Web

Le National Open Data Policy mis en place par le gouvernement mauricien

Le gouvernement mauricien à travers ses opérations produit quotidiennement énormément de données. Les ministères et les départements traitent ces ensembles de données brutes pour produire des informations pour les services publics, citoyens et entreprises. L’ouverture de ces ensembles de données du gouvernement pourrait générer une impulsion importante pour l’économie du pays.

 

 

À cet égard, le ministère des TIC, en collaboration avec la World Bank a organisé un
Atelier de deux jours sur la mise en place d’un portail Open Data. Le but de l’atelier était d’aider les ministères et départements à formuler les lignes directrices et les processus appropriés dans la publication de ces données. La World Bank travaille en collaboration avec le ministère mauricien depuis 2015 sur l’élaboration d’une politique Open Data dans la petite île.

 

Qu’est ce que l’Open Data

Open Data, ou données ouvertes en Français, sont des données qui peuvent être librement utilisées, réutilisées et redistribuées par quiconque. On distingue plusieurs caractéristiques pour que des données soient caractérisées d’Open Data :

  • Disponibilité, accès et gratuité : les données doivent être disponible dans leurs ensembles et pour un coût raisonnable de reproduction, de préférence téléchargeable sur internet. Les données doivent être aussi disponibles dans un format pratique et sous forme modifiable.
  • Réutilisation et redistribution : ces données, disponibles en grandes quantités, doivent être disponibles sous une license autorisant la réutilisation et la redistribution incluant le croisement avec d’autres ensembles de données.

 

 

La National Open Data Policy initiée par le gouvernement

Le Ministère des TIC a préparé une politique nationale Open Data qui a été approuvée par le gouvernement en avril 2016. La politique formule les lignes directrices et les processus appropriés pour que les ministères et les départements publient et gèrent les ensembles de données gouvernementales en tant qu’Open Data.

Conformément à cette politique, les objectifs de la Politique nationale d’Open Data sont les suivants:

  • Favoriser l’engagement du gouvernement à l’égard d’une initiative Open Data,
  • Identifier de nouveaux marchés et raffermir les produits et services existants et nouveaux,
  • Créer plus d’emplois dans le domaine des analyses Big Data nécessitant des compétences spécifiques.

 

 

Comment l’Open Data va être implanté par le gouvernement

Comme recommandé dans le Open Data Readiness Assessment Report du gouvernement mauricien, une équipe centrale Open Data (CODT) sera mise en place et menée par le CTO du ministère des TIC. L’équipe CODT sera mixte et composée de divers ministères et entreprises comme vous pouvez le constater :

  • Secrétaire permanent adjoint du ministère des TIC, supervisant l’initiative Open Data
  • Directeur, bureau central de l’informatique
  • Managers de programme, bureau central de l’informatique
  • Directeur, division centrale des systèmes d’information
  • Synthétiseurs, division centrale des systèmes d’information
  • Commissaire à la protection des données
  • Agents de protection des données, bureau de protection des données
  • Directeur, Statistics Mauritius
  • Statisticiens, Statistics Mauritius
  • Équipe de soutien à la gestion sectorielle, ministère des Finances, de l’Économie et du Développement.

 

 

Cette équipe sera en charge de mener l’initiative Open Data dans les différents ministères et les départements. Cela comprendra l’établissement et l’examen de normes pour l’Open Data, la mise en place et l’administration du National Open Data Portal. En outre, l’équipe CODT établira les normes pour l’évaluation de la conformité des données au niveau des ministères et départements avant la publication des données en tant que données ouvertes.

 

Le tant attendu Open data Portal

Le portail national Open Data adhérant aux normes de sécurité TIC sera mis en place sur la plate-forme SharePoint du portail gouvernemental pour agir comme un point de contact unique pour les données publiées sous forme d’Open Data. De manière progressive et conforme au Open Data Readiness Assessment Report, un portail Open Data basé sur Open Source sera envisagé. La solution open source fournira la flexibilité nécessaire au Open Data Portal. Finalement, les interfaces de programme d’application (API) seront développées pour les ensembles de données ouvertes. Les installations pour télécharger ces ensembles de données en vrac seront également développées.

 

 

Aujourd’hui, plus de 46 pays dans le monde ont une politique Open Data et Maurice souhaite bien rejoindre le mouvement. L’entreprise WorldBank a conclu sa présentation en rappelant que l’Open Data est un marathon et non un sprint, la politique nationale Open Data mettra encore sans doute beaucoup du temps avant d’être opérationnelle dans le pays. Mais l’intention du gouvernement est de nouveau affirmée de se lancer vers cette politique Open Data. Comme le ministre des TIC, Yogida Sawminaden l’a déclaré « l’Open Data conduit la révolution digitale », ainsi la petite île compte bien continuer son bout de chemin vers l’Open Data.

1 Comment

1 Comment

  1. Pritvi Jheengut

    13 juin 2017 at 3:42

    J’aurais bien aimer savoir ce qu’a dit Anat Lewin dans son discour.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !