Tendances

Codecraft 2017 : la compétition de code inter-écoles remporte un franc succès !

À l’ère du XXIe siècle, apprendre les bases du code est indispensable pour les jeunes. Il leur importe de se familiariser avec le digital et les nouvelles technologies, mais aussi, et surtout d’en comprendre le fonctionnement.

 

 

Scratch : apprendre le code en s’amusant

Selon plusieurs études, dans quelques décennies, près de 50 % des emplois que nous connaissons aujourd’hui auront disparu. Deux tiers des enfants scolarisés exerceront des métiers qui nous sont inconnus et dont la plupart concerneront le digital. Il est donc à présent primordial pour les enfants de maîtriser les arcanes de l’informatique. Coder revient à donner des instructions à une machine en faisant preuve de logique, de précision et de rigueur. Plusieurs initiatives pour apprendre le code aux enfants ont vu le jour ces dernières années.

Leur objectif principal est de rendre le code accessible aux enfants par le biais d’activités ludiques : ôter le caractère compliqué du code et en faire une activité créative.

Parmi ces initiatives, on retient notamment Scratch qui est devenu une référence pour apprendre à coder aussi bien à l’école qu’à la maison. Scratch est un logiciel éducatif pensé pour les enfants. Loin de l’univers entièrement chiffré du code tel qu’on l’imagine, l’ambiance de travail proposée par Scratch pour cet apprentissage est colorée, remplie de tutoriels et de guides en tout genre. L’enfant plongera donc dans l’univers du code en créant ses propres jeux, en faisant de la musique, en inventant une histoire…

 

Le fonctionnement du logiciel Scratch

 

L’objectif est de leur faire comprendre que les possibilités sont infinies et que le code n’est qu’une manière de « converser » avec la machine pour qu’elle fasse ce que l’on désire. Présentées comme un jeu, les premières notions de programmation sont assimilées plus facilement et presque naturellement par l’enfant.

Scratch s’appuie sur ce qu’on appelle la « Digital Touch ». On s’étonne en effet de voir des fillettes et des garçons de 4 ans manipuler des tablettes avec aisance. Parfois, les enfants surprennent en sachant utiliser un smartphone mieux que leurs parents. Si la technologie était une nouveauté pour les générations antérieures, elle fait désormais partie du quotidien de la nouvelle génération, qui l’utilise naturellement. Scratch tient donc à tirer parti de cette aisance naturelle pour le digital.

 

 

Le logiciel éducatif est destiné aux enfants de 8 à 16 ans. Toutefois, il existe une version simplifiée : ScratchJr. Le slogan affiché par ce dernier ? « ScratchJr, apprendre à coder dès 5 ans ». Ainsi, si dans Scratch l’enfant doit savoir lire ou avoir des notions de base en géométrie, l’interface de ScratchJr est intuitive. Les commandes sont graphiques, faciles à comprendre et simples d’utilisation.

 

CodeCraft 2017, 124 équipes et 30 finalistes

Familiariser l’enfant avec l’univers de la programmation est devenu un enjeu de taille. Scratch s’est ainsi investi aussi bien dans les foyers que dans les écoles ou les musées. Le 30 août dernier s’est d’ailleurs tenue la finale de CodeCraft 2017, un concours pour les élèves de l’enseignement secondaire mauriciens organisé par le MIE (Mauritius Institute of Education). Cet organisme paraétatique créé en 1973 s’est en effet donné pour mission de moderniser le secteur de l’éducation.

 

Codecraft 2017

 

CodeCraft 2017 visait à encourager les enfants à s’intéresser à l’univers du code en se basant sur leur compétitivité. Durant cette deuxième édition, les élèves devaient concourir par équipes de trois. Chaque équipe était encadrée par un mentor, généralement un de leurs enseignants.

Créer des expériences d’apprentissage immersives pour le développement des compétences liées au codage, c’était l’objectif de CodeCraft 2017. Un franc succès pour cette deuxième édition qui a permis notamment aux organisateurs de démontrer que le code est un moyen efficace pour renforcer certains acquis comme la créativité, la réflexion critique, la capacité de résolution de problème et l’esprit de collaboration.

 

 

La compétition s’est déroulée en deux étapes. Les préliminaires se sont tenus le 9 août 2017 et la grande finale, le 30 août 2017 à l’Open University of Mauritius Curepipe Campus. 124 équipes étaient inscrites et 31 seulement ont été retenues pour la finale.

 

 

Durant cette dernière, les participants ont dû coder sur place et montrer toute l’étendue de leur talent quant à l’utilisation de Scratch pour faire gagner leur équipe.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Maria Smith

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top