Tendances

Lancement officiel du National Skills Development Programme

NDSP
Image: HRDC

C’est officiellement aujourd’hui, jeudi 1er décembre, qu’a été lancé le « National Skills Development Programme, (NSDP) », au BPML à Ébène. Cette mesure annoncée lors du budget 2016-2017 a pour but de favoriser la formation de plus de 4 000 jeunes dans les secteurs en manque d’effectif, notamment : les TIC, le tourisme et l’hôtellerie, le nursing et soins paramédicaux, et la construction.

 

 

Ce programme est mis en œuvre par la HRDC en étroite collaboration avec le Ministère de l’Éducation et des Ressources humaines, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Ministère du Travail, des Relations industrielles, de l’Emploi et de la Formation et Business Mauritius.

Les formations à pourvoir concernent les domaines suivants :

Tourisme et l’hôtellerie

  • Waiter
  • Barman
  • Housekeeper & Launderer
  • Cook
  • Food & Beverage Assistant
  • Therapist /Beauty Care
  • Receptionist / Front Office
  • Assistant

 

NSDP

 

Technologies et l’Information et de la Communication (TIC)

  • Telemarketing Agent
  • Software Developer
  • Network Technician
  • Hotliner

Construction

  • Mason
  • Carpenter
  • Tile Layer
  • Bar Bender
  • Electrician
  • Plumber
  • Welder & Metal
  • Worker
  • Painter
  • Aluminium Openings

Nursing et soins

  • Health Care Assistant

Une formation gratuite

Les frais de la formation seront pris en charge par la HRDC, tandis que les étudiants toucheront une allocation mensuelle de Rs 5, 000, ainsi qu’une allocation transport de Rs 1, 000.

Pour vous inscrire, il n’y a rien de plus simple, cliquez ici. Autrement, rendez-vous dans l’un des Bureaux d’emploi de votre localité ou au Citizens Advise Bureau (CAB).

 

NSDP

Le NSDP est réservé uniquement aux personnes sans emploi âgées de 16 à 35 ans. Ce programme a pour objectif :

  • De former les personnes sans emploi pour mieux allier les compétences avec les besoins du marché actuel de l’industrie,
  • D’établir des liens entre les systèmes d’éducation et de formation et le monde du travail,
  • D’assurer une main-d’œuvre formée dans des compétences requises par les employeurs,
  • De donner l’opportunité aux apprentis d’acquérir de l’expérience sur le lieu du travail.

 « Les jeunes sont ceux qui vont nous aider à atteindre la vision 2030, et cela pourra être fait si nos jeunes sont suffisamment motivés,» a laissé entendre la ministre de l’Éducation,de l’enseignement supérieur et des ressources humaines, Leela Devi Dookun-Luchoomun.

« Les jeunes doivent prendre conscience qu’avoir un certificat, c’est bien, mais qu’ils doivent avoir les formations adéquates, grâce auxquelles ils développeront et perfectionneront leurs compétences. »« Pour la réussite de ce projet, nous avons besoin de la collaboration du secteur privé. Nous mettons tout en œuvre pour leur fournir des employées compétentes. »

 

NSDP

 

La ministre a aussi fait ressortir que tous, professionnels et étudiants, doivent faire un apprentissage continu et continuer à se perfectionner.

Selon des statistiques de la HRDC, 43,2 % de jeunes se sont enregistrés pour une formation dans le secteur touristique, 13.9 % pour la construction, 14 % pour le nursing, et 29.1 % dans le domaine des TIC.

Pour sa part Luc Alain Gunness Balnock, Chairperson du Human Ressource Development Council, a fait ressortir que « C’est un fait que beaucoup de jeunes ne peuvent compléter leurs études, c’est une chance que leur offre le gouvernement d’avoir les formations adéquates.»

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top