Startups

Get In The Ring 2017 : Madagascar représenté lors de la finale à Singapour

Get In The Ring est une compétition internationale, supportée par la Fondation Kauffman. Ce concours a pour but de promouvoir des start-ups et les mettre en relation avec de potentiels investisseurs internationaux. Les participants présentent leurs projets par le biais d’un concept original, puisqu’ils « s’affrontent » sur un ring, comme pour une compétition de boxe.

 

 

Il existe déjà plusieurs compétitions de start-ups, où les candidats présentent leurs projets individuellement. Get In The Ring (GITR), au contraire, oppose deux candidats dans un ring dans un format unique : le Pitching. Ce concept de Pitching est unique et propre au GITR, les entrepreneurs s’affrontant dans un Battle sur l’appel d’un chauffeur de salle, et tout cela, sous l’œil attentif du jury.

 

 

Un concours sous le regard de connaisseurs

Cet évènement suscite l’attention de nombreuses grandes entreprises. D’ailleurs, le GITR 2017 est soutenu par une pléthore de sociétés et d’organisations, plus de 200 : Le GEW (Global Entrepreneurship Week), EBW 2020, Erasmus Center for Entrepreneurship et la STC, entre autres. GITR permet également aux start-ups de faire des partages avec d’autres start-ups d’autres pays. Si l’aspect de « compétition » domine, cet évènement est avant un tout un grand moment de partage pour tous les passionnés d’innovation et de nouvelles technologies. De plus, des professionnels et des experts sont présents afin de conseiller et de guider les start-ups participants au Get In The Ring.

 

 

« Get In The Ring n’est pas seulement une question de victoire ; c’est plus qu’une simple compétition de pitching. Si vous avez la chance de vous lancer dans le Ring et présenter votre projet, il y a tellement de valeur ajoutée pour votre entreprise que vous ne pourrez obtenir avec uniquement de l’argent ou du marketing » a déclaré Berry Kriesels, fondateur, et CEO d’Omnigen.

 

Singapour, théâtre de la grande finale du GITR 2017

Cette compétition se déroule dans plusieurs pays, et suite à cela, une grande finale est organisée, réunissant les vainqueurs des différents pays. Ces derniers s’affrontent sur le ring et le meilleur projet est sacré vainqueur du GITR.

 

 

Cette année, la finale a eu lieu le 20 mai dernier à Singapour en Malaisie, avec plus de 150 Start-ups venant de plus de 100 pays différents. Get In The Ring 2017 a vu le sacre de la République Dominicaine, Edupass. Dans la même catégorie, nous retrouvions la start-up championne de Madagascar Gazkar, représentée par Matthieu Rabehaja. Cette start-up représentant Madagascar n’a malheureusement pas pu atteindre les phases finales et l’un des obstacles a été la langue anglaise. En effet, leurs adversaires, maitrisant la langue anglaise, ont eu plus de facilité à présenter leurs projets lors des battles.

 

 

Découvrons Gazkar

La start-up malgache a présenté son jeu Gazkar 3D lors de ce concours. Ce ludiciel, développé par Lomay, donne l’occasion de découvrir la capitale malgache Antananarivo à travers des courses de voitures dans une ambiance et atmosphère typiquement malgache. Le jeu, disponible sur toutes les plateformes de téléchargements, compte à ce jour plus de 10 000 téléchargements.

 

 

Même si la victoire n’était pas au rendez-vous, cette start-up malgache se dit fière du parcours accompli. Cet évènement leur a donné encore plus l’envie de se développer et d’accomplir de nouvelles choses.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top