Ecommerce

L’E-commerce: est-ce possible à Maurice?

The future of e-commerce

Aujourd’hui, tout acteur établi à Maurice et souhaitant faire de la vente en ligne rencontrera d’énormes difficultés. Celles-ci apparaîtront dès le début du projet et établir sa plateforme de vente en ligne relève d’un véritable parcours de combattant.

 

Un véritable chemin de croix

L’une des premières difficultés rencontrées pour les entreprises souhaitant mettre en ligne un site e-commerce est le fait que Paypal et la plupart des autres moyens de paiement en ligne ne fonctionnent pas à Maurice… Les raisons en sont obscure, mais toujours est-il que si vous pouvez ouvrir un compte de type Paypal avec une carte de crédit d’une banque mauricienne et acheter en ligne, il vous sera impossible de rapatrier des fonds reçus dans le cadre d’une vente en ligne depuis votre compte Paypal sur votre compte bancaire mauricien (opération dites de « withdraw »).

Il existe cependant des alternatives à Paypal telles que Skrill (anciennement MoneyBookers), 2CheckOut ou PongoPay pour les devises internationales et d’autres solutions «locales» où les acteurs sont obligés de se tourner vers les banques pour trouver un prestataire de confiance, des banques pas commodes avec des conditions qui ne reflètent pas les taux et conditions applicables dans d’autres pays et qui aujourd’hui sont la seule alternative viable pour une société établie à Maurice voulant utiliser la roupie comme devise principale pour ses ventes en lignes.

 

Un jeu qui en vaut la chandelle

Pourtant, certain semble tirer leur épingles du jeu. Avec plus de 568 700 de lignes internet et presque 1 533 600 de cellulaires (source http://www.govmu.org/) dont de nombreux smartphones, il est fort à parier que le développement d’un marché de la vente en ligne est possible à Maurice. D’ailleurs, le marché Mauricien voit en ce moment se développer de nombreux services de ventes en ligne qui réussissent avec plus ou moins de succès.

L’un des principaux freins au services d’e-commerce reste tout de même le manque de confiance des acheteurs dans les sites de ventes en lignes mauriciens ainsi que des prix parfois élevés et peu compétitifs par rapport aux géants mondiaux de la vente en ligne : Amazon et Ebay.

 

Une culture du paiement en ligne en développement

Le manque de confiance des acheteurs en ce qui concerne la qualité et la sécurité des services est une réalité. Ils sont nombreux à se questionner sur le fait de recevoir à temps et dans un bon état leur produit acheté ou bien si leurs données personnelles et bancaires sont correctement protégées.

C’est souvent ce qui les poussent à préférer l’option du paiement à la livraison (Cash on delivery) plutôt que le paiement en ligne. Il reste cependant fort à parier que la situation évoluera une fois les clients rassurés sur le sérieux et la qualité d’une plateforme ; ils rechercheront alors la facilité des moyens de paiement en ligne pour éviter les problèmes logistiques liés au mode de paiement à la livraison.

En conclusion les sites tels que : Marideal.mu, Shoponline.mu et autres sites de ventes en lignes l’ont bien compris, la vague e-commerce arrive sur Maurice et bousculera à terme l’ordre établi.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !