Financement

Jeunes entrepreneurs : 200 milliards d’ariary pour se lancer

Jeunes entrepreneurs : 200 milliards d’ariary pour se lancer

Il y a quelques jours, un fonds de 200 milliards d’ariary a été évoqué par le gouvernement malgache pour les jeunes entrepreneurs. Dans un communiqué de presse, il a été mentionné que des solutions rapides et pérennes s’imposent. Ce fonds devrait ainsi aider les jeunes à concrétiser leurs idées d’entreprises et booster le développement économique du pays.

 

 

Un coup de pouce financier pour encourager les jeunes entrepreneurs

Mercredi dernier, l’Etat malgache a annoncé qu’un fonds de 200 milliards d’ariary serait mis en place pour aider les jeunes. Face aux difficultés sociales que rencontrent ces derniers, cette démarche devrait permettre aux jeunes entrepreneurs de concrétiser leurs projets. Par ailleurs, des solutions rapides devraient être apportées pour booster le développement économique de la Grande île.

 

400 000 à 500 000 jeunes sur le marché du travail

Alors que 70 % des chômeurs à Madagascar sont des jeunes, il semble urgent de mettre en place des solutions pérennes et rapides. En effet, sur les 400 000 à 500 000 jeunes qui débarquent sur le marché du travail, très peu arrivent à trouver un emploi. Leur insertion professionnelle est malheureusement rendue difficile face à la situation politico-économique du pays. Le Programme National de l’Entrepreneuriat dit « Fihariana », a ainsi été créé pour y remédier.

 

Accompagnement, encadrement et formation des jeunes entrepreneurs

En plus du fonds de financement de 200 milliards d’ariary, les futurs entrepreneurs bénéficieront d’un plan complet. Effectivement, l’accompagnement, l’encadrement et la formation des jeunes entrepreneurs seront également assurés. Concernant les partenaires financiers, on retrouve des entreprises telles que la Société Nationale de Participations (SONAPAR). Les établissements bancaires et les institutions de microfinance seront également sollicités pour consentir aux jeunes promoteurs de projets des prêts remboursables à des taux bonifiés et des crédits-bails.

 

Toutes les activités créatrices de richesses sont concernées

Par ailleurs, ce programme financera également des activités dans les secteurs de l’agriculture, l’élevage, l’artisanat ou encore des petites industries. Toutes autres activités créatrices de richesses sur l’ensemble du territoire malgache sont aussi concernées. Toutefois, certains critères devront être respectés. Les projets présentés doivent notamment : être générateur de revenus, s’assurer de créer une entreprise formelle, être créateur d’emplois, être soumis aux obligations fiscales et participer à la réduction de l’exode rural.

 

Programme pour la promotion des jeunes et des femmes

Le programme entre par ailleurs dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique Générale de l’Etat. Cela, à travers la création d’emplois décents, la promotion des femmes et des jeunes, ainsi que l’émergence de petites industries. La structure qui aura la charge de mettre en œuvre le projet sera créée ultérieurement par voie réglementaire.

 

Concours « Fihariana »

Pour rappel le but du concours est de promouvoir la culture entrepreneuriale à Madagascar. Il vise également à accompagner les entrepreneurs et entreprises en développement sur les plans technique et financier.

À travers ce projet, l’objectif est de promouvoir les qualités indispensables à tout chef d’entreprise :

  • la créativité
  • la confiance en soi
  • l’initiative
  • l’indépendance

À savoir que les lauréats du concours Fihariana Contest recevront un appui financier et une assistance technique destinés exclusivement à la création et toutes activités liées au développement de leur projet et de leur entreprise.

 

Crédit image : Madagascar Tribune

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !