Web

L’heure de la fin a sonné pour KickAssTorrents

KickAssTorrents
Photo : ICT.io

On était déjà assez surpris quand le site de streaming MegaUpload avait fermé ses portes… C’est au tour d’Artem Vaulin, fondateur et administrateur de KickAssTorrents (KAT pour les intimes), de se faire épingler par le gouvernement américain.

 

Retour sur les faits

Artem Vaulin a été arrêté suite à une plainte pour violation des droits d’auteur, complot en vue de commettre du blanchiment d’argent, ainsi que deux accusations au pénal pour violation du copyright. Son arrestation a été permise grâce à un piège tendu par le FBI, qui s’est fait passer pour un annonceur souhaitant placer des publicités sur KickAssTorrents. Cela a permis aux agents de connaître les transactions financières et le personnel d’Artem Vaulin.

Par ailleurs, Apple a contribué à l’enquête en révélant notamment l’adresse email ainsi qu’une copie de la boîte mail de l’accusé, à travers ses achats effectués sur iTunes. De toute cette affaire, il ressort que le portail était exploité par Artem Vaulin au travers d’une société nommée Cryptoneat et dont le siège est établi en Ukraine. L’accusé, qui a été arrêté en Pologne, devrait être extradé prochainement aux Etats-Unis.

 

KickAssTorrents en chiffres

L’accès à KickAssTorrents était bloqué dans plusieurs pays, dont notamment le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Italie, le Danemark, la Belgique ou encore la Malaisie. KAT, c’était aussi plus de 50 millions de visiteurs par mois, plusieurs millions de liens de torrents, et officiellement le 69e site le plus visité de la planète. C’est dire combien de personnes se voient aujourd’hui contraintes d’essayer d’autres combines, car malgré l’arrestation du propriétaire du site, le partage de données a encore de beaux jours devant lui. On se rappellera notamment de l’affaire MegaUpload et de la fermeture partielle de ThePirateBay.

 

 

KickAssTorrents Mirror pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux

Seulement quelques heures, ou quelques jours après l’arrestation d’Artem Vaulin, KickAssTorrents Mirror a vu le jour. Le site miroir permet aux internautes d’accéder à tous les contenus du site dont le nom de domaine a été saisi. D’emblée, le site accueille les utilisateurs en leur proposant de signer des pétitions sur Change.org et sur Whitehouse.gov, pour la remise en liberté du propriétaire et administrateur de KAT, et pour l’annulation des charges qui pèsent contre lui. Elles ont déjà récolé 39 000 et 94 000 signatures, respectivement. Toutefois, il se pourrait que le site miroir ne tienne pas longtemps.

Qu’à cela ne tienne, le gouvernement des States semble bien parti pour combattre le piratage et, accessoirement, la violation des droits d’auteur, qui engendre un manque à gagner de plusieurs milliards de dollars. Il s’agit d’une nouvelle action, qui s’inscrit dans une politique de répression visant les services de P2P. Cette technologie permet aux internautes de partager des données avec Monsieur-tout-le-monde à travers la Toile.

 

Le streaming légal de plus en plus accessible

Pour la musique comme pour le cinéma et les séries, le streaming est aujourd’hui de plus en plus abordable. Si, pour certaines séries diffusées sur des chaînes difficilement ou pas accessibles, le téléchargement est encore quasi indispensable, il faut reconnaître que le streaming est disponible à prix raisonnable, même à l’île Maurice. Deezer, iTunes ou encore Netflix proposent des abonnements au rapport qualité/prix plus qu’honnête.

Quoi qu’il en soit, les alternatives sont donc déjà en place ! RIP KickAssTorrents…

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !