Startups

Un Malgache grand gagnant du prix d’Anzisha

Parti de rien, Tahina Randriarimanana est le grand gagnant du prix d’Anzisha avec Fiombonana, une startup de transformation alimentaire qui fabrique les marques Fydeliko et Taksa et emploie actuellement 12 personnes. Dans le cadre de ce projet, il collabore avec des fermiers de son village natal.

 

 « Il s’agit d’une initiative de transformation alimentaire qui substitue les importations par l’intermédiaire de la fabrication locale de produits laitiers et de confiseries, et de l’approvisionnement auprès des agriculteurs locaux », explique-t-il.

Qui aurait imaginé qu’un jour celui qui était ‘chercheur d’eau’ et à ses heures perdues, vendeur de caca-pigeon, serait  élu grand gagnant du prix africain le plus prestigieux pour les jeunes entrepreneurs et repartirait avec un financement de 32 500 dollars ?

Avec l’argent du concours, le grand gagnant compte poursuivre ses études. «J’investirai une grosse partie de l’argent dans la poursuite de mes études en anglais et j’approfondirai mes connaissances en gestion d’entreprise », a-t-il confié à l’un de ses accompagnateurs.

 

Prix Anzisha

Focus sur le parcours atypique de ce jeune entrepreneur malagasy

C’est sans aucun soutien financier, ni business angel, ni prêt bancaire ou encore moins les levées de fonds, que Tahina, 22 ans, monte sa startup. Orphelin, il a interrompu sa scolarité à l’âge de 16 ans pour travailler et aider sa grand-mère maternelle, qui l’élève depuis la mort de sa mère. A l’âge de 17 ans, il commence à apprendre à cuisiner.

 « J’ai débuté dans la commercialisation de fromages laitiers. Ensuite, je suis entré dans la transformation des fruits, du thé et bien d’autres produits alimentaires », a-t-il témoigné dans les colonnes de Ao Raha, édition du 20 septembre.

 

Les autres finalistes de cette édition 2016 sont :

  • Aly Abdelazam d’Egypte avec ‘Teens Club’
  • Asha Abbas de la Tanzanie avec ‘Aurateen’
  • Benedict Kusi Ampofo du Ghana avec ‘Project Kiriku’
  • Andrew Ddembe de l’Ouganda avec ‘Heart for the Hurt’
  • Ifrah Arab du Kenya avec ‘Supermom’
  • Issam Darui du Maroc avec Lagare.ma
  • Geoffrey Mulei du Kenya avec ‘INKISHA’
  • N’guessan Koffi Jacques Olivier de la Côte d’Ivoire avec Yaletite Entrepreneurship Group CI
  • Yaye Souadou Fall du Senegal avec ‘E-cover’
  • Faustino Quissico du Mozambique avec ‘TQ Group Services’
  • Lamine Chamsiya du Niger avec ‘E3D Cosmetique’

 

Pour plus d’informations sur les startups, cliquez ici

Le Prix Anzisha

Le concours Anzisha, organisé par l’African Leadership Academy en partenariat avec la MasterCard Foundation, est ouvert aux jeunes entrepreneurs de moins de 30 ans, qui ont développé et mis en œuvre des solutions innovantes face aux défis sociaux, ou qui ont créée des compagnies florissantes au sein de leurs communautés. 12 finalistes ont été sélectionnés sur l’ensemble du continent africain.

Les lauréats remportent un voyage tous frais payés d’une semaine en Afrique du Sud pour participer à un atelier et à une conférence sur l’entrepreneuriat, organisée par L’African Leadership Academy.

 

Un soutien à vie

L’African Leadership Academy accompagne les lauréats du concours Anzisha dans le processus de la création et l’épanouissement de leur entreprise, en leur prodiguant les conseils et le soutien nécessaires au succès de leur entreprise.

 

Source : Anzisha Prize

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !