Web

Vous ne finirez jamais cet article !

 

Lisez vous en ligne ?

Soyons honnête, la plupart des gens ne lisent plus vraiment l’ensemble des contenus disponibles sur le net.  Vous et moi, nous passons notre temps devant nos écrans et ne lisons plus… Nous scannons!

Paradoxe de l’internet moderne alors même que Gartner annonce l’avènement du « Big Content« , les internautes noyés sous les contenus, passent leur temps à scanner le contenu disponible, ne sélectionnant que ce qui retient leur attention.

La bonne nouvelle est que beaucoup de monde analyse le phénomène et il existe déjà quelques bons conseils à intégrer et garder à l’esprit lorsque l’on rédige sur Interet.

Par exemple  Jakob Nielsen, spécialiste de l’usabilité, nous dit qu’un lecteur ne lit en moyenne qu’un mot sur cinq sur une page. Nielsen a publié toute une étude sur la façon dont les internautes lisent sur le web.

 

 

Ce phénomène de « balayage » du contenu est documenté et analysé. La firme d’analyse Chartbeat a, par exemple, étudiée comment les utilisateurs lisent Slate.com et montre des résultats similaires .

 

 

Il existe deux approches pour améliorer la participation des lecteurs. La première est de rendre votre contenu « scannable » ou « balayable » facilement, c’est-à-dire, de travailler avec les lecteurs existants sur leurs habitudes de lecture en ligne. En deuxième lieu, il vous faudra créer un contenu intéressant pour que les utilisateurs puissent prendre le temps de le lire mot à mot.

 

Quelques conseils pratiques

Voici donc quelques astuces pour rendre vos contenus plus lisible :

 

1. Utilisez une structure de type pyramide inversée.
C’est le modèle traditionnel qu’utilisent les journalistes. L’idée de base de votre article doit être dans la première phrase de votre premier paragraphe.

Le reste du premier paragraphe continue son développement avec cette première idée et le lecteur doit avoir suffisamment d’informations en lisant simplement ce premier paragraphe.
Ensuite, organisez vos paragraphes de façon à ce que chaque idées, arguments ou informations importantes fassent l’objet d’un paragraphe.

 

2. Utilisez des paragraphes courts

Selon une vieille méthode de rédaction, un paragraphe ne doit pas contenir plus de cinq lignes. Pourquoi ? Les longs paragraphes sont durs à lire et font mal aux yeux  et cela même si vous êtes en train d’écrire pour des lecteurs avancés ou un public spécialisé. Les longs paragraphes sont difficiles à lire dans notre subconscient : long égale difficile à lire.

 

3. Utilisez des sous-titres.
Les sous-titres sont essentiels pour faciliter la lecture. Ils donnent aux lecteurs un aperçu rapide de votre texte et vous permettrons de distiller vos mots clefs pour améliorer votre référencement.

 

4. Faites ressortir les mots clefs
La mise en évidence des mots clés est clés :/

Cela semble évident pourtant certains ne les font pas ressortir. Alors n’hésitez pas à utiliser toute la panoplie de mise en forme dont vous disposez gras, italique, surlignage … avec parcimonie … l’idée est de faciliter la lecture pas de faire ressembler votre texte à un sapin de noël.

 

5. Les bullets points sont vos amis 
Utilisez à bon escient les options de mise en forme des paragraphes : point, numérotage etc.. sont beaucoup plus efficaces que de longues lignes ponctuées. Pensez y, vos lecteurs vous remercieront !
 

6. Ajoutez des images ou des vidéos
Les gens traitent l’information visuelle beaucoup plus vite que du texte. Nous avons aussi tendance à conserver des informations présentées visuellement plus longtemps.

Certains blogueurs vous recommande même d’ajouter une image à chaque longueur d’écran, (tous les 300 à 400 mots).

 

7. Utilisez des « call-outs »
Les call-outs ont été utilisé depuis des décennies. Ils sont un excellent moyen d’appâter les lecteurs qui ne font que simplement « feuilleter » vos pages. Souvent ce type de lecteur regardera les photos en premier mais il est possible de faire passer une courte ligne sous une image pour s’assurer que le lecteur l’aura réellement lu.

Le contenu en ligne dispose de plusieurs call-out tels que les ‘tweetables’. Il est important d’utiliser ces outils de façon stratégique et vous serez en mesure de pointer vos lecteurs sur les points essentiels de votre contenu.

Voici un exemple de tweetables:

This article rocks ! Click To Tweet

8. Un style simple et claire
Pensez à garder un style clair pour faciliter la lecture est l’attention de vos lecteurs. Il existe aujourd’hui des outils tels que ‘Hemingway’ (en anglais pour l’instant) qui vous aidera à évaluer la « readbility » ou facilité de lecture de vos textes.

 

9. Utilisez des titres qui font mouches

Le titre est votre argument de vente.

 

10. Écrir pour un public spécifique
Par exemple, n’écrivez pas « 15 conseils SEO » mais « 15 conseils SEO pour les assureurs » ou « 15 conseils SEO pour les cabinets d’avocats qui n’ont pas de temps pour SEO. »

 

11. Afficher un point de vue contraire
Manipulée correctement, la controverse peut stimuler l’engagement de votre audience, alors verser un peu d’essence sur le feu peut s’avérer une stratégie payante, mais attention à ne pas vous brûler.

 

12. Affichez un point de vue inhabituelle
Essayez d’emprunter des idées ou approches provenant d’autres industries. Par exemple, « Pourquoi votre enfant est meilleur manager  que vous ne l’êtes», ou « comment votre psychologue peut vous aider à réussir dans vos affaires»… Sortez des sentiers battus.

 

13 . Donnez des scoops
C’est probablement le moyen le plus simple pour obtenir de l’attention et de l’engagement en ligne. Cela peut être un sondage que vous avez réalisé, ou tout autre genre de recherche originale, C’est exactement ce genre de nouvelles, d’informations réelles que les gens veulent lire et partager.

 

14. Utilisez des jeux-questionnaires, des sondages ou d’autres outils interactifs.
Ils sont particulièrement efficaces si vous laissez les gens voir comment leurs réponses se comparent aux autres.

 

15 . Utilisez les « call to action »
Le call to action est une technique de marketing on ne peut plus efficace servant à pousser vos lecteurs ainsi que les visiteurs à faire une action. Bien que simple à réaliser, le call to action n’en est pas moins crucial car c’est de cette façon que l’on procède à des conversions.

Si vous avez d’autres conseil pour engager vos lecteurs n’hésitez pas à me laisser un commentaire en bas de page.

 

1 Comment

1 Comment

  1. Jheengut Pritvi

    28 mai 2015 at 7:00

    Je l’ai lu jusque la fin.

    Un article très intéressant sur les habitudes des lecteurs pour les blogueurs.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

REJOINS-NOUS !

 
Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur des TIC à Maurice et dans l'Océan Indien : les dernières news, des avis, des bons plans, les événements...

Tu recevras chaque semaine les meilleurs articles !