Télécom

Mobile 4G : les opérateurs sélectionnés pour La Réunion

mobile3G
Photo : foodnavigator.com

Le verdict est tombé cejeudi 13 octobre, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a finalement  attribué à quatre opérateurs les nouvelles fréquences pour les réseaux mobiles 4G à La Réunion. Les fréquences obtenues par Orange, SRR, Telco OI et ZEOP Mobile sont dans les bandes 800 MHz, 1800MHz, 2,1 GHz et 2,6 GHz. ZEOP Mobile n’a cependant pas obtenu la fréquence dans la bande 800 MHz, qui est destiné aux trois premiers lauréats.

 

Plusieurs critères de sélection

A travers ce projet, le gouvernement souhaite développer du très haut débit mobile en Outre-mer. Ainsi, suite à la proposition de  l’ARCEP, le gouvernement a fait un appel à candidatures pour l’attribution des nouvelles fréquences. Sur 25 dossiers de candidatures reçus, quatre lauréats ont été retenus sur la base des cinq critères de sélection, qui sont les suivants :

– La cohérence et la crédibilité du projet

– La cohérence et la crédibilité du plan d’affaires

– La contribution à l’aménagement numérique du territoire

– La stimulation du marché avec des offres abordables et adaptées aux nouveaux usages

– L’emploi et l’investissement.

Selon la procédure, L’ARCEP a sélectionné ZEOP Mobile comme nouvel opérateur entrant sur l’île de la Réunion. D’un autre côté, l’opérateur FREE du groupe lliad sera quant à lui présent à La Réunion sous le label de Telco OI dont il est co-actionnaire, à La Réunion et à Mayotte.

 

Dynamiser le marché

A l’issue de cette annonce, le groupe lliad a laissé entendre qu’il proposerait des offres simples, généreuses, innovantes et à des prix attractifs, au bénéfice des consommateurs comme c’est le cas en métropole. En d’autres mots, le Groupe veut mettre fin aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui entre l’Outre-mer et la métropole. Il est estime que la téléphonie mobile à La Réunion est de 20% plus chère comparée à la métropole.

Le groupe lliad a aussi souligné qu’il investirait environ 100 millions d’euros pour La Réunion et les autres quatre autres territoires, Guadeloupe – Martinique, Guyane, Mayotte, Saint-Barthélemy – Saint-Martin, dans ce projet. A La Réunion, il lancera la 4G dans les prochains mois.

 

Une guerre nommée Free Mobile

En France métropolitaine, Free Mobile a lancé une guerre tarifaire en proposant ses forfaits à 2 et 19,99 euros par mois. Ce qui du coup a créé un impact considérable sur le marché des télécoms, obligeant tous les opérateurs de téléphonie mobile à revoir leurs grilles tarifaires afin de rester dans la compétition.

C’est dans le même esprit que Free mobile a laissé entendre qu’il souhaitait assurer une continuité territoriale entre la métropole et les DOM, c’est-à-dire offrir ses forfaits à 2 et 19,99 euros également en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin.

Le projet ayant déjà était présenté par Maxime Lombardini devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, nous espérons qu’il sera bientôt mis sur pied suite à la décision de l’ARCEP.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !