Rubriques

Portrait d’un chef de projet web

Adam foo chan chin

 Dans l’informatique depuis une dizaine d’années, Adam, 29 ans, s’est spécialisé dans le web il y a un an et demi. Il nous présente son métier de chef de projet web au sein de l’agence Esokia.

Adam, tu es chef de projet web : peux-tu nous décrire ton métier en quelques mots ?

Le chef de projet est avant tout un coordinateur qui assure la bonne communication entre le client et l’entreprise en assurant notamment la liaison avec l’équipe technique (développeurs front et back office, mobile). Il est responsable du bon déroulement et de la qualité du projet, de la création, de la mise en œuvre et en somme de la gestion de celui-ci.

 

Quel a été ton parcours avant de devenir chef de projet web ?

Je suis dans le domaine de l’informatique depuis presque neuf ans, et je me consacre aux technologies du web depuis un an et demi. Après mes études en informatique de gestion et en gestion, j’ai débuté en tant que développeur. Puis, j’ai passé cinq ans dans la télécommunication, où j’ai occupé divers postes avant de m’orienter vers le métier de chef de projet.

 

Peux-tu dresser le profil type du chef de projet web ?

Premièrement, le chef de projet doit être organisé et autonome pour animer, coordonner et conduire un projet. L’esprit d’équipe, l’aisance relationnelle, la rigueur, la réactivité et la curiosité sont, en parallèle, des prérequis pour exercer ce métier.

Sur le plan académique, il est nécessaire d’avoir fait des études en gestion et en informatique. En effet, les doubles compétences sont favorisées lors de l’embauche. De plus, le poste de chef de projet web nécessite de connaître le domaine du web (Search Engine Optimisation – SEO –, Content Management System – CMS – etc.), de même que les compétences techniques en développement sont un vrai plus. La polyvalence est donc un grand atout : il faut conjuguer ses connaissances techniques à ses capacités en gestion (de projet comme de personnel) et en relation clientèle.

Enfin, l’aisance relationnelle est très importante à tous les niveaux. Afin d’assurer une bonne communication et pour le bon déroulement du projet, le chef de projet web doit savoir véhiculer les bons messages tant au client qu’à l’équipe en charge du dossier. Il faut savoir écouter et comprendre toutes les demandes.

 

Qu’est-ce qui t’a motivé à devenir chef de projet web ? Qu’est-ce qui te plait le plus ?

Ce que je trouve intéressant, c’est les dimensions à la fois techniques et managériales fournies par le poste de chef de projet web. N’étant pas vraiment fan de développement, je me suis tourné vers la gestion. Ce métier me permet de mobiliser toutes les compétences acquises pendant et après mes études.

Par ailleurs, ce qui me plaît le plus, c’est de débuter un projet à zéro et de le voir en ligne, même si ce n’est pas moi qui ai créé le site. Aussi, chaque projet diffère et apporte son lot de surprises. Ce n’est donc pas un métier monotone : malgré le temps qui passe, on ne se lasse pas !

 

Le chef de projet web est un maillon important dans une chaîne de travail en agence web. Quel est ton avis sur le sujet ?

Effectivement, le chef de projet a un rôle important à jouer. Cependant, sans les développeurs, son rôle est réduit à néant ! Je suis l’intermédiaire et j’assure la liaison entre les clients et les équipes pour le bon déroulement du projet. Mais il faut aussi garder à l’esprit que je suis le premier responsable en cas d’échec et que je me dois de savoir assumer cette responsabilité.

 

Chaque chef de projet web a sa propre organisation. De ton côté, comment se déroule le traitement d’un dossier de sa prise en charge à son bouclage ?

 

En général, il y a un premier contact avec le client pour une réunion de kick off où les détails techniques et fonctionnels sont discutés et un planning établi. Après ce premier contact, il faut que tout soit clair pour le client et moi-même. Puis, nous faisons un brief avec l’équipe de développement afin de définir l’attribution des tâches, après quoi le développement du site peut commencer.

Nous travaillons sur quatre environnements de développement par projet :

  • Un pour le développement
  • Un pour les tests de qualité
  • Un pour la recette du client (test d’acceptation avant la livraison définitive du site)
  • L’environnement de production (mise en ligne)

Après le contrôle qualité, lors de la recette client, je refais un point avec le client pour voir s’il est satisfait et/ou s’il souhaite quelques modifications. S’il donne son aval, on planifie la mise en ligne du site, sinon, on repart sur notre environnement de développement afin de satisfaire les exigences du client.

Une fois le projet déployé sur l’environnement de production, on le considère comme bouclé. Il passe à présent en statut « maintenance ». C’est à cette étape que nous nous chargeons de traiter les demandes de modifications, d’améliorations ou d’évolution du client.

 

Quels sont les inconvénients et les difficultés que tu rencontres au quotidien ?

Il y a une pression permanente à gérer. Les clients chez Esokia sont majoritairement en France et ils sont très exigeants sur la qualité et les délais. Il m’arrive parfois de me décourager, mais cela fait partie du métier. Il faut savoir gérer son temps et pouvoir transmettre ses idées à l’équipe. Il y a des clients difficiles à gérer, il faut apprendre à les connaître pour adapter son discours, pour comprendre et se faire comprendre. Garder sa motivation est primordiale pour le chef de projet web.

 

Le métier de chef de projet web permet-il d’envisager une évolution ?

En premier lieu, le chef de projet web évolue au sein de son environnement avec la prise en charge de projets de plus en plus complexes. Ceci est tout à fait synonyme d’évolution dans la mesure où le degré de compétences requises n’est pas le même d’un projet à un autre.

Grâce à des expériences probantes dans l’élaboration et la matérialisation de projets, le chef de projet web peut gravir les échelons jusqu’à devenir responsable de service d’intégration, responsable de service de production ou encore consultant-formateur auprès d’entrepreneurs.

 

Pour définir ses prétentions salariales, quels sont les détails à prendre en considération en tant que candidat à un poste de chef de projet web ?

Cela est très variable en fonction de l’expérience du chef de projet. Le salaire n’est pas le même non plus pour un chef de projet technique ou pour un chef de projet capable de concevoir des applications web ou mobiles et de rédiger des cahiers des charges complexes.

 

Le mot de la fin : quel serait ton meilleur conseil aux candidats au poste de chef de projet web ?

Mon conseil serait de garder le sourire et le moral en toute circonstance. D’ailleurs Esokia recherche en ce moment de nouveaux chefs de projets digitaux. Vous pouvez envoyer votre CV à contact@esokia.com si vous voulez rejoindre l’aventure !

 

 

 

 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !