leurs interrogations.

Un nouveau monde

Lors de sa présentation, Clifford Martin a clairement fait ressortir qu’il existe toujours un climat de peur en ce qui concerne le monde de l’informatique car beaucoup ne savent pas comment mettre sur pied cet écosystème vital dans un monde où le digital prend de plus en plus d’ampleur.

Dans cette sphère encore inexploitée, les plateformes jouent un rôle primordial. Selon Clifford Martin « les plateformes sont des outils indispensables, mais quand nous parlons de plateformes nous devons par la même occasion parler de New Business Models ou même de leadership platforms ».

C’est ainsi que l’informatique prend toute sa place, car elle permet de comprendre le consommateur. Dans cette nouvelle ère numérique, nous devons aussi comprendre que pour embrasser entièrement cette ère, cela nécessite de l’agilité, l’adaptabilité et la vitesse.

« Afin de se préparer pour cette ère digitale, les directeurs généraux doivent mettre sur pied une ‘digital business strategy’, chose qui diffère complètement de la ‘digital strategy’ », laisse entendre Clifford Martin.

Un écosystème à bâtir

Au cours de la présentation, nous avons pu constater que malgré le fait que les entreprises mauriciennes commencent à montrer de l’intérêt pour le numérique, elles n’ont malheureusement pas encore les structures requises.

« Combien de compagnies ici présentes ont une ‘Digital Unit’ au sein de leur organisation », fut la question de Clifford Martin.

Aussi surprenant que cela puisse sembler, malgré le fait qu’il y avait une trentaine de compagnies présentes, certaines étant même leaders dans leur secteur, aucun des représentants n’a pu répondre positivement à cette question.

Triste constat de voir que Maurice est loin derrière dans cette ère digitale, surtout comme l’a fait ressortir l’un des participants : « malgré le fait que nous soyons connectés à internet, nous devons admettre que la connexion internet reste un problème majeur, surtout si les compagnies veulent adopter le stockage de données sur le Cloud ».

Il est bon de noter que 25 % des investissements significatif se trouvent dans le Cloud.

 

A quoi faut-il s’attendre ?

Malgré le fait que l’internet reste l’une des choses primordiales dans ce monde numérique, l’Internet of Things (IoT) est le combustible.

2016 :    6.4 milliards d’objets connectés et 5.5 millions de nouveaux objets connectés chaque jour    

2020 :    20.8 milliards d’objets connectés à internet et 5 objets connectés par habitant

Pour conclure, il est important de souligner que les talents sont les plus grandes barrières au succès des dirigeants principaux de l’information (CIO).

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !