Startups

Solarland, l’entreprise qui révolutionne l’accès à l’électricité à Madagascar

Fournir de l’électricité aux zones rurales de Madagascar, beaucoup en parlent mais lui l’a fait ! Ce que ce jeune entrepreneur malgache nous propose c’est l’énergie solaire à la portée de tous.

 

 

ALIMENTER UN MILLION DE MÉNAGES EN ÉNERGIE RENOUVELABLE

On imagine mal une capitale plongée dans le noir complet. Pourtant, à Antananarivo, à l’ère du numérique et de l’interconnectivité, les coupures de courant intempestives font partie du décor. Il suffit d’ailleurs de s’éloigner un peu du coeur de la fourmilière pour se rendre compte que dans les zones rurales, l’électricité s’apparente à un luxe que la plupart des foyers ne peuvent se permettre. Au XXIème siècle, les devoirs, repas et autres routines quotidiennes de plusieurs familles malgache se font encore à la lueur faible d’une bougie ou d’une lampe à pétrole. Il suffit parfois d’un faux mouvement ou d’un oubli pour mener à la catastrophe. Rappelons que les maisons traditionnelles malgaches sont couvertes de chaume et peuvent donc prendre feu facilement. C’est dans ce contexte que se crée Solarland.

 

 

“Alimenter un million de ménages malgaches en énergie renouvelable”, c’est le pari fou que fait le jeune entrepreneur malgache Irfane Alimamod. Sortant d’une école de commerce à Paris et ayant atterri à Madagascar pour des vacances, c’est avec détermination qu’il pose ses bagages et décide de s’installer dans la Grande Ile pour y apporter des changements radicaux. A Madagascar, l’accès à l’électricité est restreint aux zones à forte densité. Une fois que l’on quitte une ville bien connue ou une province très peuplée, on se rend compte que la population vit dans le noir. Irfane Alimamod, en créant Solarland, décide de propulser Madagascar dans l’ère des énergies renouvelables et d’apporter de la lumière à quelques milliers de foyers malgache.

 

UNE SOLUTION ADÉQUATE POUR PASSER À L’ÉNERGIE VERTE

Du soleil à Madagascar, il y en a à revendre : que ce soit dans la capitale ou à 70 kilomètres de toutes zones habitées. Tirer profit de cet astre qui éclaire nos journées, c’est le défi que s’était lancé le jeune entrepreneur il y a 5 ans de cela. Les débuts ont été difficiles mais l’entreprise a tenu le coup et l’aspect social de son projet n’a pas échappé aux yeux aguerris de certaines compagnies internationales. Très vite, il reçoit de l’aide et Solarland se développe. Petit à petit, la lumière fait son apparition dans les foyers malgaches et les avantages se font sentir. En effet, les “coupures de soleil” n’existent pas ! Non seulement, Madagascar fait un pas vers les énergies renouvelables mais dans les zones rurales, on commence à voir les effets positifs de cette superbe alternative aux traditionnelles lampes à pétrole.

 

 

Non seulement Solarland a démontré la possibilité pour les zones rurales de passer à l’énergie verte en un claquement de doigt, mais l’entreprise représente aussi un grand espoir pour les jeunes entrepreneurs. En effet, à Madagascar, l’entrepreneuriat semble être un domaine réservé aux quadragénaires et quinquagénaires ayant déjà fait leurs preuves dans une société donnée. Pourtant, Irfane Alimamod, fondateur de Solarland, avait tout juste 25 ans lorsqu’il a décidé de se lancer dans cette grande aventure. 50.000 foyers malgaches l’en remercient !

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !