fbpx
Rubriques

Nouvelles technologies : Quatre ingénieurs indiens à la découverte de La Réunion

Nouvelles technologies : Quatre ingénieurs indiens à la découverte de La Réunion

Quatre ingénieurs indiens se sont rendus à l’île de La Réunion pour y explorer son potentiel en matière de nouvelles technologies. Faisant partie d’un projet de collaboration avec le lycée Geoffroy au Butor, cette visite s’est avérée très enrichissante. En effet, la délégation a enchainé les rendez-vous à la Technopole, la Cinor, l’université et les startups du Village by CA.

 

Une possibilité d’école internationale à Saint-Denis ?

Deux directeurs du groupe d’écoles internationales en Inde, Nace Schools ont ainsi passé six jours à parcourir l’île. Leur séjour s’est achevé avec la rencontre du maire de Saint-Denis, Gilbert Annette. Le projet est allé bien plus loin qu’un échange d’élèves. En effet, il comprenait également la création d’une école internationale, plus précisément franco-indienne, à Saint-Denis. Quatre écoles internationales, bilingues et proposent le baccalauréat international sont déjà présentes à Paris. Pour la capitale réunionnaise, le principe serait donc le même, mais avec un enseignement de la langue Tamoule et la culture indienne en plus. D’ailleurs, une attention particulière serait accordée aux sciences informatiques et à la robotique. Dans un premier temps, il s’agirait de faire un essai avec une école élémentaire qui proposerait le bac français.

 

De nouvelles technologies impressionnantes à La Réunion

Gilbert Annette estime pour sa part qu’il faudrait s’ouvrir davantage à l’Inde. D’autre part, les ingénieurs indiens avouent avoir ressenti une connexion avec leur pays à La Réunion. Ils expliquent que ce métissage est unique, d’autant plus qu’il ne freine pas le développement de l’île. En effet, ils ont été impressionnés par le développement de nouvelles technologies, qui n’est « pas si loin de celui en métropole ».

 

Des rencontres imprévues et enrichissantes pour le groupe de chercheurs

La délégation comprenait également deux chercheurs en sciences informatiques. Issus de l’Institut international des technologies de l’information à Hyderabad, ils ont enchaîné les rendez-vous imprévus. Ils se sont ainsi rendus à la Technopole, la Cinor, l’université et les startups du Village by CA. « On a été surpris par les compétences ici », affirme Ramesh Loganathan, et les idées fusaient. « Que ce soit au sujet des énergies renouvelables ou des plantes endémiques. On compte bien collaborer et c’est certain que l’on ferait du beau travail ensemble ».

 

À propos de Ramesh Loganathan

Un technologue accompli, avec plus de 20 ans d’expérience en matière d’ingénierie de produits et de leadership en R&D. Ramesh Loganathan anime régulièrement des ateliers et séminaires en Inde. Co-auteur d’un livre sur « SOA approach to Integration », publié par Packt Publishers, il fait partie de plusieurs groupes d’experts en normes, dont J2EE 1.3. Actif dans les cercles produits/start-up. Il a par ailleurs été Président du chapitre 2012-14 de L’ACM Hyderabad. Actif dans les organisations de l’industrie, il est depuis peu Président de HYSEA (Hyderabad Software Industry Association) et membre du Conseil Régional de Nasscom.

 

Un développement impressionnant en matière de nouvelles technologies

C’est un vaste pays à 1,3 milliard d’habitants dont la croissance le hisse au rang de cinquième puissance mondiale, devant la France. L’Inde, malgré une pauvreté encore alarmante, se développe à une vitesse phénoménale, notamment dans le domaine des nouvelles technologies. De grands ingénieurs indiens œuvrent chez eux mais aussi dans le monde entier ; et transmettent leurs savoirs aux plus jeunes.

 

Photo : Zinfos974.com

 

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !