Startups

Raz de marée de Smart Cities sur Maurice

Un développement progressif mais important

Depuis plusieurs mois, les smart cities n’arrêtent pas de faire parler d’elles ! Nous l’avons évoqué dans plusieurs articles ; le développement des smart cities est une priorité du gouvernement mauricien. Celui-ci croit « dur comme fer » au concept de Smart City à Maurice et souhaite une évolution progressive des infrastructures et un aménagement constant du territoire dans un avenir proche.

Pour ce faire, l’Ile Maurice a récemment fait appel à plusieurs pays du monde intéressés comme l’Arabie Saoudite, la Chine ou les Etats-Unis, qui aideraient au financement de ces projets. Mais le gouvernement vient surtout de débloquer des fonds d’investissement en vue de grossir le budget de création de différentes smart cities étalés dans les quatre coins de l’île. L’Investment Project Fast Track Committee vient d’accorder plus de Rs 23,5 milliard dans le secteur du Real Estate/Smart City.

 

Plusieurs projets de masse

Actuellement, 16 projets de smart cities sont en chantier que ce soit sur le papier ou bien en construction réel. En voici quelques-unes présentées :

– Trianon Smart City prévoit sur 12 ans, un investissement de Rs 17 milliards et la création de 7 500 emplois. 83 arpents situés en face de la Cybercité devraient voir l’apparition de bureaux, de parc résidentiel avec un campus, des facilités médicales et un espace dédié à l’innovation et aux startups.

– Medine Education Village sera un parc dédié à la création de « têtes bien pensantes ». Une dizaine d’écoles et universités y sera implanté dans un souci de remédier aux problèmes de compétences et de qualifications des jeunes. La smart city de Medine pourra ainsi accueillir plus de 12 000 personnes et comprendra des lotissements résidentiels, un parc d’affaires, un complexe sportif et un centre commercial.

– Omnicane est un projet d’envergure qui s’étale sur près de 2 000 hectares tout proche de l’aéroport de Plaisance. L’hôtel Holiday Inn est déjà accessible depuis 2015 mais cette smart city comprendra un parc d’affaires, 3 800 logement (maisons, villas, appartements et duplexes), un complexe dédié aux loisirs, un centre médical et un centre sportif. Plusieurs grosses multinationales envisagent déjà de s’y implanter.

– Saint Felix : On voit ici un premier village écologique. On sait peu de chose sur cette smart city si ce n’est qu’elle devrait pouvoir accueillir plus de 7 000 personnes avec des logements, des commerces et villas de luxe, et que plus de Rs 3 milliards ont été débloqués pour sa construction.

Tout ceci amène de beaux projets en perspectives qui encouragent sur la vision future de Maurice comme étant une Cyber Island.

 

Des objectifs multiples pour de profonds changements sur l’île

Booster l’économie, l’innovation et la création d’emploi : tels sont les objectifs de ces smart cities. C’est pourquoi les secteurs mis en avant sont les  TIC, l’innovation, les « cleantechs » et l’économie bleue. En considérant les facilités d’intégrations et les allègements fiscaux, des multinationales telles que Google, EDF ou même Siemens devraient être intéressés. Ceci va encourager les PME et startups mauriciennes à répondre présents à l’appel des smart cities.

«Puisque les gens habiteront et travailleront au même endroit, cela impliquera moins de déplacements. Globalement, cela allégera la pression sur la capitale et sur la circulation routière qui diminuera d’au moins 30 à 40% de son flot actuel d’ici à quelques années». Gaétan Siew, président du SLDC (State Land Development Company)

Mais le but de ces villes est également d’améliorer la qualité de vie des mauriciens. En effet, les smart cities devraient apporter des infrastructures urbaines communicantes, un essor des énergies renouvelables, une gestion autonome de l’eau, des logements et services de proximité (infrastructures médicales, centres scolaires, commerces, loisirs, etc.)

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top