fbpx
Financement

Start-up Vite, un pre-seed funding réussi avec Oui Capital

Start-up Vite – un pre-seed funding

La start-up Vite a obtenu des fonds de financement de pré-démarrage auprès de Oui Capital pour lancer des opérations complètes après une période de test bêta très réussie. Vite est la première entreprise de mobilité basée sur des applications à Maurice. Elle vient de conclure une période de bêta-test qui a obtenu plus de 6 500 téléchargements d’applications et 500 voyages terminés.

 

 

Oui Capital soutient le lancement de la start-up Vite

Le cycle de financement pré-amorçage obtenu auprès de Oui Capital devrait fournir à la start-up Vite le soutien financier et opérationnel nécessaire pour lancer des opérations complètes sur l’Île Maurice. Oui Capital est un fonds de capital-risque technologique lancé il y a un an qui investit dans des startups technologiques prometteuses à travers L’Afrique subsaharienne. Elle a d’ailleurs déclaré « Oui Capital est heureux d’annoncer notre investissement dans Vite, la mobilité a été et reste l’un des principaux secteurs verticaux de notre fonds car nous croyons que connecter les personnes et les biens est un élément essentiel de la prospérité sur le continent africain ».

 

« Nous sommes ravis de nous associer à cette équipe visionnaire pour changer le visage de la mobilité sur le marché de l’Afrique australe. »

 

Une solution de mobilité innovante à l’île Maurice

La startup rejoint le portefeuille croissant de startups de Oui Capital, qui comprend Awabike, MVXchange et AMOpportunities. L’application de Vite associe les pilotes à des conducteurs partenaires, ce qui permet aux utilisateurs d’accéder à des services de transport pratiques, confortables et personnels. Pour la startup de mobilité Vite fondée par des Ghanéens et Nigérians en 2016, l’île Maurice est l’endroit idéal pour démarrer une entreprise technologique destinée à l’Afrique.

 

Vite : un trio gagnant venu d’Afrique

La startup a été fondée en 2016 par les ghanéens Isaac Agyemang, Anthony Takyi et Ukeme Jonah. Agyemang (qui occupe le poste de COO) a été rejoint par le nigérian Ukeme Jonah (PDG) en 2017. Anthony Takyi (CMO) a pour sa part rejoint l’entreprise en juillet de l’année dernière après avoir rencontré le duo au Ghana alors qu’ils recherchaient des investisseurs. Le leader technologique du trio est basé aux Émirats arabes unis (EAU), et Takyi a ajouté que la start-up compte actuellement cinq membres dans l’équipe de base.

 

L’île Maurice : paradis des start-up africaines

Agyemang et Jonah sont allés à l’école à l’île Maurice, où ils ont pris conscience du problème des tarifs élevés de taxi et de l’absence de moyen en temps réel pour les passagers et les conducteurs de se connecter. C’est en co-organisant un événement TEDx en 2016 à Maurice que l’idée de la start-up a émergé. Il a été souligné que l’île Maurice est un endroit accessible et idéal pour les affaires (classé numéro un en Afrique par la Banque Mondiale dans facilité de faire des affaires) et a souligné que les entrepreneurs reçoivent beaucoup d’incitations sur le pays insulaire.

 

Plus de 6500 téléchargements d’applications pour la start-up Vite

Avant le tour de démarrage en cours, les trois co-fondateurs, avec le soutien d’un business angel, ont investi US$35 000 dans l’entreprise. Leur tour de démarrage est conçu pour fournir à Vite Technologies le soutien financier et opérationnel nécessaire pour lancer des opérations complètes sur l’île Maurice. Ses tests bêta ont en effet été très concluants, avec plus de 6500 téléchargements d’applications et 500 voyages terminés.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !