Tendances

Harvard pense qu’il a trouvé le prochain Einstein, et elle a 23 ans !

L’Université de Harvard croit que le prochain Einstein est actuellement parmi nous : elle se prénomme Sabrina Gonzalez Pasterski, est américaine et a seulement 23 ans !

 

 

Être comparé à des génies comme Stephen Hawking ou Albert Einstein est peu commun. À 23 ans, la ravissante Sabrina Gonzalez Paterski a déjà accompli plus que la plupart d’entre nous pendant notre vie.

 

Sabrina Gonzalez Pasterski

 

Originaire de la ville de Chigaco, Sabrina Gonzalez Paterski avait seulement 14 ans lorsqu’elle a construit son propre avion à moteur. Si ce n’est pas assez impressionnant pour vous, à 16 ans, elle l’a ensuite piloté à travers le lac Michigan, devenant la personne la plus jeune à voler avec son propre avion. Toute la construction a été documentée et mise en ligne sur YouTube (Sabrina 2006 ‘Building an Airplane for my Dad’)

Elle a ensuite été diplômée de l’Illinois Mathematics and Science Academy en 2010 puis s’est alors inscrite au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). À l’origine, elle devait attendre avant d’intégrer le MIT, mais une fois que les professeurs Allen Haggerty et Earll Murman ont visionné la vidéo, ils n’avaient plus aucun doute sur son potentiel.

 

 

Après trois ans d’études au MIT, Sabrina Gonzalez a déjà atteint la plus haute note possible avec une moyenne de 5.0. Sabrina Gonzalez Pasterski travaille actuellement sur son doctorat à l’Université de Harvard, avec une entière liberté académique et aucune interférence du personnel de l’université.

Encore une fois, Sabrina Gonzalez Pasterski n’a que 23 ans !

Plus remarquable encore, Sabrina Gonzalez  se concentre désormais sur la physique : les trous noirs ou encore la manière dont la gravité affecte l’espace et le temps, expliquant ainsi les comparaisons avec des génies comme Einstein et Hawking. Elle explique vouloir surtout étudier la « gravité quantique ».  Si ses recherches s’avèrent fructueuses, les découvertes dans ce domaine pourraient changer considérablement la façon dont nous comprenons l’univers.

 

Sabrina Gonzalez Pasterski

@http://welkermedia.com/

Sabrina Gonzalez Pasterski n’est pas présente sur les réseaux sociaux contrairement à la majorité des individus. Au lieu de cela, elle passe son temps libre à explorer les concepts de la gravité quantique, des trous noirs et de l’espace-temps.

Celle que l’on surnomme « le nouveau Albert Einstein » a d’ores et déjà reçu des offres d’emploi de Jeff Bezos, fondateur d’Amazon.com, et développeur aérospatial et fabricant Blue Origin. La NASA a également manifesté son intérêt pour la jeune physicienne.

 

Sabrina Gonzalez Pasterski, lors de la remise des prix Marie Claire pour les jeunes femmes, le 19 novembre 2016 à Marina del Rey en Californie. – Matt Winkelmeyer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

En 1999, le nombre de diplômés en physique était au plus bas depuis quatre décennies. Cependant, selon l’Institut américain de physique, 8 081 diplômes physique ont été décernés en 2015, le plus grand nombre jamais enregistré. Cette augmentation résulte du grand nombre de femmes qui s’inscrivent et optent pour la physique comme sujet principal. « Soyez optimiste quant à ce que vous croyez pouvoir faire », a déclaré Sabrina Gonzalez Pasterski dans un entretien à Marie Claire plus tôt cette année. « Lorsque vous êtes petit, vous dites beaucoup de choses sur ce que vous allez faire ou être lorsque vous êtes plus vieux, je pense qu’il est important de ne pas perdre de vue ces rêves. »

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !