Tendances

Mise en place du réseau large bande à Madagascar

projet large bande sans fil
Photo : mptdn.gov

Dans le cadre de la mise en place du réseau large bande à Madagascar, le Directeur Régional Afrique de l’Union Internationale des Télécommunications, Andrew Rugege et Jean-Jacques Massima-Landji, Représentant pour l’Afrique Centrale et Madagascar, ont effectué une visite à Antananarivo du 4 au 7 octobre 2016.

 

Leur visite avait pour objectif premier la mobilisation de financements, avec des partenaires clés, pour le Réseau Large bande sans fil de Madagascar. Le projet large bande sans fil a pour but de mettre en place des infrastructures et des moyens donnant accès au numérique gratuit ou à moins cher dans les écoles et hôpitaux ainsi qu’auprès des habitants des zones les plus retirées de Madagascar.

Andrew Rugege et Jean-Jacques Massima-Landji ont, durant leur visite, rencontré les départements ministériels clés de ce projet, dans lesquels on compte le Ministère de l’Education nationale, le Ministère de la Jeunesse et du Sport intérimaire, le Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN), maître d’œuvre du projet, le Ministère de la Santé Publique, le Ministère de l’Emploi et de la Formation Technique et Professionnelle, et le Ministère des Finances et du Budget.

 

Les avantages des différents ministères

Pour le Ministère de l’Education nationale et celui de l’Emploi et de la formation technique et professionnelle, ce projet coïncide avec l’élaboration du plan sectoriel de l’éducation qui privilégie l’insertion des NTIC dans les programmes d’éducation. Pour sa part, le Ministère de la Santé publique prépare la mise en fonction de l’opération de distribution de tablettes dans les centres de santé. Sur ces tablettes remises aux personnels de santé des Centres de Santé de Base (CSB), sera installée une application qui enverra des notifications d’actualité sur différentes maladies.

Ce projet de réseau large bande, mis sur pied avec la collaboration de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), avait tout dernièrement reçu la délégation de l’UIT pour une présentation. Le Ministère de la santé et l’OMS ont tous deux souligné l’innovation qu’apportera ce projet et son efficacité dans la communication à distance sur la santé publique. Ajouté à cela, le fait que ce projet contribuera à innover le domaine de la santé à Madagascar, où le taux de mortalité infantile reste important.

Parallèlement, le MPTDN, dont l’intérim est assuré actuellement par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, a confirmé son soutien au projet de réseau large bande et apporte sa contribution car cela représente un avantage majeur pour la population et de la jeunesse malagasy. Actuellement, des maisons de jeunes, équipées de matériel informatique tel que des ordinateurs, seront mises en place dans différentes région de l’île. La connexion de ces maisons est une fonctionnalité qui rejoint parfaitement les objectifs du projet large bande hertzien.

De son côté, le Ministère des Finances et du Budget, en plus d’être un important facilitateur dans la réalisation du projet, bénéficiera également des bienfaits de ce projet sur l’administration publique et notamment fiscale.

Le projet a été présenté aux opérateurs de télécommunications étant donné que ce sont leurs infrastructures de transport de télécommunication qui seront utilisées. Ils joueront donc un rôle important dans la réalisation du projet.

 

D’autres partenaires clés

Durant leur visite, Andrew Rugege et Jean-Jacques Massima-Landji ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Ils en ont profité pour rencontrer, le 7 octobre 2016, les organisations internationales présentes à Madagascar qui sont aussi appelées à être parties prenantes dans ce projet, mais aussi de futurs utilisateurs dans le cadre de leurs programmes humanitaires respectifs.

La prochaine étape sera la tenue d’une réunion du MPTDN avec les autres ministères concernés pour déterminer les zones prioritaires. Ce projet large bande sans fil est suivi de près par le gouvernement malgache. Pour cause, il permettra un réel progrès dans le développement du numérique pour tous.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !