Financement

Ces start-ups mauriciennes qui s’imposent dans la cour des grands

Ces start-ups mauriciennes qui s’imposent dans la cour des grands

Faciliter le transport des travailleurs mauriciens, déployer l’écotourisme à Maurice ou encore offrir une formation moderne pour le partage des expériences… certaines start-ups mauriciennes ont réussi à se faire une place dans la cour des grands. À la tête de ces entreprises, des jeunes plein de détermination.

 

 

Coralie Marti et Joe Lodge : une formation moderne pour le partage des expériences

Gemstone Training est une entreprise de formation moderne axée sur l’état d’esprit des employés. Ses fondateurs ont conscience que « la plus grande ressource de l’entreprise demeure l’expérience des employés ». Ainsi, leur mission est de concevoir et de livrer les expériences d’apprentissage les plus efficaces, complètes, engageantes et percutantes de l’ère moderne. Coralie Marti explique que le but est d’améliorer le rendement des employés de demain, de les rendre plus autonomes et leur permettre de réussir leur carrière.

 

Romina Tello Soberanes : pour le développement de l’écotourisme

D’origine mexicaine et mariée à un Mauricien, Romina s’est lancée dans le monde de l’entrepreneuriat il y a deux ans. Mauritius Conscious, sa start-up, s’engage à créer une communauté de voyageurs conscients et à offrir des produits de vacances authentiques ayant un lien direct avec la culture, le patrimoine et l’histoire mauricienne. Dans sa vision de promouvoir l’écotourisme, cette entreprise organise des voyages à Maurice de manière la plus écologique et la plus agréable possible.

 

Navig Pro : une alternative de transport par Jibran Aubeeluck

Navig Pro est un des projets incubés à la Turbine. Ce service de transport cible les employés qui travaillent à Ébène et à Port-Louis. Selon Jibran Aubeeluck, « les employés voyagent normalement par leur propre moyen de transport ou par le bus. Mon service demeure une alternative ». Il s’agit d’un réseau de vans de 14 places. Grâce à application mobile, les employés peuvent faire leur réservation sur la flotte en indiquant leurs destinations. Âgé de tout juste 26 ans, Jibran est titulaire d’un diplôme en Business Management à l’Université de Maurice et d’un LLB à l’Université de Londres. Avant de se mettre à son propre compte, il a aussi travaillé dans des firmes privées dans la filière informatique.

 

Les boîtes personnalisées de Dodi Mardemootoo

La start-up Fancy Dreams a vu le jour l’année dernière et propose des services personnalisés, notamment des boîtes d’emballage de gâteaux pour toutes occasions. Dodi Mardemootoo explique que son entreprise fabrique des boîtes pour toutes sortes d’événements : mariage, baptême, première communion et Eid, entre autres. Leur cible, ce sont les hôtels et les compagnies. Bien qu’ils ne soient que quatre personnes à travailler sur ce projet, Dodi Mardemootoo estime que les activités se portent déjà très bien. Il a travaillé pendant cinq ans dans les entreprises privées avant de se lancer dans l’entrepreneuriat.

 

Jeet Awotur : une des start-ups mauriciennes 100% organiques

De l’informatique à la communication en passant par le management, Jeet Awotur a finalement choisi l’agriculture comme carrière. Son objectif est de produire des légumes 100 % organiques. Il a ainsi eu l’idée de créer sa propre entreprise baptisée Serra Organica. « L’entreprise est autonome dans le sens qu’elle collecte de l’énergie solaire et de la pluie. Par ailleurs, on va produire des légumes à l’intérieur de la serre en vertical sans l’utilisation de produits chimiques », a-t-il soutenu. Il travaille sur ce projet depuis deux ans, épaulé par la Turbine.

Crédit photo : Defimedia

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !