fbpx
Télécom

5G à La Réunion, département pilote ou cobaye ?

5G à La Réunion

Alors que l’arrivée de la 5G est imminente à l’île de La Réunion, elle soulève certaines interrogations. Derrière les promesses d’une société ultra connectée, certains se demandent si le 974 ne sert pas avant tout de cobaye. En effet, avec un déploiement prévu dans moins d’un an, l’île Sœur est le département pilote pour la mise en service de cette toute nouvelle technologie.

 

 

La Réunion testera bientôt cette technologie sur son territoire

Alors qu’un premier test avait lieu il y a deux ans à l’île de La Réunion, le déploiement de la 5G était annoncé pour 2020-2021. En effet, pour la première fois sur l’île de La Réunion, l’opérateur téléphonique SFR, en partenariat avec le constructeur Huawei, avait atteint un débit supérieur à 1Gbits/s grâce à une technologie radio mobile. C’est d’ailleurs la première connexion 5G menée avec succès à l’île Sœur. Très rapide et très stable, le premier test avait été concluant. Ainsi, l’arrivée de la 5G est désormais imminente pour le département pilote.

 

La 5G obligera l’envoi de milliers de satellites en orbite

Toutefois, cette technologie ne fait pas l’unanimité sur l’île. En effet, selon le Dr Bruno Bourgeon, néphrologue, cette technologie a un coût écologique et économique non négligeable. Il explique que la 5G obligera l’envoi de milliers de satellites en orbite. Des centaines de milliers de petites antennes relais, sous forme de boitiers devront être déployées tous les 100 à 150 mètres sur toute la surface de la planète. Les micro-ondes électromagnétiques de basse fréquence qu’elles émettront « inonderont tout le monde vivant, du brin d’herbe au plus petit insecte jusqu’à l’intérieur des cellules tout sera affecté par le rayonnement électromagnétique ».

 

64 transmetteurs et 64 récepteurs

À savoir que l’antenne active 5G repose sur la technologie MIMO (Multiple Input Multiple Output). Elle est composée de 64 transmetteurs et 64 récepteurs (2 ou 4 transmetteurs/récepteurs sur une antenne classique en 4G). Cela permet d’accroître la capacité radio, et de pouvoir offrir un débit élevé à un maximum d’utilisateurs sur un même site radio.

 

Le déploiement des antennes relais en France

Par ailleurs, en métropole, le gouvernement a récemment autorisé les opérateurs mobiles à installer des antennes relais. Néanmoins, Didier Bourse estime qu’il serait préférable de développer davantage la 4G, qui est encore sous exploitée dans de nombreux secteurs de l’île de La Réunion. La 5G constitue un véritable choix de société selon lui.

 

Un transport de données 1000 fois plus rapide

D’autres voix enfin sont plus enthousiastes face à l’arrivée de la 5G sur le territoire réunionnais, notamment Stéphane Colombel, président de l’association DIGITAL REUNION. L’association, qui regroupe les entreprises locales du numérique, est plutôt favorable à l’arrivée de la 5G. En effet, selon Colombel « nous baignons dans des ondes hertziennes pour la radio FM, dans des ondes pour la télé ». Ainsi, il se dit ravi du potentiel que porte ce projet de département pilote. En effet, cela représente un transport de données 1000 fois plus rapide qu’actuellement et une réponse d’analyse et de calcul considérablement améliorés. Cette perspective laisse penser que cette technologie permettra de créer des milliers d’emplois.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !