Rubriques

Rencontre avec François Mark

François Mark entrepreneur

François Mark compte plus de 15 ans d’expérience dans l’univers des nouvelles technologies. Il côtoie l’univers du web depuis ses débuts dans le milieu professionnel et ne s’est jamais arrêté, au point de fonder son entreprise, IGFX, spécialisée dans la réalité virtuelle. Il nous explique son parcours et partage avec nous sa vision en tant qu’entrepreneur à l’île Maurice.

 

François, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle François Mark, et j’ai 39 ans. J’ai fait mes débuts dans le domaine de l’internet dans les années 90 : je faisais alors partie d’une société française spécialisée dans les jeux, le multimédia et la création de sites, alors que je terminais mes études secondaires. J’ai aussi connu ce qui a précédé Google et Facebook et, à cette époque, les sites internet étaient créés à partir d’un simple éditeur de texte (notepad et simple Text).

L’entreprise qui m’employait nous encourageait à être polyvalents : graphisme, code, montage vidéo, 3D, installation de serveur web étaient autant de techniques et de technologies que j’ai appris à maîtriser. Imaginez que vous deviez travailler avec Photoshop, mais sans calque… Je dois dire que nous avons été très chanceux de disposer de toutes les technologies avant même qu’elles ne soient disponibles sur le marché. Toutes ces connaissances m’ont servi par la suite.

Durant mon parcours, j’ai aussi rencontré des personnes qui m’ont guidé et qui m’ont appris à prendre les bonnes décisions. Je leur serai toujours reconnaissant. Aujourd’hui, je suis entrepreneur : je dirige la société IGFX.

 

Quelle est la spécialité de ton entreprise ?

IGFX a été fondée pour la création de sites internet et multimédia. Mais, avec l’évolution des tendances et des besoins, nous nous sommes orientés vers le développement d’applications mobiles et, à présent, nous offrons des prestations en matière de réalité virtuelle.

 

 

Comment as-tu débuté dans le monde de l’entrepreneuriat ?

En 2010, la société au sein de laquelle je travaillais a changé de stratégie. J’ai alors décidé de me lancer dans ma propre aventure en fondant IGFX.

 

Quelle est ta vision de l’entrepreneuriat ? Penses-tu que c’est un domaine où le repos n’est pas toléré ou, au contraire, adoptes-tu plutôt la pensée de Confucius : « Choisis un métier que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie » ?

Je dirais que je suis partisan de la pensée de Confucius. Il faut travailler avec passion, et si l’entrepreneur est sérieux, son travail paiera. Bien sûr, la vie d’un entrepreneur n’est pas toujours rose, mais la volonté et la passion sont les grandes alliées du succès.

Etre entrepreneur permet aussi de créer de l’emploi, et de faire progresser l’économie autant que la société. C’est ouvrir des portes à soi-même et aux autres par la suite. Bien souvent, la clé est suspendue à notre cou mais on ne la voit pas ! Il faut saisir les opportunités.

 

Est-il facile de tisser un réseau dans ton domaine et de trouver des partenaires au niveau local ?

Je dois reconnaître que oui, car on approche constamment le public et les partenaires avec l’idée et l’ambition de partager et de grandir ensemble. C’est ainsi que IGFX a attiré l’attention de Google VR USA. Nous avons même eu des visioconférences avec les décideurs. Aujourd’hui, l’entreprise est certifiée Google VR. Plus récemment, j’ai pu visiter une startup de la Silicon Valley pour le développement de la réalité virtuelle dans notre région.

 

 

Comment fait-on pour se faire connaître, et faire connaître une entreprise comme la tienne, dans le domaine des nouvelles technologies ?

Les rencontres en « one-to-one » sont très importantes, c’est certain. Mais les réseaux sociaux ont aussi leur efficacité lorsqu’ils sont utilisés correctement.

 

Au-delà de ta passion pour ton métier et ton entreprise, as-tu d’autres hobbies ?

Le jardinage est mon passe-temps. C’est un moyen de méditer, ces instants me permettent de me déconnecter de l’univers virtuel et de trouver de nouvelles idées. J’aime aussi la spiritualité car elle dépasse les races, la couleur et les religions. Nous sommes tous connectés, d’une façon ou d’une autre. Pour 2017, j’ambitionne de voir comment je peux améliorer la vie des autres grâce à… la technologie.

 

Ton opinion sur l’entrepreneuriat à l’île Maurice en une phrase ?

L’entrepreneuriat connaît une phase d’explosion à l’île Maurice, mais on pourrait faire mieux si tous les entrepreneurs travaillaient ensemble.

 

Le mot de la fin ?

Les institutions font beaucoup d’efforts pour encourager l’entrepreneuriat mais, souvent, les propositions ne sont pas adaptées à nos besoins, qui changent et évoluent constamment. Les nouvelles technologies offrent énormément de possibilités. Si l’on met en place des structures de réflexion, on pourra créer de nouveaux emplois rapidement.

 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top