Tendances

Smart cities for dummies

 

Depuis l’annonce du budget par le nouveau gouvernement, les médias parlent beaucoup des projets des « Smart Cities » à Maurice. Si comme nous, ce concept vous parle « un peu » mais que ce n’est pas très clair… cet article vous aidera surement à mieux comprendre l’objectif des smart cities et les projets qui s’annoncent à venir.

 

Une « Smart City » ça doit surement ressembler à ça…

 

La définition d’une smart city, tel que Wikipédia nous la présente est :

« L’expression « ville intelligente », traduction de l’anglais smart city, désigne une ville utilisant les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour « améliorer » la qualité des services urbains ou encore réduire ses coûts. Ce concept émergent — dont les acceptions sont mouvantes en français — désigne un type de développement urbain apte à répondre à l’évolution ou l’émergence des besoins des institutions, des entreprises et des citoyens, tant sur le plan économique, social, qu’environnemental.

Une ville peut être qualifiée d’« intelligente » quand les investissements en capitaux humains, sociaux, en infrastructures d’énergie (électricité, gaz), de flux (humains, matériels, d’information) alimentent un développement économique durable ainsi qu’une qualité de vie élevée, avec une gestion avisée des ressources naturelles, au moyen d’une gouvernance participative et d’une utilisation efficiente et intégrée des TIC.

Une ville intelligente serait capable de mettre en œuvre une gestion des infrastructures (d’eau, d’énergies, d’information et de télécommunications, de transports, de services d’urgence, d’équipements publics, de bâtiments, de gestion et tri des déchets, etc.) communicantes, adaptables, durables et plus efficaces, automatisées pour améliorer la qualité de vie des citoyens, dans le respect de l’environnement.

Outre les habitants et usagers, les parties prenantes sont les collectivités, urbanistes et administrations concernés par l’aménagement du territoire et des villes, et pour le secteur privé les industriels des secteurs de l’énergie, de l’eau, des transports, des réseaux télécoms et infrastructures, les constructeurs intervenant sur l’équipement matériel des villes intelligentes, les intégrateurs et SSII, les éditeurs, fournisseurs de logiciels propres aux compétences des organismes locaux et les sociétés de conseil.

Ce thème est un concept de marketing parfois utilisé par des sociétés commerciales et des villes, y compris qui n’en traitent qu’un des aspects, alors que la ville ou le territoire intelligent ont toujours un caractère multidimensionnel en termes d’acteurs, de domaines ciblés et de briques technologiques. Il est repris par certaines campagnes électorales. »

 

Les projets de Smart Cities à Maurice

Les différentes annonces faites par le gouvernement et ce que l’on a pu lire dans la presse pour le moment, mettent surtout l’accent sur le développement économique, la création d’emploi et des budgets alloués.  On a notamment entendu les annonces suivantes :

  • Des investissements public-privé d’un montant de Rs 360 milliards annoncés pour les cinq prochaines années
  • La création de 100 000 emplois visée
  • La création d’une compagnie aérienne régionale annoncée

Pas grand chose pour le moment sur l’intégration des TIC dans les villes intelligentes, la gestion des ressources et le développement durable.

Reste donc à voir dans les semaines et mois à venir si le projet des « Smart Cities » verra le jour et la forme que cela prendra.

 

 

 

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Smart cities for dummies | FRENCH HUB | Scoop.it

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !