Rubriques

Portrait d’une infographiste

Infographiste
Photo : Anoop Jahul

Anouska est directrice créative dans une maison d’édition. Parmi les casquettes portées par cette jeune maman, celle de l’infographiste. Partons à la découverte de ce métier dont on entend peu parler, mais qui existe pourtant depuis des années.

Anouska, tu es infographiste depuis maintenant 10 ans. En quoi consiste ton métier ?

Je suis Directrice créative dans une maison d’édition et l’infographie fait partie intégrante de mon travail, qui consiste en la création de maquettes et le montage de magazines, la création d’identité visuelle, de chartes graphiques et de publicités pour différents supports (journaux, magazines, affichages pour l’agence de pub en interne, etc.).

Quel a été ton parcours scolaire pour accéder à ce poste ?

Au sortir du secondaire, j’ai travaillé un an en tant que “accounts clerk”, puis je me suis inscrite à la DCDM Business School (aujourd’hui Charles Telfair Institute). A la fin de mes études, j’ai obtenu le diplôme de l’AAA School of Advertising avec une spécialisation en direction artistique. Ce parcours n’a pas été facile tous les jours, car nous travaillions également avec de vrais clients durant nos études. Nous étions donc mis en situation, comme dans une agence. Autant il y avait de la compétition, autant cela était positif car c’est en forgeant que l’on devient forgeron. J’ai grandi grâce à cette expérience.

Pourquoi as-tu fait le choix de devenir infographiste ?

Après mes études, j’ai tenu à commencer au bas de l’échelle. De l’imprimerie à l’agence de communication, j’ai beaucoup appris et cela m’a permis d’être polyvalente. Tantôt infographiste, tantôt directrice créative, j’ai l’opportunité de rester active et de continuer à apprendre. Je possède et maîtrise ainsi les bons outils, ceux qui me permettent de créer de belles choses.

As-tu eu du mal à trouver ta voie ?

Mes parents sont dans le textile. Mon père est tailleur diplomé et spécialisé en costume pour homme et ma mère est couturière. Nous avions un atelier-magasin de tissus, où j’ai aidé mes parents depuis mon enfance. Du fait que j’ai baigné dans l’univers des textures, des couleurs et de la rigueur du métier, j’ai voulu devenir styliste. C’est en cherchant ma voie que j’ai découvert ma vocation. Je ne pouvais partir en Angleterre pour poursuivre mes études de styliste et il me fallait un métier similaire, créatif et gratifiant et j’ai trouvé.

 

Infographiste

Le métier d’infographiste est perçu comme un nouveau métier dans le sens où il n’est pas aussi connu que le métier de designer, par exemple. Que pourrais-tu dire là-dessus de manière simplifiée afin qu’il soit compréhensible pour plus de monde ?

En résumé, l’infographiste utilise des logiciels pour concevoir des visuels homogènes à partir d’images et textes afin de les mettre en valeur.

Je pense qu’il n’y a pas de grande différence entre un infographiste et un graphiste chez nous. Le graphiste joue un rôle davantage artistique/créatif là où l’infographiste est plutôt exécutant, par exemple maquettiste de magazines ou pour le traitement d’images. Les logiciels et la technologie restent constamment en évolution, ce qui vous permettra d’apprendre tout le temps afin de garder le bon niveau et de maîtriser à la perfection des logiciels comme Photoshop, Illustrator, In Design…

Du simple emballage de dentifrice au journal que nous lisons chaque jour, regardez autour de vous, l’infographie est omniprésente.

Où sont les opportunités d’emploi pour les aspirants infographistes ?

L’infographie est à la base de nombreux métiers liés à la communication. Presse, multimédia, web, textile, audiovisuel, architecture, 2D, 3D, les possibilités sont nombreuses. De nombreuses compagnies basées a Maurice offrent des emplois intéressants avec une formation en continu, le domaine est en plein essor.

 

Infographiste

En termes de salaire, à combien peut prétendre un candidat qui débute dans ce domaine ? Et un senior ?

A partir de Rs 12 000 pour un junior et Rs 40 000 à monter pour un senior.

Penses-tu que ce métier soit viable pour un freelancer ? Arrive-t-il souvent qu’il y ait des missions temporaires et occasionnelles pour les infographistes ?

Ce métier est plein d’opportunités et est bien rémunéré. Cependant, l’infographie demande aussi beaucoup d’efforts et d’investissement en termes de matériel adapté (Mac ou PC) et de logiciels à jour. Dans le cas d’un freelancer, il faut aussi savoir chercher et trouver les clients, et rester vigilant face aux mauvais payeurs car hélas, il y en a !

Connais-tu d’autres infographistes à l’île Maurice, ou est-ce un métier encore peu répandu ?

Oui bien sûr, j’ai beaucoup d’amis dans ce domaine et nous sommes nombreux à l’île Maurice à exercer ce métier ou à occuper un autre poste dans la même veine.

As-tu le projet de renforcer tes compétences, de franchir un niveau au-delà de ton métier actuel d’infographiste ?

J’aimerais bien reprendre mes études dans un autre domaine que j’aime bien, le marketing.

As-tu un message pour les novices dans le domaine ?

Les meilleures places sont chères et la concurrence est rude. Pour débuter dans la profession, les infographistes doivent pouvoir gérer le stress tout en travaillant efficacement. Soyez vif, créatif et ayez la soif d’apprendre. De nos jours, l’infographie est le seul moyen de convertir ses pensées en images.

 

Careerhub

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !