Associations

Webcup Maurice 2017, un nouveau format vous attend pour cette 5e édition

C’est devenu un incontournable pour nos amis développeurs mauriciens, depuis plus de 4 ans déjà, la WebCup prend place dans notre petite île. La rédaction d’ICT.io est fière d’être de nouveau sponsor officiel de cette nouvelle édition mauricienne. Cette année, le challenge se déroulera le week-end du 20-21 mai prochain à la BPML CyberTower1 à la Cybercité. Pour cette 5ème édition à Maurice, le format évolue pour laisser plus de temps au jury de noter les créations webs des candidats.

 

 

Un nouveau format pour cette nouvelle édition

Lors des précédentes éditions, les équipes étaient évaluées à partir d’une présentation orale de 5 minutes. Cette année, il n’y aura plus cette présentation rapide, qui laissait souvent un goût amer aux participants ayant eu le sentiment de ne pas avoir su démontrer au jury le travail réalisé par son équipe en si peu de temps. Cette année, les équipes remettront au jury leur création sous la forme d’une présentation vidéo. Les jurés pourront ainsi délibérer tranquillement, pendant plusieurs jours.

Les livrables attendus des participants au terme des 24h de code sont désormais :

  • Une vidéo de présentation. Le contenu de la vidéo est libre, mais la vidéo ne doit pas excéder une longueur de 5 minutes. Candidats, misez donc sur votre créativité multimédia pour séduire le jury !
  • Une fiche en ligne. Les candidats devront répondre à un questionnaire en ligne pour permettre au jury de mieux cerner le travail fourni par les équipes. Il s’agira de questions relatives sur le type de langage, les contenus, ou encore le graphisme réalisé.
  • Aspiration du site web créé. L’équipe Webcup va aspirer le site web en ligne des candidats le dimanche 21 mai à 12h00 à l’aide de HTTrack pour Windows.

Vous l’aurez compris, la Webcup se déroulera donc en deux étapes. Il y aura dans un premier temps les 24h de coding, puis dans un second temps, une cérémonie de remise des prix quelques jours plus tard. Les membres du jury disposeront ainsi de plusieurs jours pour évaluer le travail des candidats. Les équipes seront évaluées sur le contenu, la navigation, le design graphique et l’aspect technique du site web.

Selon Ken Arian, Président de l’OTAM : « Cette nouvelle formule permet de mettre davantage en valeur le travail fourni par les équipes durant ce week-end, et de mieux valoriser leurs savoir-faire ».

 

 

Le jeudi suivant, le jury délibèrera et décernera aux équipes les prix suivants : Le Grand prix de la Webcup, le Second Prix, le Troisième Prix et Prix de la Viralité (Facebook). A l’issue de cette manche, l’équipe lauréate du Grand Prix du Jury sur chaque île (1er prix) représentera son territoire à la « Finale Internationale de la Webcup » en fin d’année sur l’un des territoires participants.

 

Un bootcamp dédié à la Webcup ce samedi 13 mai

Pour offrir plus de chances aux participants mauriciens de réussir dans ce nouveau format, La Webcup Maurice organisera, pour la 1ere fois, et quelques jours avant le week-end de la Webcup, un bootcamp dédié aux outils et méthodes de développement Web. Ce bootcamp sera animé par des spécialistes, notamment ceux du Front End Group et de la Hackers.mu. Le rendez-vous du bootcamp est fixé au samedi 13 mai à partir de 10h30 à l’Institut de la Francophonie pour l’Entrepreneuriat à Réduit.

 

 

La Webcup, un challenge inter-îles de l’océan Indien

Pour rappel, le challenge Webcup est à l’initiative de l’association réunionnaise du même nom. Cette compétition inter-îles se déroule sur 24 heures non-stop et les équipes candidates (amateurs & professionnels) ont pour objectif de réaliser un site internet. La Webcup se déroule en simultané sur 7 territoires : Madagascar, Mayotte, La Réunion, l’Union des Comores, aux Seychelles, Rodrigues et Maurice. Le sujet et les consignes sont les mêmes pour l’ensemble des pays, et sont tenus secrets jusqu’au samedi 20 mai à 12h.

Cela fait 7 ans déjà que le challenge se pérennise entre les îles, et 5 ans que l’Île Maurice accueille la compétition. Il faut dire que la Webcup connait un succès fulgurant au sein de l’océan Indien : on dénombre plus de 1000 participants depuis 2010 ! L’année passée, la compétition avait attiré 240 participants sur les 7 territoires. Maurice, qui accueille la compétition depuis 2013, est un participant essentiel, l’île représentant plus du quart de la participation totale. La petite île a également connu le meilleur taux de participation féminine lors de l’édition précédente avec un taux record de 42 %.

 

 

Une compétition soutenue par le gouvernement et les associations locales

A l’organisation de cette 5e édition à Maurice, le Ministère des Technologies, de la Communication et de l’Innovation s’est associé à nouveau aux institutions représentant le secteur privé TIC à Maurice, à savoir l’OTAM, la MITIA et la CCIFM.

Yogida Sawmynaden, Ministre des TIC souhaite que la Webcup encourage les jeunes et les étudiants à valoriser leurs talents et savoir-faire en participant au challenge.

« La Webcup est aujourd’hui un rendez-vous annuel qui attire beaucoup de férus d’informatique. Mon ministère accorde de ce fait tout son soutien aux initiatives permettant aux jeunes de découvrir les nouvelles technologies et la robotique, d’une manière ludique. La participation à de tels événements, que ce soit pour les individuels ou les étudiants, constitue de véritables atouts au niveau de leur CV, un certificat de participation étant remis aux candidats. » a déclaré le Ministre.

 

 

De son côté, la Présidente de la CCIFM, Catherine Mitaine a mis l’accent sur les objectifs d’innovation digitale et la dimension internationale du challenge.

 « Au-delà de l’aspect fun et compétitif, il importe de promouvoir Maurice comme une destination numérique de première référence d’une part, en mettant en avant son potentiel à maîtriser des technologies, à innover pour pouvoir challenger des contrats internationaux tout en valorisant la coopération régionale. Et d’autre part, en offrant une visibilité internationale à travers la couverture médiatique sur plusieurs territoires tant au niveau de la zone OI qu’à l’international.»

 

Inscrivez-vous

Le concours est ouvert au public, aux amateurs, mais aussi aux professionnels.

Les profils les plus courants sont ceux de :

  • Développeurs
  • Graphistes multimédia
  • Webmasters
  • Webdesigners
  • Chefs de projets
  • Créateurs de contenus
  • Community managers
  • Chargés de production vidéo et rich média
  • Étudiants IT

 

 

Les participants doivent s’inscrire en équipe (1 à 4 personnes maximum) dans l’une des 2 catégories :

  • « PRO » qui concourent au nom de leur société,
  • « POUR LE FUN » (étudiants, individuels…).

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au lundi 15 mai 2017 sur le lien suivant, alors dépêchez-vous pour prendre part au défi numérique !

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !