fbpx
Télécom

Telma vise à améliorer l’éducation numérique à Madagascar

Telma vise à améliorer l’éducation numérique à Madagascar

Un protocole d’accord a été signé le 14 mai dernier au NOC Telma Analakely dans le but d’améliorer l’éducation numérique à Madagascar. Cet accord entre Telma et le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESUPRES) devrait augmenter les capacités de iRenala sur l’île. Il s’agit d’un réseau d’interconnexion inauguré en 2012 à Toamasina. Par ailleurs, des zones WiFi devraient être installés dans tous les instituts et les universités de Madagascar.

 

 

Le Backbone en fibre optique de Telma

Il y a un peu moins d’un an, Madagascar se classait à la 22e place mondiale en termes de haut débit. Ceci, grâce à la mise en place d’un « Backbone » qui permettait une diffusion fiable et efficace de l’internet haut débit dans plus de 900 communes malgaches. D’ailleurs, Telma avait annoncé son intention d’investir pas moins de 250 millions $ afin de déployer la fibre sur toute l’île. Ainsi, le câble régional METISS, inclus dans ce grand projet, a également été construit pour relier la Grande île à La Réunion, Maurice et l’Afrique du Sud. Aujourd’hui, c’est le réseau d’interconnexion iRenala qui vise à réduire la fracture numérique pour tous les habitants de Madagascar.

 

De nouvelles possibilités grâce à l’enseignement numérique

Pour cela, iRenala ouvre la voie à de nouvelles possibilités dans le domaine de l’enseignement numérique soit :

Le système LMD au sein de nos établissements supérieurs nationaux ;

La mutualisation des outils et des ressources documentaires ;

La mise en place de nouvelles formations à distance ;

De plus, iRenala offre la même chance de réussite à chaque étudiant malgache où qu’il soit dans tout le pays. Telma est aussi très engagé dans le développement numérique de l’Education Supérieure et la Recherche Scientifique Malagasy. iRenala garantit entre autres un système éducatif pour tous. L’enseignement supérieur en province est également valorisé à travers un réseau d’éducation tertiaire plus stable et performant.

 

Utilisation de nouvelles technologies pour le développement du pays

Les nouvelles technologies sont incontournables pour le développement d’un pays. D’ailleurs, en 2016 Telma Mobile avait doublé le nombre de ses sites 4G pour atteindre la barre des 200. Pas moins de 3,5 millions de personnes ont été impactées. C’est ainsi que Telma est rapidement devenu un acteur majeur dans l’amélioration des infrastructures de la télécommunication à Madagascar. Et ses projets sont nombreux. En effet, cette entreprise du groupe Axian est engagée dans la réalisation d’un câble sous-marin, Fly-Lion 3, qui reliera l’île aux Comores et à Mayotte.

 

L’éducation numérique au service de la santé et la sécurité

D’ailleurs, l’éducation numérique et le déploiement de nouvelles technologues peut servir dans d’autres domaines comme la sécurité et la santé. En effet, des consultations médicales peuvent se faire à distance, voire même des interventions. L’interconnexion de tous les hôpitaux est un autre avantage non négligeable, garantissant une qualité de soin optimale peu importe où on se trouve à travers le pays. Pour ce qui est de la sécurité, diverses infrastructures peuvent être mises en place, notamment des drones et le tracking de zébus en campagne. Ou encore des caméras de surveillance dans les grandes villes pour garantir la sécurité urbaine.

Telma redouble ainsi constamment d’efforts en termes de nouvelles infrastructures, afin de faire de Madagascar le hub incontestable de l’Océan Indien. L’opérateur souhaite aussi faire de chaque Malagasy un citoyen du monde digital, traduisant la volonté du Groupe AXIAN et sa filiale Telma à accompagner l’Etat dans l’atteinte des objectifs de développement fixés.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !