Startups

La Réunion : ces startups qui font parler d’elles

Nous devons dire qu’en ce début d’année, les startups de l’Ile sœur ne chôment pas.

Beaucoup travaillent d’arrache-pied pour se faire connaître et on doit dire que les projets ne manquent pas de créativité.

ICT.io vous propose de passer en revue quelques unes des startups qui ont fait parler d’elles dans la presse réunionnaise et qui peut-être vous inspireront à vous lancer dans l’aventure des startups.

VELO’CE : Jouer dans la cour des grands

Créée en 2015 par Arnaud Chéreau, ingénieur en aéronautique, cette entreprise – qui est soutenue par la mairie de St Clotilde et un ACI de six mois subventionné à hauteur de 242000 Euros – a pour objectif d’améliorer les déplacements en zone urbaine.

Plus écologique, à mi-chemin entre le vélo et la voiture, c’est dans ce mélange qui permet de bénéficier des avantages des deux moyen de transport qu’est né VELO’CE, un véhicule assemblé à La Réunion.

Se déplaçant à une vitesse moyenne de 30 à 35 km/h, comparé à une voiture qui roule à 18 km/h en ville, le Velo’ce fonctionne grâce à l’énergie solaire recueillie par des panneaux photovoltaïques.

Pour ceux et celles qui se posent des questions au niveau du confort… Sachez que vous bénéficierez d’un confort semblable à celui d’une berline automobile.

Enfin, avec le Velo’ce, vous n’aurez plus de soucis de stationnement car, tout comme un scooter, il se gare n’importe où.

Une demi-douzaine des premiers véhicules produits seront disponibles à partir du mois de juillet en prêt ou en location.

 

BEAMJOBS : une nouvelle ère pour le recrutement

Toujours en phase d’incubation, cette startup fondée par Anne-Laure PAYET propose déjà ses services d’aide à la recherche d’emploi.

Développée en partenariat avec l’Université de La Réunion, BeamJobs est une plateforme de mise en relation entre recruteurs et professionnels, conçue comme un site de rencontre.

Apres avoir remporté le prix spécial du concours de création d’entreprises innovantes organisé par la Technopole, Anne-Laure intègre l’incubateur de la Technopole qui lui dispense des formations à hauteur de 50, 000 euros.

Elle est aussi accompagnée par le laboratoire d’informatique et de mathématique (LIM).

Contrairement aux autres sites de recrutement, BeamJobs s’appuie sur une série d’algorithmes qui mettent en relation les profits.

 

Comment ça marche ?

 Très fresh comme méthode, le recruteur passe une annonce auquelle seuls les candidats qui cherchent dans le domaine mentionné peuvent avoir accès.

Suite à cela, la discussion entre un recruteur et un candidat est engagée seulement si les deux parties l’acceptent conjointement.

 

W3A : Vous avez dit innovation?

Incubée à La Technopole de La Réunion, après avoir été lauréat du concours d’entreprises innovantes de la Technopole, W3a a été fondée en 2015 par Ken TSISANDAINA et Johan PRESENT.

En collaboration avec l’université de La Réunion et le laboratoire LIM, W3a est un outil informatique qui lit et collecte toutes sortes d’informations sur internet et les transforme par la suite en événements avant de les stocker automatiquement. 

 

Leur projet

Toujours en période test, ils sont aujourd’hui à leur quatrième version et espèrent d’ici deux ans commercialiser leur produit au niveau national.

D’ici là, ils seront présents à Paris pour le salon Big Data qui se tiendra ce mois-si.

 

 

DATA ROCKS : Big Data is here !

Créée par deux anciens collègues experts en Business Intelligence, Laurent HERRMANN et Ludovic NARAYANIN, la société DATAROCKS propose une solution d’analyse et de visualisation des données à destination des entreprises.

Le logiciel de data-visualisation innovant Prompto permet de créer des tableaux de bord pertinents, adaptés au type de données et à la quantité importante de données.

 

Leur parcours…

Apres une rupture conventionnelle avec leur employeur, ils décident de se lancer dans l’aventure en 2014 avec leurs économies et, par la suite, quelques donations des concours.

En septembre 2015  ils bénéficient de 25 000 euros avec la bourse de la BPI, ce qui paye leur salaire actuellement.

Ces deux startuppers, lauréats du Concours de Création d’Entreprises Innovantes de La Réunion 2013 et 2014, collaborent également avec le laboratoire LIM de l’Université de La Réunion et espèrent avoir une équipe d’une dizaine de personnes d’ici deux ans.

 

 

 

QWEETY : Non à la cigarette

Créée par deux jeunes médecins internes, Clément FILISETTI et David LABROSSE, la jeune startup QWEETY a été découverte lors du dernier Concours de Création d’Entreprises Innovantes de La Réunion.

Finalistes aux palmes du e-commerce de Paris, ils sont subventionnés par la Banque Publique d’Investissement.

Comment ça marche ?

Qweety est une application basée sur un système de paris entre amis ou au sein de votre communauté.

Plus vous avez de parieurs, plus vous diminuez votre espace pour fumer car vous risquez d’être pris en flagrant délit.

 

Source: Les Mushroom

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Digital : 5 startups réunionnaises à suivre en 2016 | Mediaphore

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !