Rubriques

Portrait d’une community manager, digital marketer et job seekers ambassador

Digital marketer
Photo : CareerHub

Amanda est community manager, digital marketer et job seekers ambassador chez CareerHub. Rencontre avec une héroïne multi-casquette et passionnée par son métier.

Amanda, tu es spécialisée dans le domaine des réseaux sociaux et du digital. Peux-tu nous en dire plus sur ton poste chez CareerHub ?

Je gère toute la partie création de contenus sur la page Facebook de CareerHub, ainsi que sur les autres réseaux sociaux. En parallèle, j’anime les pages de CareerHub et de nos clients, en interagissant avec le public, en assurant leur mise à jour constante et en utilisant des outils de mesure d’audience.

Par ailleurs, je fais du marketing sur les médias sociaux pour tous nos clients. Cette tâche se base notamment sur le type de profil recherché par ces derniers, le type de job proposé et divers autres aspects. Je suis amenée à prendre en considération leurs attentes et la part du marché visée, afin de m’assurer que le message atteigne la bonne cible, de communiquer les bonnes informations et de recevoir les meilleurs retours possibles.

Concrètement, tu es community manager, digital marketer et… job seekers ambassador. Qu’est-ce que c’est ?

Disons que je suis multitâche. Je pense que dans le monde des affaires, être multi-casquette est un must pour tous les employés. J’ai été formée à cela durant mes études et j’en suis passionnée ! Je pense que je préfère d’ailleurs toucher à plusieurs domaines, plutôt que de ne me contenter que d’une seule chose à gérer. De plus, gérer plusieurs rôles est très positif, dans le sens où cela m’aide à renforcer mes compétences, à en acquérir de nouvelles et, bien sûr, à booster ma carrière.

Je suis très branchée par tout ce qui touche à l’univers du digital et, en tant que community manager, je donne un visage à l’entreprise en gérant la communication dans les deux sens.

Pour ce qui est de mon rôle de digital marketer, c’est la partie la plus stimulante : je gère les éléments qui servent au mix marketing en ligne, et je suis impliquée dans la partie stratégique. Je travaille aussi avec d’autres départements (vente, service client, ressources humaines et surtout graphisme), afin d’assurer une certaine cohérence avec le plan de marketing, nos objectifs business et ceux de la clientèle.

Enfin, mon rôle de job seeker ambassador est une des tâches les plus attrayantes. Cela consiste à aider les candidats par mail, par téléphone ou encore face à face. En général, je passe beaucoup de temps à les guider pour la création d’un CV bien étoffé via la plateforme, notamment lorsqu’ils suivent la procédure d’inscription, et pour l’utilisation du site en général. Je reste à leurs côtés jusqu’à ce que leur profil soit complet et qu’ils commencent leur recherche d’emploi sur CareerHub. Par ailleurs, j’assure le suivi d’un grand nombre de job seekers afin de voir comment ça se passe pour eux (leur prospection, leurs entretiens, etc.) jusqu’à ce qu’ils trouvent ce qu’ils recherchent. Cette tâche me procure une grande satisfaction, je suis passée par là et je sais ce que l’on traverse lorsque l’on recherche un job. Je sais aussi à quel point il est important d’être guidé et conseillé. Malheureusement, à l’époque, ce genre de service n’existait pas.

Digital marketer

Tu portes plusieurs casquettes chez CareerHub. Comment en es-tu arrivée là ?

Je vois cela comme une opportunité. Lorsqu’on m’a proposé de porter plusieurs chapeaux, j’étais enthousiaste, sachant que cela boosterait carrément ma carrière. Après des mois de dur labeur et de dévotion, je pense que j’ai fait mes preuves et que j’ai démontré mes capacités, donc l’équipe m’a donné l’opportunité de démarrer une très belle carrière alors que j’étais très loin de m’en douter !

Peux-tu nous décrire une journée de travail ?

Tout d’abord, mes proches le savent mieux que tout le monde, j’adore dormir ! Pourtant, me réveiller tôt le matin pour aller travailler est aujourd’hui un réel plaisir car j’adore mon job et ce que je fais tous les jours. Je passe une grande partie de ma journée sur Facebook à créer du contenu, faire du marketing, booster des campagnes et analyser les stats, entre autres. Puis, je gère les plateformes LinkedIn, Google Plus, Instagram et le blog de CareerHub, et je mets à jour les posts. En parallèle, je m’occupe des job seekers par téléphone et par mail. Je prends aussi part aux réunions avec l’équipe de CareerHub et les clients.

C’est beaucoup de travail, même lorsqu’on poste quelque chose sur Facebook. Il y a un important travail de sélection et de réflexion derrière : trouver la bonne image, la phrase d’accroche idéale, cibler la bonne audience, choisir le bon timing, etc. En toute circonstance, je me dois d’avoir la tête sur les épaules et d’être concentrée à 200 % : la moindre erreur pourrait nous coûter très cher.

Tu as fait des études en gestion touristique et hôtelière. Est-ce que tu t’attendais à changer d’univers à ce point en te lançant dans cette carrière ?

L’idée de travailler dans l’industrie de l’hôtellerie ne m’a jamais intéressée. Du temps où j’étais à l’université, je passais mon temps à réfléchir à mes possibilités de carrière et à mon futur job. C’était une grosse source de stress, mais mes parents m’ont soutenue et encouragée à me tourner vers un job que j’aime et qui me passionne, plutôt que d’exercer un métier sans être épanouie pour le restant de mes jours. Après ma HSC, je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire et j’ai choisi un peu au hasard de m’envoler pour la Malaisie et y préparer une double licence. C’est mon mode de vie dans ce pays qui m’a aidé à trouver ma voie. J’étais connectée sur une quinzaine d’applis de réseaux sociaux, je passais mon temps libre à jouer à la PS4 et à tester de nouvelles applis, en grande fan de technologie que je suis.

Honnêtement, je ne m’attendais pas à trouver un job de digital marketer à l’île Maurice, car je sais que ce n’est pas très répandu par ici… Mais par chance, l’équipe de CareerHub a vu mon profil LinkedIn (la puissance des réseaux sociaux !) et m’a contactée pour un entretien. Aujourd’hui, je suis fière de dire que j’ai pris la bonne décision en m’orientant vers quelque chose de totalement différent.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton job ?

J’ai l’opportunité de communiquer en interne comme en externe et c’est quelque chose que j’adore. Mon job peut parfois être un vrai défi à relever, mais cela me stimule et me permet d’exploiter mon potentiel au maximum. Je travaille aussi avec une équipe et dans un environnement fun et cozy. Après tout, on est une équipe de career superheroes ! Je suis par ailleurs constamment entourée de personnes qui possèdent une grande connaissance dans leurs domaines respectifs. Enfin, le fait que mon employeur ait à coeur les résultats, et que l’on sorte du cadre “horaires et lieu de travail fixes” me convient parfaitement.

A l’inverse, qu’est-ce qui te plaît le moins ?

J’ai longuement réfléchi à cette question mais, pour l’instant, je ne peux me plaindre de quoi que ce soit. J’adore ce que je fais, c’est comme si j’allais à la poursuite de ma passion. Mais lorsque j’ai rejoint l’entreprise, au début, je trouvais que je n’avais pas assez de défis à relever et, après quelque temps, que les projets devenaient un peu répétitifs. Aujourd’hui, les choses ont évolué, l’équipe s’agrandit et CareerHub accueille de nouveaux clients et de nouveaux projets.

Ton métier est-il à la portée de tous ?

Disons que les candidats ayant étudié le marketing, la publicité, la communication, le commerce, l’e-commerce ou encore la technologie peuvent certainement poursuivre sur la même voie que moi. Mais cela ne veut pas dire que les autres ne peuvent pas : ils le peuvent, car le domaine du marketing digital est réputé pour ne cibler aucun diplôme en particulier. En général, l’employeur ou l’entreprise envisage de former de nouveaux digital marketers. Je suis moi-même en pleine formation sous l’égide de mon employeur, et j’envisage de suivre un cours à mi-temps afin de me spécialiser dans ce domaine. Donc, tout ce qu’il te faut, ce sont des connaissances de base et si tu n’as pas de diplôme dans le domaine, il faut juste que tu manifestes un réel intérêt pour le marketing digital, avec pour preuve un profil qui se démarque des autres : par exemple un blog, un profil LinkedIn ou des connexions sur diverses plateformes de social media.

Digital marketer

Y a-t-il une difficulté que tu rencontres particulièrement ?

Il n’y a pas vraiment eu de difficulté jusqu’à présent, mais on appelle plutôt ça des challenges. Dans l’univers du marketing digital, qui évolue très rapidement, il est difficile de prévoir l’évolution des choses avec certitude. Les principaux challenges sont les réseaux sociaux (Pinterest, Facebook, Twitter, LinkedIn, etc.) et le ciblage des audiences. Autre challenge : l’accroissement de l’engagement social sans pour autant spammer notre audience.

Connais-tu d’autres personnes qui ont le même profil que toi sur le plan professionnel ?

Pour l’instant, je n’ai personne dans mes cercles à Maurice avec qui je partage le même profil. Cependant, j’ai des amis en Malaisie, à Dubaï et au Royaume Uni qui sont spécialisés dans le même domaine que moi. Quoi qu’il en soit, j’ai beaucoup d’admiration pour un digital marketer mauricien, il est très connu pour son travail étonnant. J’essaie de suivre ses pas et tout ce qu’il fait autour du marketing digital est une grande source d’inspiration pour moi. Il s’agit de Loïc Forget, jeune directeur digital à La Sentinelle Digital.

As-tu un message à faire passer aux personnes qui souhaiteraient se lancer dans une carrière similaire à la tienne ?

Il faut saisir les opportunités offertes par le boom digital que l’on connaît actuellement, l’exploiter à notre avantage, car l’industrie du marketing digital évolue rapidement et est incroyablement compétitive. Il faut avoir la volonté d’apprendre et se préparer à vivre l’aventure de sa vie, car ce domaine va booster votre carrière comme vous ne vous y attendiez pas. Cette industrie requiert la passion et l’envie de réussir. Il est donc indispensable de s’entourer de personnes plus compétentes que soi, et de garder à l’esprit que les personnes que l’on rencontre seront, en quelque sorte, nos référents lorsqu’il y aura des problèmes ou des doutes, et vont nous aider à avancer vers des opportunités insoupçonnées. Il faut se rendre aux rencontres et conférences organisées autour de soi, afin de nouer des liens avec d’autres digital marketers et renforcer ses connaissances. Si tu veux montrer à ton employeur que tu peux donner de la visibilité à l’entreprise, tu dois montrer que tu peux d’abord donner de la visibilité à ta personne. Etre présent sur les réseaux sociaux est donc important et peut être un facteur décisif : cela peut jouer en ta faveur si vous êtes deux candidats à avoir postulé pour le même poste.

career hub

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !