Tendances

Les développeurs font la gueule à Apple et son Macbook Pro !

Avec son MacBook Pro 2016, Apple était attendu au tournant. Après quatre années sans grandes innovations du côté de son MacBook Pro, la firme américaine revient avec les bras chargés de nouvelles technologies afin de créer un tout nouveau design ambitieux. Néanmoins, pour ne citer que ces éléments, le manque de touches physiques tel que Escape ou encore les Function Keys, est considéré comme une erreur par de nombreux clients d’Apple, et plus précisément : les développeurs.

 

 

Il y a environ 19 millions de développeurs dans le monde. Apple a réussi à vendre environ 19 millions de Macs au cours des quatre derniers trimestres. Quelle coïncidence ! Cela démontre que, oui, les développeurs sont attirés par les produits Apple, principalement pour des raisons logicielles : le système d’exploitation Unix-like et l’écosystème de développement exclusif. Quoi qu’il en soit, les développeurs ajoutaient un clavier fonctionnel pour utiliser ce logiciel, chose qu’ils ne font plus désormais. Une question existentielle s’impose : pourquoi Tim Cook, pourquoi?

 

why

Plus de touche « Esc » sur MacBook Pro

Comme beaucoup d’utilisateurs l’ont souligné, les touches Esc et Fonctions sont disponibles à la demande. S’il est désormais possible de les faire apparaitre en tapant sur la touche les utilisateurs ont clairement affiché leur préférence pour les touches physiques.

Apple a néanmoins offert une nouvelle barre tactile OLED située au-dessus du clavier en remplacement des touches de fonction. Cette barre peut être personnalisée en fonction de l’application en cours d’exécution sur votre Mac.

Pour les utilisateurs qui y vont encore à tâtons, et qui préfèrent par exemple cliquer sur le petit bouton rouge pour fermer les applications, le problème est presque invisible. Après tout, à quoi sert une souris, demanderont-ils ? C’est du côté des développeurs, ou même des programmeurs que la donne est différente : ces spécialistes tentent de garder les deux mains sur le clavier pour une vitesse de frappe maximale, et l’absence des touches de fonction représente un véritable handicap.

 

apple event macbook pro touch bar october 2016

 

Peu d’améliorations pour le RAM et le processeur

Le MacBook Pro 2016 est livré avec des spécifications de RAM et de processeur à peu près identiques à celles du modèle 2010. Du déjà vu ? Du côté de la RAM, MacBook Pro va jusqu’à 16 Go depuis 2010, et la seule différence, c’est la mise à jour payante.

Cela semble étrange également, surtout si l’on compare le prix et la qualité du matériel des concurrents d’Apple. De nos jours, il est facile de trouver une machine Windows ou Linux comparable au MacBook Pro entre 1 000 $ et 1 500 $. Inutile également d’aller très loin pour les trouver, les marques notables comme Lenovo, HP, Asus, Samsung et Dell sont d’ores et déjà présentes sur le marché. Les personnes qui ne souhaitent pas se tourner vers Windows peuvent quant à elles choisir Linux. Avec plus de ressources versées dans les écosystèmes de développeurs Microsoft et distributions Linux, les développeurs pourront bientôt choisir parmi une large gamme de grands systèmes d’exploitation, capables de fonctionner sur des ordinateurs portables assez bon marché.

MacBook Pro

 

Pourquoi les développeurs ne sont pas satisfaits du nouveau MacBook Pro ?

Parmi les développeurs, on compte les mordus de produits signés Apple, mais également les pro-Windows ou pro-Linux. Il existe également des développeurs qui flottent entre Apple et PC / Linux en fonction des performances, des fonctionnalités, des prix et des avantages logiciels.

Ils essaient de prendre des décisions constructives, en se faisant une opinion sur les deux produits. C’est une manne pour les marques comme Apple et Microsoft, elles peuvent ainsi consolider la fidélité à la marque et des utilisateurs.

Dans l’ensemble, il semble que la plupart des développeurs seraient plus heureux avec une mise à niveau CPU / GPU / RAM simple dans les mêmes appareils et aux mêmes prix. Il semblerait également qu’Apple rétro pédale en ciblant un public plus large. Le MacBook Pro 2016 est donc moins orienté vers les développeurs, forçant ces derniers à faire de l’œil à Windows.

MacBook Pro

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !