Tendances

Youtubeurs : Maurice est dans la place !

youtubeurs
Photo : ICT.io

Ils s’apellent Vincent, Coralie, Alessia, Rachel, Gregory ou encore Audrey, pour ne citer que ceux-là. Ils sont jeunes, créatifs, pétillants de vie, et surtout… ils sont youtubeurs. ICT.io a pénétré dans cet univers qui a gagné nos côtes pour le plus grand bonheur de la génération connectée.

 

Coralie, 18 ans, étudiante et youtubeuse

 

A 18 ans, Coralie compte près de 4 000 potatoes (c’est le nom qu’elle donne à ses abonnés), sur sa chaîne Youtube. Sa chaîne humoristique aborde mille et un sujets, allant de ses cheveux bouclés à l’immaturité en passant par les avantages et inconvénients de la petite taille et Pokémon Go. L’idée lui est venue suite à une sombre histoire de cyber-bullying, dont elle a été victime au collège.

« Je voulais m’exprimer, être libre d’être moi. Délirer, m’amuser, ne plus avoir de barrière. J’ai eu l’idée de faire des vidéos sur Youtube, j’ai mis trois mois à me décider et mes amis m’ont beaucoup encouragée. Au bout de trois mois, j’ai créé ma chaîne et tout a changé : j’ai repris confiance en moi et c’est devenu une passion. »

Une passion qu’elle partage avec de nombreux autres jeunes présents sur la Toile. D’ailleurs, Coralie a déjà réalisé quelques vidéos avec d’autres youtubeurs, dont notamment Gregory Thiboudois, plus connu sous le pseudo de Jokstick Le Mauricien Dingue, ou encore Alessia Tessa, aka Alessia Claire.

 

Alessia Claire, 49 000+ abonnés sur Youtube

 

Un peu plus jeune, Alessia aura bientôt 15 ans et fera sa rentrée au lycée dans quelques jours. L’idée de créer une chaîne Youtube à son tour lui est venue en regardant d’autres youtubeurs européens. Avec près de 50 000 abonnés, Alessia explique que 72 % d’entre eux se trouvent en France. Par comparaison, Coralie, elle, compte 90 % de ses abonnés à l’île Maurice. Il reste donc un peu de travail aux youtubeurs pour populariser le concept à Maurice. Oui, mais comment ? Pour Coralie, il faudrait que les médias fassent la promotion des chaînes, voire même les sponsoriser.

« Je reçois pas mal de messages de certains qui sont plus sur Youtube que sur Facebook, mais qui n’avaient aucune idée de l’existence de youtubeurs mauriciens. Il faudrait trouver un moyen efficace et rapide de nous promouvoir », fait elle ressortir.

Pour sa part, Alessia estime qu’il faudrait être connecté sur toutes les plateformes, sortir de l’ordinaire et se forger sa propre personnalité.

Des youtubeurs qui ont plus d’un tour dans leur sac

Alessia et les autres youtubeurs l’ont d’ailleurs bien compris. Chaque youtubeur a en effet sa propre identité. Si certains ont misé sur l’humour pour gagner l’attention de leurs abonnés, d’autres, comme Audrey de la chaîne AudreyDidIt ou encore Donovan Corette, de la chaîne Donovan Core, ont opté pour les tutoriels maquillage et les vlogs axés sur les voyages, respectivement. Qu’on ne s’y méprenne pas, la communauté mauricienne est bel et bien présente sur Youtube ! Musique avec Rachel, humour avec Vincent et Coralie, critique, chroniques, vlogs… le répertoire est riche et ne demande qu’à recevoir de nouveaux participants.

 

Etre youtubeur ouvre-t-il des portes ?

Coralie comme Alessia ont beaucoup appris en matière de montage depuis leurs débuts sur Youtube. Vincent Duvergé, qui a fait de l’humour sa spécialité, a, lui aussi, fait ses débuts sur Youtube entre 2012 et 2013. Il s’est ensuite intéressé à l’audiovisuel et a poursuivi ses études en Australie, avant de retourner à l’île Maurice. Aujourd’hui, le jeune homme anime une émission radio fort sympathique (The Drive Show, sur Music FM), et continue de partager sa présence en vidéos sur Facebook et sur sa chaîne Youtube.

Le concept n’est pas encore suffisamment connu à Maurice pour que l’on parle d’une possible ouverture sur le monde professionnel. En revanche, Coralie a, elle aussi, l’occasion de collaborer avec La Sentinelle dans le cadre de ses vidéos. Nos youtubeurs doivent donc faire preuve de persévérance et aller au-delà du buzz dans les médias. Ainsi, les vidéos Youtube made in Moris gagneront en reconnaissance et ouvriront certainement des portes à ces jeunes talents !

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !