fbpx
Tendances

L’île Maurice se classe 1re, en matière de cyber sécurité en Afrique

En 2017, l’île Maurice est le pays le mieux classé dans la région africaine selon le Global Cybersecurity Index (GCI), occupant ainsi le sixième rang mondial. Notre pays est particulièrement bien placé dans les domaines juridiques et techniques, deux des piliers de l’enquête qui constitue un baromètre destiné à évaluer le niveau d’engagement des États membres dans la lutte contre la cybercriminalité.

 

 

Cette première place prouve que la question de la sécurité a été placée à un niveau élevé parmi les priorités du gouvernement mauricien. Le sondage du GCI est réalisé par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), afin de mesurer l’engagement des États membres envers la cyber sécurité, dans le but de sensibiliser les entreprises informatiques du monde entier.

 

Global Cybersecurity Index

 

Le GCI 2017 souligne que l’équipe d’intervention en cas d’urgence informatique de Maurice (CERT-MU), peut prendre des mesures proactives pour réduire les menaces sur différents réseaux à travers le pays. Pour cela, elle dispose d’un projet de suivi et de détection de Botnet. Selon un rapport, le renforcement des capacités est également un domaine dans lequel Maurice semble exceller. D’ailleurs, la GCI 2017 rappelle que l’Unité gouvernementale de la sécurité informatique a mené 180 séances de sensibilisation pour quelque 2 000 fonctionnaires au sein de 32 ministères et départements du gouvernement.

 

Le top 10 du Global Cybersecurity Index

Les 10 pays arrivés en tête de ce classement mondial sont : Singapour (0,925); États-Unis (0,919); Malaisie (0,893); Oman (0,871); Estonie (0.846); Maurice (0,820); Australie (0,824); Géorgie (0,819) et France (0,819) (ex aequo); Canada (0,818); et la Russie (0,788).

 

GCI

 

Trois catégories ont été utilisées pour classer les États membres :

  • Initiating Stage pour 96 pays qui ont commencé à prendre des engagements en matière de cybersécurité,
  • Maturing Stage pour 77 pays qui ont développé des engagements complexes et participé à des programmes et initiatives de cyber sécurité,
  • Leading Stage pour 21 pays qui démontrent un engagement élevé dans les cinq piliers de l’indice.

L’île Maurice se distingue dans la catégorie du Leading Stage.

 

Le Rwanda et le Kenya sont également sur le podium

L’île Maurice n’est pas le seul pays africain à s’être illustrée dans ce classement. Le Rwanda occupe le deuxième rang au niveau africain et le 36e au niveau mondial, grâce à plusieurs accords bilatéraux et multilatéraux sur la coopération en matière de cyber sécurité.

Le Kenya, qui occupe le troisième rang en Afrique et la 45e place mondiale, affiche un score élevé au niveau du pilier organisationnel. Le pays des mille collines s’est doté d’une politique de cyber sécurité autonome qui prend en compte les secteurs publics et privés. Il s’est également engagé à développer un secteur de cyber sécurité plus résilient pour renforcer son espace cybernétique.

 

GCI

 

À propos du Global Cybersecurity Index

Lancé en 2014, le Global Cybersecurity Index (GCI) vise à promouvoir une culture mondiale de la cyber sécurité et son intégration au cœur des TIC. Le GCI 2017, qui est la deuxième édition, mesure l’engagement des États membres de l’UIT en matière de cyber sécurité afin de stimuler les efforts de son adoption et son intégration à l’échelle mondiale. Le GCI se prononce autour du programme mondial de cyber sécurité de l’UIT et de ses cinq piliers (juridique, technique, organisationnel, renforcement des capacités et coopération). Pour chacun de ces piliers, des questions ont été élaborées et envoyées aux États membres afin d’évaluer leur engagement dans ce sens.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !