fbpx
Gadgets

Karenjy : la voiture 100 % Made in Madagascar

Karenjy : la voiture 100 % Made in Madagascar

Elle se distingue par son look original et unique, mais la Karenjy peut surtout se vanter d’être 100 % malgache. Bien que le secteur automobile ait encore du chemin à faire en Afrique, à Madagascar, cette petite vadrouilleuse est une vraie révolution.

 

 

La Karenjy, 100 % malgache

Il s’agit de la toute première voiture de fabrication 100 % malgache. Elle a d’ailleurs été pensée spécialement pour les routes de la Grande île. Ce véhicule au look très particulier a en effet été conçu pour naviguer facilement sur les routes peu praticables de la Grande île. Entièrement conçue et produite à Madagascar, dans la ville de Fianarantsoa, son nom signifie « vadrouiller ». Luc Ronssin, gérant de l’entreprise de fabrication du véhicule explique que la Karenjy est faite pour être fonctionnelle et s’adapter « aux contrainte locales ».

 

Un véhicule au design unique mais surtout fonctionnel

Son design unique n’a pas été mis au point pour l’originalité, mais plutôt pour s’adapter au pays. En effet, Luc Ronssin explique que si le capot est penché, c’est avant tout pour favoriser la visibilité. Par ailleurs, le pare-brise est droit pour l’effet de serre, afin que la voiture chauffe moins. Un aspect non négligeable pour une île tropicale. Ensuite, le véhicule possède des vitres hautes pour la sécurité de ses occupants. Enfin, les pneumatiques de 15 pouces permettent d’avoir une grande garde au sol et un budget pneumatique réduit.

 

Un modèle qui est parti pour durer

Par ailleurs, sa forme atypique la rend économique à l’usage. De plus, cette vadrouilleuse peut se faufiler facilement grâce à sa forme. Il faut savoir que la Karenjy a aussi servi de modèle à la Papamobile pour la venue du Pape Jean Paul II à Madagascar en 1989. Elle était également présente au Rallye de Moramanga du 20 au 22 juillet dernier. Et cela, même si cette marque Made in Mada a bien failli disparaitre il y a 30 ans. Sa force, c’est l’absence de concurrence car elle se positionne sur un marché de niche.

 

Un véhicule disponible uniquement sur le marché local

Cela fait tout juste 10 ans que les activités ont repris pour la fabrication de la Karenjy. À raison de trois voitures produites par mois, 63 employés sont embauchés à l’usine de fabrication de Fianarantsoa. Ainsi, on y fabrique le châssis, le capitonnage, l’électricité et la carrosserie au sein de huit ateliers. Pour s’offrir une Karenjy, il faut impérativement être de Madagascar car elle est uniquement disponible sur le marché local. La plupart des véhicules a été acheté par des entreprises qui sont basées à Madagascar. Par ailleurs, il est estimé que 10 000 véhicules ont été importés à Madagascar l’an dernier. Un peu plus de la moitié étaient des véhicules d’occasion.

 

Une stratégie pour valoriser l’image de la Karenjy

Christian Olivier Raharianarison, guide touristique de son état, souhaite promouvoir le savoir-faire malgache. Pour cela, il organise des visites de la région dans ses deux Karenjy. Et pour expliquer son choix, il témoigne que « la Karenjy passe partout, dans la boue, sur le sable, sur les rochers… ». Et même si elle peut s’embourber, elle est légère par rapport aux autres 4×4, et donc il est plus facile de la sortir si cela arrive. En effet, grâce à sa carrosserie en fibre de verre, il est possible de la pousser à la force des bras, à 2 ou 3 personnes, pour reprendre la route.

Combien ça coûte ?

Pour s’offrir cette voiture Made in Madagascar, Il faut compter entre 15 000 et 20 000 euros. Ce prix pourrait toutefois représenter un frein pour les potentiels acheteurs. En effet, en comparaison, un 4×4 d’occasion fabriqué à l’étranger coûte environ 10 000 euros. Toutefois, l’entreprise prévoit de partir à la conquête du marché des particuliers en 2020.

 

Crédit photo : Facebook

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !