Télécom

Madagascar : présentation de nouveaux projets pour le secteur numérique

Image: MPTDN

Dix projets relatifs au développement numérique à Madagascar ont été présentés par le ministre des Postes, des télécommunications et du développement numérique (MPTDN) Neypatraiky André Rakotomamonjy, aux opérateurs privés, lors d’une conférence organisée vendredi dernier à Ankorondrano.

 

 

Sur le thème « Le développement de Madagascar ne peut être dissocié de celui du numérique », rendez-vous avait été pris par une vingtaine d’opérateurs privée du secteur de la télécommunication.

 

L’objectif de ce nouveau projet

 

L’objectif de ce projet lancé par le MPTDN  est de mettre en place les ressources nécessaires pour chaque projet et dont le budget ne peut être englobé que par la participation de plusieurs partenaires nationaux et internationaux.

 

 

 

Un partenariat indispensable

 

Afin de concrétiser le projet dans les meilleures conditions, l’État a fait appel à un Partenariat public-privé (3P) pour la réalisation de ces projets, dits présidentiels, portés sur la vision « Numérique pour Tous ». Chaque opérateur pourra de ce fait saisir l’opportunité de collaborer et d’investir dans des projets qui correspondent à la vision qu’ils ont de leur entreprise, et à leurs perspectives d’avenir.

 « Chaque opérateur peut respectivement saisir l’opportunité de collaborer et d’investir dans des desseins qui leur parlent et correspondent à leurs perspectives d’avenir », a souligné le ministre lors de son discours.

 

 

« Tous ces projets doivent être en cohérence avec l’amélioration d’un cadre législatif régissant le secteur pour contribuer à créer une économie numérique et un environnement stables pour les opérateurs privés », a-t-on ajouté.

Priorité aux jeunes

Par ailleurs, les jeunes seront prioritaires à travers la mise en place de quelques infrastructures, dont le centre de formation pour les centres de contact. Ce dernier a pour but de préparer les jeunes aux métiers de services et les initier au TIC. L’incubateur ou l’accélérateur d’entreprise, dont le premier centre sera basé à Fianarantsoa, fait également partie des infrastructures à mettre en place.

Les 10 projets sur le développement numérique

  1. Data center : améliorer l’ensemble du système de gouvernance à Madagascar

Cout du projet 120 000 000 USD

Délai d’implémentation – 190 jours + 3 mois de recette technique

  1. TIC Bus : mise à disposition d’une unité de transport mobile dotée d’équipement numérique servant de centre d’apprentissage rapide ou initiative sur NTIC.

Cout du projet 3 500 000 USD

Délai d’installation- 36 mois

 

 

  1. Centre de formation pour centres de contact (Call Center) : Constitution d’un important levier de ressources humaines qui opèreront dans la gestion et l’opérationnalisation des centres contact.

Cout du projet 2 500 000 USD

Délai d’installation -60 mois

  1. TNT (Télévision Numérique Terrestre) : migration vers la radiodiffusion avant 2020

Cout du projet 100 000 000 USD

Délais d’installation – 36 mois

  1. Bornes WiFi : fourniture de service d’accès à Internet avec un cout abordable au public par hotspots Wi-Fi en différents points du territoire

Cout du projet 5 000 000 USD

Délai d’installation- 36 mois

  1. Désenclavement Numérique : Les zones rouges sont des localités ou l’insécurité règne à Madagascar et l’accès à la route ainsi qu’à l’électricité sont très difficile

Cout du projet : 6 900 000 USD

Délai d’installation – 60 mois

 

 

 

  1. Broadband network : favoriser l’accessibilité de l’internet sur la grande ile

Cout du projet 20 700 000 USD

Délai d’installation – 60 mois

  1. Smart City : projet qui sera mis sur pied dans les zones a très fortes potentielles touristiques

Cout du projet 12 000 000 USD

Délai d’installation 60 mois

  1. Incubateur et accélérateur d’entreprise : Un projet en faveur des nouveaux acteurs du développement des TIC sur l’ile.

Cout du projet : 27 000 000 USD

Délai d’installation 60 mois

  1. Communes numériques (Dématérialisation des services communaux) : amélioration de l’efficacité des services publics délivrés dans les communes et mairies

Cout du projet 27 000 000 USD

Délai d’installation – 60 mois

 

Sur les 10 projets présentés, le projet présidentiel Smart City, dont Nosy Be est le site Pilote, compte s’étendre au niveau national dans les prochaines années à travers l’introduction de Madagascar en tant que pays membre de Smart Africa dès le mois de mars prochain. Quant au Tic Bus, lancé lors du Sommet de la Francophonie comme moyen mobile de retransmission pour la chaîne nationale, il sillonnera cette année diverses localités enclavées, avec à son bord des animateurs dédiés à l’initiation aux TIC.

 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !