fbpx
Startups

The Red Shalk, un premier concours réussi pour la digitalisation des PME

The Red Shalk

La toute première édition de The Red Shalk a eu lieu à Madagascar. 5 startups, 6 photographes et 10 développeurs se sont réunis à l’IS ’Art Galerie Ampasanimalo pour l’occasion. Ayant pour objectif la digitalisation des PME, cet évènement a été coorganisé par 100startups.co et Passion4Humanity. Ce challenge a été l’occasion pour les développeurs, photographes et startupers de démontrer leur savoir-faire.

 

 

Une première édition réussie

The Red Shalk, c’est avant tout un évènement visant à éveiller l’esprit entrepreneurial. Pour cela, l’art, la culture et le numérique ont été les fers de lance. D’ailleurs, les participants ne se sont pas fait prier, car 5 startups, 6 photographes et 10 développeurs se sont rassemblés pour l’occasion. Dédié aux startupers, il a été organisé par Passion 4 Humanity et 100startups.co.

 

De grands noms de la scène entrepreneuriale

Les jeunes talents se sont retrouvés face à un jury impressionnant. En effet, il était composé de quelques-uns des grands noms de l’univers entrepreneurial malagasy. Il y avait ainsi Rado Harintsoa Rakotosamimanana (Mentor et Coach en entrepreneuriat, bénévole chez 100startups.co, Entrepreneur Social), Solofo RALITERA (Vice-Président de TechZara) et Mirantsoa RANDRIANANDRAINA (Chef de Projet RSE chez Orange).

 

La startup « Karepoka » remporte la première place du Red Shalk

La première place de ce challenge est revenue à la startup « Karepoka ». Elle se spécialise dans la transformation du manioc en chips. Toutefois, la véritable innovation c’est son application mobile. Cette dernière est proposée aux entités qui veulent commercialiser leurs produits. Du processus de prise en charge des commandes jusqu’à l’obtention d’un reçu, tout y est.

 

Un chatbot Facebook optimisé

Sur la 2e marche du podium, on retrouve « Violet ». Cette startup a présenté au jury un concept de chatbot Facebook amélioré. En effet, son projet vise à optimiser le temps de réponse des clients pour les questions récurrentes. Il inclut également un procédé d’achat et de livraison des produits. Par ailleurs, la « Manjary » s’est positionnée à la 3e place lors de ce concours. Cette jeune entreprise a misé sur la combinaison de plateformes site Web / application / chatbot. Elle comporte également une fonctionnalité de « calcul calorimétrique ». Cette dernière permet de créer un compte par client ainsi qu’un système de points de fidélité lors de chaque achat.

 

Privilégier l’accès à Facebook

Les deux autres porteurs de projets au Red Shalk étaient « La bell’o vert » et « Ny Hanitro ». Le premier a présenté au jury un site web contenant les informations sur la startup et son activité, ainsi qu’un catalogue de ses produits. Quant à la 2e startup, elle a également présenté les caractéristiques et composants de ses produits sur son site web. Toutefois, cette toute première édition de The Red Shalk était surtout axée sur le fait de « privilégier l’accès à Facebook qui est plus accessible à tous ».

 

Les photographes mis en lumière

Par ailleurs, les photographes n’étaient pas en reste lors de ce challenge. En effet, « Connie Mana » a remporté la palme grâce à sa photo destinée à « Violet ». Anthony Razafimahery, quant à lui, a gravi la 2e marche du podium pour son travail avec le produit de « Vici ». Finalement, la 3e place a été attribuée à Mamitiana Lionella. C’est sa couverture photo du produit de « Manjary » qui l’a propulsée dans le top 3.

 

Photo : The Red Shalk

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !