Tendances

Hyperloop One : premier test réussi !

Hyperloop One, le transport par tube à grande vitesse du chef d’entreprise, ingénieur et inventeur Elon Musk a mené, avec succès, un premier test grandeur nature sur une distance de 500 mètres.

 

 

Imaginez-vous, être transporté à travers tout le pays dans un tube, à une vitesse à plus de 1000 km/h… Aller plus vite et plus loin, voici le credo du système Hyperloop, une technologie en cours de développement. Ce train du futur est l’un des très ambitieux projets du milliardaire Elon Musk, déjà propriétaire de Tesla et de SpaceX. Hyperloop One consiste en un mode de transport futuriste de train à lévitation, qui se déplace dans un tube dépressurisé. Très écologique et rapide, le projet peut, en théorie, être plus rapide qu’un avion. Le premier test réalisé en mai 2017 confirme tout le potentiel de ce projet.

Hyperloop

Hyperloop One est sur le point de réinventer le transport

Bien entendu, aucun test ne peut commencer sans la fameuse check-list réalisée dans une salle de contrôle digne de la Nasa. Ainsi, les ingénieurs d’Hyperloop One ont envoyé le compte à rebours pour le lancement de ce premier test. Utilisant un simple châssis pour ce premier examen de passage, celui-ci commence à rouler avant de rentrer en lévitation grâce à ses puissants aimants.

Le test de 5 secondes s’est déroulé sur une distance de 500 mètres. Il a permis au châssis d’atteindre la vitesse de 112 km/h en lévitation et dans un tube à très basse pression. Ce test avait pour but de jauger le fonctionnement du moteur, de la pompe à vide qui crée une dépression dans le tube, de la lévitation magnétique ainsi que du frein électromagnétique du futur train Hyperloop.

 

Hyperloop

 

Hyperloop,  sur la bonne voie !

Il s’agit d’un très gros succès pour les ingénieurs de l’équipe et une grande avancée pour le projet. Après ces 500 premiers mètres parcourus, il reste encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir propulser des passagers ou des marchandises sur de longues distances à une rapidité proche de la vitesse supersonique.

Selon Josh Giegel et Shervin Pishevar, co-fondateurs d’Hyperloop One, dans un communiqué officiel: « L’histoire est écrite par les gens et non par les événements, par le travail acharné et la persévérance et pas par le hasard. Près de 200 ingénieurs, machinistes, soudeurs et fabricants d’Hyperloop One collaborent pour accomplir notre moment Kitty Hawk. C’était leur détermination qui a rendu ce qui était auparavant impossible, possible. Arriver ici n’a pas été facile. La route à suivre ne sera pas non plus facile. Mais bientôt, nous pourrons tous aller de plus en plus vite, ensemble » ajoutent-ils.

 

 

La question est maintenant de savoir si Hyperloop One peut véritablement atteindre son objectif, en évoluant de manière constante tout au long de son développement. Même si l’entreprise a atteint sa vitesse cible de 700 mille/h, la construction des tubes destinés à supporter le poids de toute la structure suscite l’inquiétude. En effet, les infrastructures dédiées aux véhicules à moteur et aux trains sont difficiles à construire aux États-Unis. Toutefois, pour l’heure, les tests Hyperloop restent une perspective tout à fait passionnante pour l’avenir du transport de masse.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top