Rubriques

Rencontre avec Thomas Lemaitre, CTO chez Squirrel

Cette semaine nous avons interviewé Thomas Lemaitre, CTO et Directeur Général chez Squirrel, un studio digital spécialisé dans la conception et le développement d’applications mobiles. Basé à Paris et la Réunion, l’entreprise a créé de nombreuses applications pour les grands groupes tels que l’application Compte Nickel.

 

 

Thomas, pouvez-vous présenter votre parcours professionnel et votre rôle au sein de Squirrel ?

Je suis Thomas LEMAITRE, j’ai 30 ans et suis actuellement Directeur technique et associé de l’entreprise Squirrel. Originaire du Mans, je suis arrivé à l’âge de 14 ans à la Réunion. Après l’obtention d’un BAC S, je suis allé à l’université de Saint-Denis où j’ai fait une année de Licence en Mathématiques-Informatique. Comme les cours étaient trop théoriques en informatique, j’ai intégré Supinfo Réunion directement en deuxième année. Une fois ma deuxième année obtenue, je me suis envolé à Bordeaux avec ma compagne (d’origine réunionnaise) que j’avais rencontrée à l’Université et qui deviendra par la suite ma femme. J’ai donc fini mon cursus Supinfo à Bordeaux tout en revenant chaque année sur l’île pour y passer mes vacances et réaliser mes stages. En dernière année d’études, je suis devenu Autoentrepreneur pour réaliser des sites internet. Une fois mon diplôme obtenu, je suis resté un an et demi en freelance puis j’ai été embauché dans une agence Web à Bordeaux où j’ai appris le développement d’applications mobiles (j’ai tout de même gardé mon statut d’autoentrepreneur, car j’avais pour objectif de créer une entreprise). J’ai toujours souhaité revenir vivre à la Réunion, mais pas sans avoir une expérience professionnelle satisfaisante.
Après avoir passé 7 ans à Bordeaux, j’ai démissionné de l’entreprise dans laquelle j’avais passé 3 ans. Ma femme et moi avons décidé de plier bagage pour revenir à la Réunion. À mon arrivée, j’ai eu la chance de trouver un travail dans le développement mobile au sein d’une entreprise à Sainte-Marie. Néanmoins, la baisse de salaire et les perspectives d’évolutions trop floues ont eu raison de moi et j’ai donc décidé de m’associer avec Frédérik Istace qui a fondé l’entreprise Squirrel en 2014 à Paris. Étant à la Réunion, nous avons décidé de créer une entreprise secondaire à Sainte-Clotilde et d’embaucher un premier développeur en juin 2016.

 

L’équipe Squirrel.

 

 

En tant que Directeur technique chez Squirrel, je m’occupe de gérer les projets, j’assure le bon déroulement des développements et je forme les nouveaux arrivants. Je suis aussi chargé des choix technologiques liés aux développements des applications mobiles. Avec mon associé Frédérik Istace, Président de Squirrel, je suis également présent en avant-vente des projets et de la réalisation des devis. Je continue tout de même de m’occuper du développement de certains projets complexes, mais j’ai de moins en moins de temps à consacrer au développement, donc je délègue de plus en plus cette partie à mon équipe pour me consacrer sur le bon développement de Squirrel et de l’organisation interne.

 

Quels sont les services proposés par votre compagnie ?

Squirrel s’est organisé en trois unités pour couvrir toute la durée de vie d’une application :

  • Le studio Squirrel développe des applications spécifiques, back-offices et APIs pour PME, Startups et Grand compte.
  • Squirrel Squad recherche pour le compte de ses clients des consultants qu’il positionne chez eux pour des missions de courte ou longue durée.
  • Squirrel Labs assure la formation sur les technologies du Web et mobile, en formation professionnelle, à Supinfo ou encore pour le groupe Inseec.

 

 

Quel est l’avantage compétitif de Squirrel par rapport aux autres agences de développement d’applications mobiles de la région ?

À la Réunion, nous sommes le premier studio de développement dédié à 100 % à la création d’application mobile. Contrairement aux agences 360 qui font du web, du print et un peu d’applications mobile, nous avons fait le choix de nous concentrer sur le mobile et d’en faire notre cœur de métier, pour penser mobile first !

Nous utilisons plusieurs technologies pour créer nos applications : natives (Java / Swift), cross-plateforme natives (Axway Appcelerator, ReactNative) et WebApp (iONIC). 70 % de nos applications sont faites avec le framework cross-plateforme Axway Appcelerator dont nous sommes devenus partenaire. Cela nous permet de produire des applications natives avec un seul code source (application cross-plateforme). Un seul développeur est nécessaire et cela réduit les coûts, les délais de livraison et les frais de maintenance liés au développement de l’application, cela représente donc un réel avantage.

Le second avantage que nous avons est que Squirrel est géré par une équipe de passionnées. Frédérik et moi-même sommes des développeurs avant d’être des commerciaux, ce qui nous permet de mettre nos clients en confiance et d’être certains de ce que nous leur proposons. On ne leur vend pas du rêve, mais on les accompagne dans la concrétisation de leurs projets.

 

 

Quelles sont les applications les plus populaires sur lesquelles votre équipe a travaillé ?

Nous avons pu développer l’application mobile bancaire Compte Nickel , ils ouvrent plus de 26K compte par mois, elle a été rachetée depuis par la BNP.

Notre équipe travaille aussi sur l’application Monetico-Resto. Monetico Resto propose de dématérialiser les tickets restaurants.

Nous avons aussi réalisé les applications pour la plateforme StarOfService :  ils sont le leader français sur le marché de la mise en relation entre particuliers et services professionnels.

Nous intervenons également comme consultant dans la cellule innovation de l’entreprise ENEDIS : filiale d’EDF responsable de la gestion et de l’aménagement du réseau de distribution d’électricité en France. Nous les conseillons sur le développement des applications mobiles.

Enfin, nous travaillons souvent en sous-traitance avec des agences web ou marketing ce qui nous a amenés à travailler sur des projets pour des clients reconnus comme L’Oréal, La Roche Posay, le groupe VINDEMIA, etc.

 

Le studio Squirrel est actuellement basé à La Réunion et à Paris, travaillez-vous sur beaucoup de projets internationaux ?

Nos clients sont principalement présents en Métropole, à la Réunion et Europe.

Le principal projet d’envergure internationale a été la plateforme StarOfService. Après une levée de fonds de 10 millions de dollars, StarOfService se présente comme la place de marché des services pros.

 

 

Quelles sont les opportunités pour le développement d’applications mobiles dans la région de l’océan Indien ?

La demande de développement d’applications mobiles dans l’océan Indien est encore faible comparée à la Métropole. 80 % de nos projets proviennent de l’extérieur, mais nous avons l’ambition de devenir la référence dans ce domaine dans l’océan Indien. Pour l’instant, nous n’avons pas beaucoup de concurrence, car personne n’est spécialisé dans ce domaine (vu la faible demande, c’est compréhensible). Afin de multiplier les opportunités, nous sommes constamment à la recherche de partenariat avec les agences web et marketing locales qui ont de plus en plus des demandes de leurs clients, mais n’ont pas les compétences dans le développement mobile. Nous leur proposons d’utiliser notre portfolio pour nos références et de sous-traiter la partie mobile avec nous.

 

Votre mot de la fin ?

Notre taux de croissance tend à confirmer que notre choix de se spécialiser dans le développement mobile est le bon. En juin 2016, nous étions seulement 2 associés et nous sommes maintenant 10 !

Mon rêve a toujours été d’entreprendre et de créer une entreprise. Après avoir passé des heures, des nuits, des week-ends à coder toutes sortes de sites web et d’applications mobiles, j’ai enfin concrétisé mon rêve en rejoignant Squirrel et en m’associant avec Frédérik. Dans le domaine informatique, il n’y a pas de chômage pour l’instant, donc je conseille à tous les jeunes qui sont passionnés de persévérer, de s’autoformer, de développer des projets personnels ou en équipe, car un jour cela finira par payer.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top