fbpx
Gadgets

Des drones pour la restauration de forêts de mangrove à Madagascar

Des drones pour lutter contre la tuberculose à Madagascar

Mettre la technologie au profit de l’environnement est la grande tendance du moment. Dans le même élan, des drones seront utilisés pour planter des arbres. Ainsi, la société Eden Reforestation Projects prévoit de restaurer des forêts de mangrove à Madagascar et au Mozambique dans un premier temps.

 

 

Objectif : 1 trillion d’arbres plantés

Une nouvelle startup a été lancée avec un objectif très ambitieux : planter 1 trillion d’arbres en utilisant des drones. La société, baptisée Now, est une plateforme créée pour aider à connecter tous ceux qui veulent lutter contre le changement climatique avec des solutions concrètes. L’une des cofondatrices de la start-up estime que « les solutions sont là. Les journaux sont sortis, et l’information est là depuis longtemps. Et puis il y a des gens qui se réveillent maintenant à cette crise écologique, mais ils sont vraiment confus ou ne savent pas comment agir et quoi faire. »

 

Faire appel à la technologie pour atteindre cet objectif

1 trillion d’arbres, c’est un objectif vraiment massif. C’est pour cela que des drones seront utilisés, car ces derniers pourraient planter 20 milliards d’arbres par an sur 50 ans pour atteindre ce chiffre. Les drones volent au-dessus de la terre pour cartographier la topographie et les conditions du sol et identifier la meilleure zone à planter, puis tirer des gousses biodégradables remplies d’une graine et des nutriments dans le sol. Sur la plateforme, les clients s’engagent à planter des arbres (à $ 5, $ 10, ou $ 25 tiers).

 

Des drones pour restaurer les forêts de mangroves à Madagascar

Travaillant avec un organisme à but non lucratif appelé Eden Reforestation Projects, la société Now commencera par soutenir des projets de restauration dans les forêts de mangrove au Mozambique et à Madagascar. « Ils aident les gens à passer de l’exploitation forestière ou de la coupe d’arbres à leur emploi réel pour planter les arbres », explique l’un des fondateurs. La société commencera également à planter des arbres elle-même en utilisant des drones, en commençant sur les terres tribales près de San Diego. Sans drones, disent-ils, il ne sera pas possible de planter des millions d’arbres assez rapidement.

 

Un éventuel partenariat avec Biocarbon Engineering

La société est en pourparlers avec Biocarbon Engineering, une autre start-up qui est déjà en train de planter des arbres grâce à des drones. Mais parce que Biocarbon Engineering a tellement de demandes, elle ne peut pas commencer un nouveau projet, Now travaille avec des ingénieurs pour envisager la possibilité de faire les plantations elle-même en utilisant des drones. Les terres tribales seront disponibles en novembre, et les essais de plantation d’arbres commenceront en 2020. L’entreprise collabore avec des chercheurs du laboratoire suisse Crowther, qui a créé la carte mondiale des régions de plantation d’arbres potentielles, afin d’identifier les meilleures espèces à planter dans chaque région. Alors que beaucoup d’autres organisations plantent aussi des arbres, la start-up espère obtenir un nouveau soutien.

 

Plus de 200 milliards de tonnes métriques de CO2

Une importante étude publiée en juillet a permis de cartographier les endroits où l’on pouvait planter des arbres, évitant ainsi les villes, les fermes et les paysages qui n’étaient pas auparavant des forêts. Sur ces 1,7 milliard d’hectares – une superficie supérieure à celle des États-Unis et de la Chine réunies – les forêts restaurées pourraient collectivement stocker plus de 200 milliards de tonnes métriques de CO2.

L’équipe a évalué plusieurs approches pour extraire le carbone de l’atmosphère, du biochar aux fermes d’algues marines qui capturent le carbone rapidement à mesure que le varech croît. Il a conclu que certaines solutions étaient trop coûteuses et à un stade précoce. Par exemple, les machines de captage direct de l’air qui aspirent le CO2 de l’air. D’autres, comme la culture des algues, mettent tellement de temps à s’installer que l’avantage est difficile à communiquer. Mais les arbres peuvent être plantés immédiatement pour commencer à capter le CO2 par photosynthèse.

 

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !