Rubriques

Portrait d’une community manager

Community Manager
Photo : Sajeda Hori Naiko

Sajeda a 29 ans. Elle est community manager. Forte d’une belle expérience en communication web, elle nous parle de son parcours et de son quotidien au travail. Rencontre.

 

Sajeda, tu es Community Manager. Peux-tu te présenter et nous parler de ton profil en quelques lignes ?

Derrière toute grande communauté se cache un community manager. Le community manager est le catalyste social, il engage la conversation et l’entretient sur les réseaux sociaux, les blogs, les groupes et autres forums. Adepte du « Growth Hacking » et passionnée de social media, mes cinq ans d’expérience en agence de communication m’ont permis d’acquérir une forte maîtrise en gestion de Social Media management, e-réputation, brand content, web analytics, marketing d’influence et SEO.
Plus concrètement, et au-delà de mes responsabilités de community manager, je suis actuellement employée comme Digital Marketing Manager chez Community Manager Online LTD, qui est spécialisée en conseil marketing et communication digitale. Mon rôle consiste à accélérer la mutation numérique des entreprises, en conciliant différents leviers du Search Engine Marketing et du Social Media Marketing.

En quoi consistent tes tâches en tant que community manager ?

Le community manager travaille chez l’annonceur, en agence ou en freelance. Selon son statut, ses tâches diffèrent légèrement.

Pour atteindre son objectif, un community manager se voit confier plusieurs responsabilités :
– la gestion des comptes sur les plateformes et réseaux sociaux : répondre aux questions via les blogs, forums et réseaux sociaux
– l’organisation des jeux et concours en ligne
– la stratégie de community management : établir la stratégie sur le recrutement, l’animation et la fidélisation de la communauté en utilisant des outils pertinents
– la veille technologique et concurrentielle
– le reporting des actions menées

community manager

 

Aussi, je suis chargée de répondre aux appels d’offres de nos clients (réflexion stratégique, brainstorming, recommandation, présentation, suivi, reporting des KPI, étude, conseil, benchmark, gestion de projet social media, opération blogueurs…). J’accompagne mes clients pour relever cinq défis majeurs : la construction d’une expérience client omnicanale, l’accélération digitale, la transformation data centric et l’innovation.

Comment t’es-tu formée à ce métier ?

Je pense que tout commence par nos propres expériences professionnelles, l’évolution de nos visions et de la voix que l’on essaie de porter pour encourager un changement. De mon point de vue, se reposer sur ses lauriers, freiner les explorations et a fortiori les innovations, sont des éléments peu sécurisants. J’ai toujours été passionnée par les nouvelles technologies en général, et le web en particulier. Les réseaux sociaux m’ont très vite attirée et j’ai toujours cherché à en savoir plus à ce sujet.

C’est lors de mon dernier stage dans une agence de communication que j’ai réalisé que je voulais vraiment en faire mon métier. Avec mon parcours en e-marketing et communication, mon attrait pour le web, et mon goût du relationnel cela s’est imposé à moi comme une évidence.

community manager

 

Y a-t-il un moyen d’apprendre les bases du community management en institution ? Et en autodidacte, est-ce possible ?

Pour exercer ce métier passionnant, il existe désormais des formations. Par exemple, celle dispensée par l’IMCI à Paris propose un cursus court ou long suivant son timing avec un stage en entreprise.

En parallèle, je conseille d’être autodidacte.

Chacun doit s’auto-former en lisant des articles sur des blogs ou de la presse on/off-line et en testant. Expérimenter par soi-même est la meilleure façon d’apprendre. Participer à des conférences, ateliers, tables rondes ou toute autre forme d’événement permet de rester au courant des dernières tendances et de se perfectionner. Il faut savoir saisir les opportunités.

Quels sont les sites que tu pourrais conseiller pour se former tout seul ?

https://openclassrooms.com/ est une mine d’informations pour l’aspirant community manager !

Le community management est une de tes tâches en tant que Digital Marketing Manager. Quel est donc le profil idéal du community manager ?

Être community manager, c’est être passionné avant tout. C’est savoir être réactif, créatif, toujours à l’écoute, rigoureux, organisé, curieux, ouvert d’esprit, analyste, disponible, diplomate (en cas de clients mécontents ou de gestion de crise), polyvalent, faire preuve d’un bon relationnel, d’empathie, de pédagogie et avoir un excellent rédactionnel. Enfin, être force de proposition et se montrer créatif sont deux qualités indispensables pour améliorer et développer de nouveaux axes de communication au sein de la communauté que vous chapeauterez.

Community Manager

 

Est-il facile pour toi de jongler entre tes tâches et l’évolution rapide de la communication et du marketing digital ?

Chaque jour est différent et c’est la partie la plus chouette de ce métier. Certains jours consistent à discuter avec du monde en internet et en externe, à générer des idées et collaborer sur de nouveaux projets. D’autres jours, j’analyse les performances de nos initiatives et je prends des décisions orientées sur la data. Enfin, je gère une équipe de community managers, donc je passe pas mal de temps à m’assurer qu’ils possèdent les outils nécessaires pour faire leur job de manière toujours plus surprenante.

Y a-t-il des perspectives d’évolution lorsqu’on commence comme community manager ?

Après un premier poste en tant que community manager, de nombreuses opportunités d’évolution de carrière s’ouvriront à vous. Ces opportunités seront principalement orientées vers les métiers des médias et de la communication. En fonction de vos spécialisations et de vos aptitudes, vous pourrez vous orienter vers des postes de responsable de projet web, de chargé de développement 2.0, de gestionnaire de contenus éditoriaux ou encore de consultant en communication.

As-tu un modèle, une personne qui t’inspire dans le domaine du community management et du digital marketing en général ?

Neil Patel, confondateur de Kissmetrics. Neil est l’un des meilleurs professionnels du marketing dans le monde, et donne le ton avec trois grandes marques à grande influence dans le monde du digital. C’était un des leaders qui ont prêché pour l’efficacité des blogs (et du marketing de contenu en général) en tant qu’outils, bien avant que cela ne soit devenu une tendance.

community manager

 

Quel conseil pourrais-tu donner aux personnes intéressées par une carrière de community manager ?

De plus en plus présentes sur le net, les entreprises n’hésitent plus à embaucher des community managers. Que vous exerciez en CDI, CDD ou en tant que freelance, c’est donc un métier qui recrute. Mais ne vous y méprenez pas : intervenir sur les réseaux sociaux dans le cadre de votre fonction n’a rien d’un loisir ! Porte-parole de votre employeur sur le web et garant de son e-réputation, vous pourrez être amené à intervenir auprès des internautes à toute heure du jour et de la nuit. Community manager est une profession prenante et nécessite une grande réactivité. Quelle que soit l’heure à laquelle un commentaire négatif est posté, vous devrez être capable d’y répondre ou d’agir immédiatement.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !