fbpx
Financement

Compass Venture Capital investit $ 800 000 dans 3 startups africaines

Compass Venture Capital investit $ 800 000 dans 3 startups africaines

Compass s’active sur le marché continental. En effet, le fonds de capital-risque du groupe ENL a conclu trois deals avec des startups africaines. Ces investissements s’élèvent d’ailleurs à environ $ 800 000, soit environ 27m de roupies. Ainsi, Compass Venture Capital continue de développer son portefeuille de startups.

 

 

Compass Venture Capital renforce sa présence sur le marché continental

Grâce à trois nouvelles transactions, Compass Venture Capital poursuit le développement de son portefeuille de startups sur le continent africain. Un peu plus de 27 millions de roupies mauriciennes ont ainsi été investis dans les start-ups Arifu, Shortlist et FinChatBot. Les deux premières sont basées au Kenya, tandis que la 3e est en Afrique du Sud.

 

L’Intelligence Artificielle au cœur de l’activité de FinChatBot

Une des start-ups financées par Compass est FinChatBot. L’entreprise développe des assistants virtuels en exploitant les technologies de l’Intelligence Artificielle. Concrètement, elle propose des chatbots destinés aux assurances et établissements financiers en Afrique du Sud. Ces assistants virtuels visent à améliorer la qualité des interactions avec les clients. Par ailleurs, ils permettent de diminuer les coûts liés à la distribution digitale des contrats d’assurance et des produits financiers. La start-up souhaite utiliser les fonds levés pour booster sa croissance à travers le renforcement de ses équipes commerciales.

 

Distribution d’information commerciale et éducative au Kenya

Arifu, quant à elle, existe depuis 2014. Cette start-up kényane propose une plateforme de distribution d’information commerciale et éducative. Par ailleurs, elle est dédiée aux organisations ciblant les populations rurales d’Afrique n’ayant pas accès à Internet. Elle leur apporte donc le contenu directement sur n’importe quel téléphone mobile, et ce gratuitement via SMS. En plus du Kenya, Arifu est aussi présente en Tanzanie et au Rwanda. Désormais, grâce au fonds d’investissement, elle prévoit de se développer rapidement en Afrique australe et orientale.

 

La plateforme digitale de recrutement Shortlist

Parmi les trois start-ups financées par Compass, il y a également Shortlist. Cette plateforme digitale de recrutement est également basée au Kenya. Son domaine d’expertise permet aux entreprises africaines d’optimiser le coût et l’efficacité de leur recrutement. Pour cela, ce processus est automatisé. Ainsi, grâce à un chatbot, les candidats potentiels sont listés, évalués et comparés. Des tests techniques et des vidéos aident également à trier les meilleurs profils et les remonter. Les entretiens se font, eux, à travers la méthode classique, soit via des équipes de recrutement. Shortlist est présente aux États-Unis et en Inde également.

 

7 participations au portefeuille de Compass Venture Capital

Selon Fabrice Boulle, Partner chez Compass Venture Capital, « ces investissements sont le fruit de l’excellent travail fourni par l’équipe au cours des derniers mois. » Pour preuve, ils en sont déjà à 7 participations dans leur portefeuille, et ils souhaitent y rajouter des entreprises locales. Car il rajoute que « la sophistication du consommateur mauricien offre aux entrepreneurs des opportunités nouvelles que l’innovation permet de saisir. » Pour lui, il est important de soutenir leur pivot stratégique tout en réduisant leurs risques financiers. Pour finir, il précise que « les réseaux d’investisseurs et de partenaires internationaux que nous développons et les méthodes de management moderne que nous utilisons sont des forces que nous souhaitons apporter aux entrepreneurs mauriciens. »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !