Startups

Startup : Où en sommes nous ?

C’est avec un immense privilège qu’ ICT.io a été invité lundi 4 janvier, dans les locaux de LSL Digital pour assister à Startup Scene in Mauritius un forum-débat organisé par le groupe Mauritius Internet Users (MIU). Riche en informations, cet événement nous a permis d’approfondir le sujet des startups, terme que beaucoup utilisent à bon escient, sans pour autant connaitre la signification et les implications qui sont derrière.

Problème de définition

Quand on évoque les startups, il faut comprendre qu’on se retrouve entre deux extrémités : D’abord, les startups sont à un tournant de leur développement car ils commencent à émerger de partout mais pourtant beaucoup de personnes ne savent même pas ce qu’est réellement une startup.

« Beaucoup d’entre nous confondent startup et petite et moyenne entreprise (PME), alors que ce sont deux choses bien différentes » Ish Sookun, Linux System Administrator à La Sentinelle et membre du Mauritius Internet Users.

La question se pose alors  : Comment voulez-vous développer et créer des startups si à l’origine, personne ne peut fournir une définition appropriée de ce concept?

Un manque d’esprit entrepreneurial ?

Une autre idée nous interpelle également.  Malgré le fait que Maurice possède un énorme potentiel qui favorise le développement des startups, son écosystème reste inexistant. ‘La culture mauricienne’, thème qui a été mentionne a plusieurs reprises, nous confirme que nous avons pas encore cet esprit d’entrepreneuriat.

Donald Lim Fat, Manager d’Information Management Services Ltd, nous le confirme : « Les étudiants veulent, pour la plupart, devenir comptable, médecin ou avocat. »

Chose positive mentionnée par Sten Tamkivi, Co-founder & CEO de Teleport, ancien cadre de Skype en Estonie et invité d’honneur de ce débat :

 » Les startups sont un atout tout comme Maurice, car tout ce qui est petit prend moins de temps à grandir et ainsi à prospérer. »

Étaient également présents lors du forum-débat : Vivek Mathur, Chief Executive Officer de The Cloud Factory EMEA, Subramanian Moonesamy de l’association Mauritius Internet Users, Denis Lacour d’Esokia Web Agency Ltd et Suraj Ramgoolam, Project Manager au ministère des TIC.

Retrouvez la vidéo de l’interview ci-dessous (Crédits L’Express.mu )

 

 

et voici la partie 2 😉

La 3 ème partie :

La 4ème et dernière partie :

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Panel discussion, the Start-up scene in Mauritius | HACKLOG

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !