fbpx
Startups

VivaTech 2019 : le meilleur de la technologie africaine

Vivatech 2017

Le weekend dernier, du 16 au 18 mai, plus de 124 000 visiteurs se sont rendus au salon VivaTech 2019. Une fois encore, de nombreuses pépites africaines y étaient présentes, soit environ 160 jeunes sociétés. De plus, rien que pour l’Afrique francophone, le salon a pu compter sur la présence d’au moins 10 startups. Lalita Purbhoo-Junggee, Coup de Cœur Féminin et Gagnante du 1er prix du Challenge Startupper de l’Année par Total à Maurice y était également présente.

 

 

Un succès retentissant pour le salon VivaTech 2019

Le salon VivaTech, rendez-vous désormais incontournable des amateurs de technologie et d’innovation, a atteint un nouveau record. En effet, pas moins de 124 000 visiteurs se sont rendus à la Porte de Versailles. On en a compté 100 000 l’année dernière et seulement 45 000 en 2016. Un nombre qui a donc presque triplé en trois an, démontrant l’engouement grandissant du public pour les nouvelles technologies. Les entrepreneurs étaient issus de toute part, notamment l’île Maurice, l’Algérie, la République démocratique du Congo ou encore le Rwanda.

 

Le meilleur de la technologie africaine présenté à Paris

En effet, la quasi-totalité des pays du continent ont été représentés lors du salon VivaTech 2019. Ainsi, 160 jeunes sociétés ont partagé la vedette avec certains nouveaux géants du numérique, tels que le portail d’e-commerce Jumia. Pour rappel, ce dernier est considéré comme « l’Amazon africain » depuis son entrée à Wall Street. Mara Phones, de l’entrepreneur Ashish Thakkar, basé à Kigali au Rwanda, y était également présent en partenariat avec Google. À savoir qu’Ashish Thakkar est le fondateur de Mara Group, présent dans 24 pays et comptant plus de 10 000 employés.

 

Trouver des investisseurs pour les 160 startups de l’AfricaTech

Les quelque 160 startups de l’AfricaTech présentes au salon VivaTech y ont également vu une opportunité de séduire les investisseurs et les géants du high-tech mondial. Et cela devrait se faire sans trop de mal. En effet, l’Afrique est de plus en plus considérée comme un eldorado économique aux yeux des grosses pointures high-tech et télécom. En effet, le continent prévoit de mettre pas moins d’un milliard de smartphones en circulation d’ici les deux prochaines années. Un objectif tout à fait réalisable considérant le fait que la population aura atteint environ 1,4 milliards d’ici là. Ces start-ups ont par ailleurs démontré que l’innovation dans tous les domaines du numérique est un bien commun. Elle est même capable d’abolir les frontières.

 

L’innovation dans tous les domaines du numérique

La région africaine est une véritable mine d’or en matière de TIC. En effet, les jeunes talents sont nombreux et un potentiel immense se cache sur ce territoire. À titre d’exemple, la Sierra Leone a été le premier pays au monde à permettre à ses citoyens de voter en utilisant la technologie Blockchain. Jumia, a fait une entrée remarquable en bourse. Au Rwanda, un plan national de livraisons médicales par drones a été déployé. Au Kenya, au Nigeria ou encore en Afrique du Sud, un véritable écosystème d’infrastructures technologiques est en train de se mettre en place. Cela, afin de permettre aux entrepreneurs de réfléchir à des solutions, de les prototyper et de les faire passer en mode industrialisation tout en restant dans le pays.

 

1 Comment

1 Comment

  1. Von Coodey

    15 novembre 2019 at 9:08

    Good job on the article. Helped tons.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !