fbpx
Financement

Le système bancaire en pleine mutation à l’île de La Réunion

Le système bancaire en pleine mutation à l’île de La Réunion

Le système bancaire de l’île de La Réunion fait face à de nombreux changements. En effet, de multiples bouleversements sont actuellement en cours, notamment concernant les revenus qui stagnent et le développement de la concurrence en ligne. Il devient urgent de faire évoluer le système bancaire afin de s’adapter à la transformation économique de l’île, selon une étude de l’Institut d’émission des départements d’outre-mer (IEDOM) parue en août 2020.

De nouvelles sources de revenus face à la situation de crise

Les banques réunionnaises sont au cœur du processus d’intermédiation du crédit entre épargnants et emprunteurs. Le développement économique repose d’ailleurs sur leur solidité. De multiples bouleversements perturbent en ce moment les établissements bancaires et ces évolutions vont inciter à une nouvelle adaptation de leur modèle économique. C’est le seul moyen de garantir leur pérennité. Cela fait maintenant 10 ans que les revenus des établissements bancaires stagnent. En effet, le niveau très bas des taux d’intérêt compresse les marges et cela rend leur principale activité, le crédit, de moins en moins rentable. Le plafonnement des frais bancaires sur la clientèle fragile, auquel les banques se sont engagées dernièrement, a réduit également le produit net bancaire en 2019.

Le modèle économique des banques doit ainsi évoluer avec la recherche de nouvelles sources de revenus, en passant par la diversification des produits. La commercialisation de produits d’assurance, qui donne lieu aux versements de commissions, apparaît notamment comme un relais de croissance de revenu.

Évoluer face à la concurrence des banques en ligne et néobanques

Avec la digitalisation de l’économie en parallèle, le paysage concurrentiel n’en est que plus conséquent. Les banques traditionnelles faisaient déjà face à une concurrence féroce des banques en ligne, mais la dématérialisation est aujourd’hui plus avancée avec les néobanques. L’attractivité de ces dernières est en grande partie due à des pratiques tarifaires très compétitives. Le principal défi des acteurs bancaires traditionnels est de rester le partenaire financier de référence vis-à-vis de leur client.

Pour cela, ils doivent garder la main sur les services de paiement et de banque au quotidien. Ils doivent également proposer un large éventail de produits et de services pour accompagner leur client à chaque étape, offrant ainsi l’expérience utilisateur qu’ils ne trouveront pas en ligne. Il s’agit donc de répondre aux nouvelles attentes des consommateurs, de devenir une banque plus moderne, plus accessible, et de faire preuve d’innovation. Cela incite d’ailleurs les établissements à développer des applications mobiles et à repenser les parcours client.

Vers plus de digitalisation du système bancaire

Assurer la pérennité des établissements bancaires face à ces bouleversements passe également par la recherche d’une meilleure efficience. À La Réunion, tandis que le réseau d’agences bancaires se réduit légèrement depuis quelques années, on voit également l’émergence de nouveaux concepts : des agences plus digitales et automatisées. Mais même si le digital peut permettre de réduire les coûts, cette transformation requiert des investissements importants, notamment pour la sécurisation des données et les systèmes d’information. La révolution numérique touche in fine l’ensemble des métiers bancaires et cela permet de mettre en place des processus d’automatisation de tâches. Cela peut se traduire également par la centralisation au niveau de l’hexagone d’activités de backoffice autrefois réalisées localement.

Doit-on pour autant renoncer aux agences bancaires ?

Si ces évolutions semblent indispensables, cela ne signifie pas pour autant qu’il faut renoncer aux agences bancaires. En termes de stratégie, il s’agirait plutôt de s’adapter à des attentes et des profils hétérogènes. À La Réunion, les banques traditionnelles ont un rôle majeur à jouer en faveur de l’inclusion bancaire. Le maintien d’un contact humain et d’une certaine proximité restent des caractéristiques recherchées par une partie de la population. Cela contribue également à favoriser l’accès de populations fragiles à des services bancaires et à lutter ainsi contre l’exclusion de personnes en difficulté.

Depuis les origines du système bancaire réunionnais, les banques locales ont dû s’adapter aux évolutions du marché et à la transformation de l’économie de l’île. Elles sauront donc répondre aux enjeux de la banque de demain et parviendront à maintenir l’existence d’un système bancaire solide au bénéfice de leur clientèle.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !