Startups

Yugo : quand les start-ups mauriciennes font de la concurrence à Uber

Yugo : quand les start-ups mauriciennes font de la concurrence à Uber

Alors qu’Uber crée des remous avant même son arrivée à l’île Maurice, on semble oublier que ce modèle économique existe déjà. En effet, Yugo App, lancée par une start-up dans le but de démocratiser l’accès aux taxis, a déjà quelque kilomètres téléchargements à son compteur.  

 

 

Yugo fait son petit bonhomme de chemin tandis que la lutte pro v/s anti Uber se poursuit. On entend de plus en plus parler de cette application 100 % mauricienne. Basée sur le même principe qu’Uber, cette start-up se fait, lentement mais sûrement, une place sur le marché du transport. Disponible gratuitement sur Google Play et l’App Store, il existe deux versions : Yugo et Yugo Partner (Driver app).

 

Uber inspire les start-ups mauriciennes

Démocratiser l’accès au taxi, ou tout simplement en trouver un le plus rapidement possible, voilà en quoi consiste Uber…ou Yugo…ou encore MyChauffeur App et autres Alalila.mu. Il semble effectivement qu’avant même d’être opérationnel sur le sol mauricien, Uber a inspiré bien des start-ups locales. Certaines commencent à être plus connues que d’autres, mais l’application Yugo, elle, semble bien partie pour rester !

 

Un taxi en 30 secondes chrono

Avec le renforcement des lois concernant la consommation d’alcool au volant, Yugo App semble tomber à pic. En attendant Uber (viendra, viendra pas ?), cette start-up propose le même service, soit la possibilité d’appeler un taxi sans avoir à se déplacer. Petit bonus, les chauffeurs ont 30 secondes pour accepter ou refuser la réservation. Calculé à partir d’un tarif de base de Rs150, la somme varie selon le trajet. Ainsi, il est possible de réserver son taxi au préalable en insérant simplement son itinéraire. Niveau sécurité, les chauffeurs doivent obligatoirement être enregistrés et fournir tous leurs détails sur la version Driver app (Yugo Partner). Toutefois, les chauffeurs ont la possibilité d’accepter ou de refuser une réservation.

 

Yugo App

Where do Yugo?…

Au niveau des réservations, le système est simpliste. Il suffit de choisir le type (Taxi Bookings ou Airport Transfers) et d’entrer son itinéraire. Si la location est activée sur le téléphone, l’appli détectera automatiquement le point de départ. Il suffira alors d’entrer la destination et de choisir Book Now ou Book Later. Par contre, il semble pour le moment que ces applications mobiles basées sur le modèle économique d’Uber n’arrivent pas à décoller. La raison est que les chauffeurs de taxi se cantonnent à leurs clients habituels, aux abords des gares routières et aux hôtels.

 

Et en chiffres ça donne quoi ?

Sur toutes les réservations Yugo App, la compagnie retient 15 % de commission. C’est une façon pour la start-up d’amortir ses coûts. A titre de comparaison, il faut compter 20 à 25 % de commission pour Uber. Toutefois, il n’y a aucuns frais pour devenir partenaire. Par contre, il faut que le service soit déjà activé, ce qui n’est pas encore le cas à l’île Maurice. De plus, limitée par la base d’opération et la licence de taxi, Uber peine à s’installer sur le sol mauricien. Ce qui n’est sans doute pas pour déplaire à ses concurrents locaux.

Crédit images : Yugo Mauritius

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !