Mobile

l’Application TrashOut met fin aux décharges sauvages à Maurice

Sur les stores d’applications mobiles, les applications réellement utiles se font rares. Surtout en matière de déchets, un vrai fléau pour nos sociétés modernes. Trash Out vient faire la différence.

 

 

Trash Out est une application basée sur la gamification sociale. Elle fonctionne à la manière d’un Foursquare. Ainsi au lieu d’indiquer où l’on se trouve grâce au GPS inclus dans nos smartphones, on signale la présence d’une décharge sauvage à tel ou tel endroit.

 

Présentation de l’application Trash Out

 

Une fois identifié dans l’application (l’identification permet de créer un esprit de communauté), on passe à l’étape de signalement grâce à un bouton dédié. Une connexion internet et l’utilisation du GPS du smartphone sont nécessaires à la réalisation de cette étape.

 

 

Des conseils pour optimiser son signalement s’affichent alors. L’application photo s’ouvre et c’est le moment d’accompagner son signalement d’une photo. On peut sauter cette étape, mais vaut mieux l’effectuer pour observer l’avant/après. Une fois la photo prise, on peut indiquer la taille des déchets présents grâce à des icônes simples et claires mais aussi le type de déchets qu’on y trouve. Le signalement peut ensuite être assorti de commentaires ou être fait de manière anonyme. Il ne reste alors plus qu’à faire son rapport.

 

Prendre une photo d’un signalement de décharge sauvage

 

Laisser un commentaire sur un signalement

 

Préciser le type de déchets

 

Trash Out comporte également d’autres onglets très pratiques. Dans l’onglet « Activités », on retrouve l’historique de ses activités dans l’application. Un onglet « proche d’ici » permet de voir en un coup d’œil les autres signalements effectués par les utilisateurs. Un onglet « Trashmap » permet d’avoir une vue globale des activités des utilisateurs dans le monde entier et autour de soi. Et enfin, un onglet Profil affiche les différentes médailles que l’on gagne en fonction du nombre de signalements que l’on fait.

 

Carte des décharges sauvages dans les îles de l’Océan Indien

 

Le vrai  plus de cette application, c’est sa portée communautaire. Un aspect qui résulte de son histoire évidemment. En effet Trash Out ne permet pas uniquement de signaler des décharges sauvages. Elle permet aussi d’organiser des évènements de nettoyage pour nettoyer ces « points noirs » avec sa communauté. On peut également  notifier les ordures à  sa municipalité pour qu’elle agisse. Une fois l’endroit nettoyé, il est possible de revenir sur le lieu signalé dans l’application afin de vérifier si l’endroit a été nettoyé ou pas encore. Autre astuce aussi pour faire venir du monde aux opérations de nettoyage : partager directement sur les réseaux sociaux, par SMS, mail tel ou tel endroit pour inviter les gens.

Les plus :

  • Trash Out s’inscrit dans une véritable démarche citoyenne où tout le monde agit
  • L’application est parfaitement ergonomique et facile à prendre en main.

Les moins :

  • La nécessité d’être connecté en permanence
  • Contacter sa municipalité est difficile lorsqu’on n’a pas ses coordonnées

 

« Be Smart, Let’s cleanup » challenge

Pour la première fois à Maurice, les mauriciens vont pouvoir se lancer à la chasse aux décharges sauvages. Une initiative accordée à l’opérateur de téléphonie EMTEL et l’association African Network for Policy Research & Advocacy for Sustainability (ANPRAS). En effet, du 1er au 30 septembre prochain, les deux entités vont lancer le concours de nettoyage « Be Smart, let’s cleanup » Challenge en utilisant Trash out. Un événement de grande envergure où seront mobilisés les citoyens bien évidemment mais aussi les entreprises, les municipalités, les conseils de district et de village !

 

 

A propos de Trash Out

Lancée en 2012 par l’association mondiale Let’s do it ! World, l’application Trash Out a permis de signaler plus de 100 000 décharges sauvages dans le monde. Le tout en donnant des chiffres très précis sur la composition de ces décharges.

L’initiative est née en septembre 2009 à travers un mouvement de masse dirigé par la société civile qui a commencé en Estonie. A cette époque près de 50 000 personnes s’étaient alors mobilisées pour nettoyer l’ensemble du pays en 5 heures. Depuis le mouvement Let’s do it ! World a touché plus de 113 pays dans le monde et organisera le 15 septembre prochain sa grande journée de nettoyage mondiale !

To Top
$(".comment-click-15026").on("click", function(){ $(".com-click-id-15026").show(); $(".disqus-thread-15026").show(); $(".com-but-15026").hide(); }); // Infinite Scroll $('.infinite-content').infinitescroll({ navSelector: ".nav-links", nextSelector: ".nav-links a:first", itemSelector: ".infinite-post", loading: { msgText: "Loading more posts...", finishedMsg: "Sorry, no more posts" }, errorCallback: function(){ $(".inf-more-but").css("display", "none") } }); $(window).unbind('.infscr'); $(".inf-more-but").click(function(){ $('.infinite-content').infinitescroll('retrieve'); return false; }); if ($('.nav-links a').length) { $('.inf-more-but').css('display','inline-block'); } else { $('.inf-more-but').css('display','none'); } // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); });

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !