Financement

Câbles METISS : six opérateurs signent l’accord de construction

Six opérateurs évoluant dans le secteur de la télécommunication dans l’océan Indien ont signé mercredi 13 décembre dernier, un accord quant à la construction des câbles à très haut débit, METISS.

 

 

Internet prend un nouveau souffle dans l’océan Indien avec la signature de l’accord pour la construction des câbles à très haut débit, METISS. Cet accord a été signé mercredi 13 décembre dernier à l’hôtel Labourdonnais à Port-Louis entre six opérateurs de la télécommunication de Madagascar, Réunion et Maurice. C’est en présence de nombreuses personnalités politiques des États membres de la commission de l’océan Indien (COI) et des représentants du secteur privé que l’évènement s’est déroulé.

La charge de ce projet de construction revient donc à Telma, CEB Fibernet, Emtel, Canal + Telecom, SFR et ZEOP. Ce projet d’infrastructure numérique, METISS (MElting poT IndianoceanicSubmarine System), a pour but de démocratiser l’internet à haut débit dans la région. La gestion et construction de ces câbles à haut débit par les six opérateurs permettront aux fournisseurs d’internet de la région de répondre aux besoins de connectivité, besoin qui se fera d’autant plus sentir : les câbles actuels approchent la fin de leur cycle de vie.

 

Le-Consortium-METISS

 

Une meilleure connectivité sera fournie aux abonnés des trois îles grâce à la connexion de METISS, à la haute bande passante internationale. L’objectif de la connectivité de METISS : offrir un accès à internet sécurisé, plus rapide et à moindre coût.

« Ce câble à très haut débit modifiera le paysage numérique régional et permettra la démocratisation de l’accès au très haut débit au bénéfice des populations et des acteurs économiques » a fait ressortir le secrétaire général du COI, Madi Hamada.

Une démocratisation de l’internet qui met un frein à la concurrence démesurée qui existe dans ce secteur entre les fournisseurs d’internet. C’est un vrai pas en avant pour la région dans le domaine du numérique, car il ne faut guère oublier que le numérique est omniprésent dans les sociétés mondiales.

Reconnaissant la valeur du numérique dans le monde actuel, le COI soutient ce projet de grande envergure pour les États membres de la commission. Il faut dire que le COI est à l’origine de la réflexion régionale de la connectivité, connaissant tous les enjeux que cela coûte. La réflexion sur le sujet fut donc entamée avec les autorités publiques de ses États membres, les régulateurs, les opérateurs privés et les partenaires internationaux. Suite à cela, les six opérateurs ont décidé de travailler ensemble pour mettre METISS sur pied.

METISS est un projet de construction de câble numérique de 3 000 km avec un débit de 24 000 Gigabits/seconde et qui nécessitera un investissement de 40 millions d’euros. Un projet, qui une fois entamé, reliera d’ici 2019 à la fibre optique Maurice, La Réunion et Madagascar à l’Afrique du Sud, point d’ancrage de la haute bande passante internationale et des sièges africains des plus grandes entreprises du secteur des TIC.

 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !